\"Dr.Chemuta Banda Divine,Président de la CNDHL\"
Dr.Chemuta Banda Divine,Président de la CNDHL

C’est l’une des résolutions rendues publiques à l’issue de la Dix-huitième session ordinaire de cette institution le 29 avril 2015 à Yaoundé. D’autres importantes annonces dans ce communiqué final parvenu à notre rédaction.

DIX-HUITIEME SESSION ORDINAIRE DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME ET DES LIBERTES

Yaoundé, le 29 avril 2014

COMMUNIQUE FINAL

Les Membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) se sont réunis dans le cadre de leur 18ème Session Ordinaire le 29 avril 2014 au Palais des Congrès de Yaoundé, sous la supervision du Dr. Chemuta Divine BANDA, Président de l’institution.Dans son allocution d’ouverture, le Président a souhaité la bienvenue aux Membres et a présenté un récapitulatif des activités majeures menées par la CNDHL pendant l’intersession ainsi que celles envisagées jusqu’en fin d’année.

Le Président a de ce fait briefé les Membres sur les actions menées par la Commission dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram dans la Région de l’Extrême-nord et ses environs. Il a également relevé que la Commission s’est rendue sur le terrain pour apporter encouragement et réconfort à nos Forces Armées, tout en les sensibilisant sur la nécessité de concilier les exigences de sécurité au respect des droits de l’homme.

Le Dr. Chemuta Divine BANDA s’est aussi appesanti sur le processus de ré accréditation de la Commission par le Comité International de Coordination des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (CIC) à Genève en 2015. Dans ce sens, il a souligné que le verdict du CIC sera connu en mai 2015 et la Commission pourra maintenir son Statut « A » si les principales préoccupations soulevées par le Sous-comité d’accréditation (SCA) sont effectivement prises en compte. Il s’agit notamment :

du processus de sélection et de nomination des Membres ;

du niveau de financement et d’équipement de la Commission pour l’exécution de son mandat et ;

des garanties d’indépendance et d’autonomie financière de la Commission.

En outre, le Président a fait savoir que le Gouvernement, par le biais du Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières (MINDCAF) a attribué une parcelle de terrain d’une superficie de plus de 3000m2 en vue de la construction de l’Immeuble siège de la Commission. A cet effet, les procédures administratives sont en cours pour le début imminent des travaux de construction.

Dans la même veine, le Président a relevé que les travaux de construction de l’Antenne Régionale de l’Extrême-nord connaissent des progrès significatifs.

En guise de perspectives, le Président a indiqué que la Commission va continuer de mettre en œuvre son Plan d’Action 2015, en mettant l'accent sur la révision de la loi organique de la CNDHL, les activités liées à la validation politique du Plan d’Action National de Promotion et de Protection des Droits de l’Homme et la tenue au Cameroun de la 10ème Conférence biennale des Institutions Nationales Africaines des Droits de l'Homme.

Dans la même lancée, le Secrétaire Général de la Commission a poursuivi avec la présentation du rapport d’activités 2014 ainsi que du rapport sur l’état des droits de l’homme au Cameroun en 2014. Après examen, les Membres ont adopté les deux rapports sous réserve de quelques corrections.

Les comptes administratif et de gestion de la Commission pour l’exercice 2014 ont également été examinés et adoptés.

Par ailleurs, les Membres de la Commission ont soulevé la question de la disparition des bébés dans les hôpitaux. Le cas récent du bébé volé au Centre Hospitalier de l’École Nationale de Police de Yaoundé a été mentionné et il a été relevé que l’Unité d’Observation, d’Investigation et d’Alerte de la Commission devra assurer le suivi de ce cas par des enquêtes urgentes de terrain.

Une autre préoccupation soulignée par les Membres a été celle de la modicité du budget alloué à la Commission. Bien que ce budget soit insuffisant pour couvrir les activités planifiées, il n’est pas toujours débloqué à temps, ce qui compromet le bon fonctionnement de l’institution.

A la fin de la 18ème session ordinaire de la Commission, les Membres ont apprécié la qualité des