Les contours de ce soutien ont été dévoilés au cours de l’audience accordée au PDG du groupe Mako Industries S.A, Dr. Kouatchou, par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou(photo) le 30 mars 2020 à Yaoundé.

« Mako est prêt à supporter les besoins en masques par exemple  et s’engage à fournir les masques au grand public à des coûts démocratiques en cette période difficile » a déclaré le Dr. Kouatchou. Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a, pour sa part, salué cette initiative, fruit de son appel lancé le 25 mars lors de sa descente sur le terrain à Yaoundé. «  Je me réjouis de ce que ma descente d’évaluation des Emapurs et Médiateurs communautaires ait touché votre sensibilité. Je salue votre démarche qui est citoyenne. Votre action devrait inciter d’autres âmes de bonne volonté à se mettre aux côtés du gouvernement dans sa lutte contre le coronavirus » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou avant d’ajouter que « Le ministre de la santé publique ici représenté, a toujours réagit promptement à notre sollicitation et en sa qualité de coordonnateur technique de cette lutte contre le Covid-19, il saura toujours accompagner les initiatives de cette nature qui sont vivement souhaitées ».

C’est le Dr Vandi, Directeur de la pharmacie, qui représentait le Ministre de la santé publique Manaouda Malachie à cette audience, à laquelle a également pris par le Dr Dogmo, président du Haut Conseil des Camerounais de l’Extérieur.

Ericien Pascal Nguiamba

« C’est honteux de vouloir utiliser le coronavirus comme munition politique, comme sujet de polémique, comme arme d’attaque personnelle et lâche contre le Chef de l’Etat ». L’intégralité du message musclé du Secrétaire Général adjoint du Comité central du RDPC, et Ministre du Travail et de la Sécurité social, envoyé à Maurice Kamto. Lire.

« Monsieur le Président du MRC, avec tout le respect que je vous dois en tant que citoyen, si je n’étais pas confiné pour me protéger et protéger mes compatriotes je serai venu vous rencontrer après la lecture de votre communiqué qui donne la nausée, pour vous dire face à  face, les yeux dans les yeux,  que c’est honteux de vouloir utiliser le coronavirus comme munition politique, comme sujet de polémique, comme arme d’attaque personnelle et lâche contre le Chef de l’Etat. Non, ce n’est pas sérieux de réduire cette crise à un niveau national, alors même que c’est  une affaire mondiale donc internationale. Et puis M. Kamto, qui êtes-vous pour donner un ultimatum de 7 jours à un Chef d’Etat? Retenez bien que le coronavirus est un sujet trop grave et d’évolution hyper rapide, donc il est impératif et urgent de l’exclure du champ de la polémique pour qu’il reste dans une approche de sécurité nationale et mondiale comme le font le Président Biya et le Secrétaire Général de l’ONU et bien d’autres.  M. Kamto ça suffit, ce n’est  pas du MRC qu’il s’agit, mais de la vie de millions de camerounais et de milliards de femmes et d’hommes sur notre planète menacée. Vous gagneriez à observer les consignes du Président Paul Biya communiquées par le Premier Ministre Joseph Dion Ngute, ainsi que les conseils de l’OMS. Bon weekend ! »

Yaoundeinfo.com

La crtv, la télévision publique a annoncé samedi 28 mars 2020, la réception d’un chèque de 150 millions de FCFA offert par une banque locale. Cette somme s’ajoute aux 260 millions déjà encaissés par le Ministre de la santé Manaouda Malachie(photo). Les dernières nouvelles de la pandémie au Cameroun.

Des organisations de la société, des associations, les banques et autres opérateurs économiques sont sensibles à la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Cameroun. Chacun veut contribuer à la lutte contre la foudroyante pandémie. A ce jour, le montant des contributions a atteint 410 millions de FCFA avec les 150 millions de FCFA offerts par une banque locale. L’information a été diffusée samedi 28 mars 2020 au journal télévisé de 20h30 de la crtv. Le Ministre avait d’abord reçu un chèque de 150 millions de FCFA, puis un chèque de 100 millions de FCFA et un chèque de 10 millions de FCFA reçu par son Secrétaire Général. C’est cet argent ajouté au nouveau chèque de 150 millions qui font un total de 410 millions de fcfa.

Pour ce qui est de la pandémie, le dernier bilan fait état de 99 cas confirmés au Cameroun. Le Cameroun vient d’enregistrer son troisième décès. Un homme de 80 ans qui résidait dans la ville de Douala. Le Ministre de la santé annonce d’ailleurs dans un communiqué, une campagne de sensibilisation et de détection des personnes infectées, du 2 au 7 avril 2020 à Douala, la capitale économique.

Ericien Pascal Nguiamba

La réunion mensuelle des présidents et rapporteurs des sous-commissions de la CNDHL était conduite par le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés, Dr. Chemuta Divine Banda(Photo). Plusieurs sujets d’actualité ont été abordées dont la pandémie du coronavirus. Une très belle suggestion a été faite au gouvernement. L’intégralité du communiqué de presse parvenu à notre rédaction.

 

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Cameroun, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) a mené une campagne de sensibilisation des populations, notamment les jeunes du Mfoundi le 25 mars 2020. Mounouna Foutsou(photo) a ainsi parcouru les localités des arrondissements de Yaoundé6 et de Yaoundé2 où il a échangé avec de nombreux jeunes.

Dans l’arrondissement de Yaoundé 6, Le Minjec a eu des échanges avec les jeunes et autorités de la chefferie Simbock et du marché Mendong, la chefferie Tsinga village et le marché Etoudi. Dans l’arrondissement de yaoundé2, le Minjec a fait escale à la Chefferie Ekorozock à côté du marché 8è. « Il était question pour moi depuis ce matin d’aller en direction des jeunes volontaires des équipes mobiles d’animation populaires urbaines et rurales, des associations et mouvements de jeunesse des médiateurs communautaires des appelés du service civique qui se sont mobilisés et répondu à l’appel au civisme du Chef de l’Etat à la mobilisation générale contre cette pandémie, de les encourager pour cet acte civique et patriotique, d’aller sensibiliser leurs pairs les populations par rapport aux règles édictées par le gouvernement notamment le ministère de la santé publique, et l’OMS » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou.

Au cours des échanges, il a décrié le fait que certaines mesures du gouvernement ne sont pas appliquées malheureusement par certaines catégories de personnes au point de compromettre l’effort général qui est fait aujourd’hui pour lutter contre la pandémie du coronavirus et ceci « à cause des comportements inciviques », « l’indiscipline », « l’insouciance » de certains de ces acteurs. « C’est la raison pour laquelle ma descente vise également à amplifier ce message du gouvernement à savoir intensifier la campagne de proximité des populations et c’est pourquoi les équipes mobiles d’animation populaires urbaines et rurales, sont  invitées aujourd’hui à intensifier l’éducation populaire » affirme Mounouna Foutsou qui est venu « les doter des outils qui leur permettent de mener cette campagne de proximité, cette éducation de masse mais également les inviter  désormais à suivre le ton donné par le gouvernement à savoir passer à la sanction et à cet égard ils doivent dénoncer auprès des autorités compétentes les auteurs des actes inciviques des contrevenants aux règles édictées par le gouvernement afin que ces contrevenants soient punis conformément à nos lois et règlements ».

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique et son équipe ont également profité de cette tournée de sensibilisation  pour « rappeler aux autorités administratives qui sont les présidents des comités locaux d’éducation civique et d’intégration nationale d’encadrer  ces équipes avec les autorités traditionnelles, avec les autres forces vives des communes, notamment l’autorité municipales pour lancer un appel en direction des élus , les nouveaux maires pour que ces maires élus s’appuient sur ces jeunes mobilisés et engagés pour défendre leur pays et surtout lutter contre cette pandémie, à les intégrer dans leur dispositif de sensibilisation tous azimuts ». A chaque étape, Mounouna Foutsou rappelait les règles d’hygiène de base à respecter pour lutter contre le Coronavirus, à savoir se laver régulièrement les mains à l’eau courante et avec du savon.

Ericien Pascal Nguiamba

Il a été élevé à titre posthume à la dignité de Grand Cordon du mérite camerounais par le Préfet de l’Océan, Antoine Bissaga, Représentant personnel du Chef de l’Etat Paul Biya. Témoignage émouvant de David Nkoto Emane, Jules Doret Ndongo, Antoine Bisaga, Judith Yah Sunday…De Yaoundé à Bingambo le récit de l’envoyé spécial de yaoundeinfo.com

La dernière prière avant la décoration de Grand Cordon du Mérite Camerounais. A titre posthume.

Il repose désormais en paix chez lui à Bingambo, village de 7km situé non loin de la ville de Lolodorf, chef-lieu de l’arrondissement qui porte le même nom. Dans le département de l’océan, Région du Sud Cameroun. Le patriarche Emmanuel Nguiamba Nloutsiri n’avait pas seulement une proximité géographique avec Lolodorf, mais également une proximité administrative, puisqu’il a été durant 24 ans (de 1996 à 2020) Maire de la commune de Lolodorf. Normal donc que son cortège funèbre ait fait une escale dans la ville vendredi 20 mars 2020 veille de son inhumation. A 17h19 minutes l’ex Maire de Lolodorf va recevoir un accueil festif. Les populations ont massivement envahi le centre-ville. L’escale va durer quelques minutes avant que le cortège ne mette le cap sur Bingambo. Il est 17h30. Les travaux sur la route vont imposer au cortège de rouler à 20 à l’heure. Durant tout le trajet, les populations saluent le cortège, en bordure de route, ou depuis les portes et fenêtres de leurs maisons. C’est à 18h20 que le cortège va faire son entrée dans le camp du Patriarche. Dans ce vaste domaine, il y a des résidences dont celles du Maire de Lolodorf.

Le cercueil est installé dans la résidence principale. La grande veillée sera marquée par la messe, et des animations des chorales jusqu’au matin. Le grand jour. Le jour des Adieux. Le 21 mars 2020. Une autre messe sera dite. Des témoignages vont marquer cette cérémonie marquée par la présence du nouvel exécutif de la commune de Lolodorf avec à sa tête le nouveau Maire Félicien René Mballa, des députés, et sénateurs dont Ngali Ngoua, Président du Comité d’organisation de ces obsèques et surtout Représentant du Secrétaire General du Comité Central du RDPC, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Normal, le Patriarche Emmanuel Nguiamba Nloutsiri était membre du Comité central du parti au pouvoir. Présence également de l’ancien Directeur Général de Camtel (Cameroon Télécommunications), David Nkoto Emane qui succèdera à Emmanuel Nguiamba Nloutsiri quand il quitte les fonctions de Directeur Général de Camtel le 23 février 2005. Dans son témoignage, David Nkoto Emane a présenté le Patriarche Emmanuel Nguiamba Nloutsiri comme « Un grand homme » qui « quitte la scène ». « Une grande intelligence vient de s’éteindre…un ingénieur de grand talent s’efface » a-t-il ajouté. David Nkoto Emane a qualifié le défunt comme une « icone des télécommunications au Cameroun ». L’actuel Directeur Général de Camtel, Judith Yah Sunday épouse Achidi a également salué les qualités managériales et humaines de l’illustre disparu. Jules Doret Ndongo, Ministre des Forêts et de la Faune, élite du département de l’océan qui a  présenté ce patriarche comme un « sage » et comme une  « source de conseils et de connaissances », a invité les élites du département à soutenir les jeunes comme l’a fait, selon lui, Emmanuel Nguiamba Nloutsiri. « On attend de l’élite qu’elle assiste les cadets » a déclaré le Ministre Jules Doret Ndongo.

Le patriarche Emmanuel Nguiamba Nloutsiri s’en est allé.

Le Préfet du département de l’océan, Antoine Bisaga, Représentant personnel du Chef de l’Etat a salué « un leader, un grand visionnaire » qui était doté d’une « vaste culture », un « homme éclairé, pondéré, altruiste » dont le « loyalisme, « la franchise » n’ont  jamais souffert de contestation. Devant sa veuve Marie-Claire, le patriarche Emmanuel Nguiamba Nloutsiri a été élevé à titre posthume à la dignité de Grand Cordon du Mérite Camerounais. Son Fils Jean Louis, désigné publiquement comme le nouveau responsable de la famille, a désormais la lourde charge de pérenniser les œuvres de son illustre papa.

Ericien Pascal Nguiamba à Bingambo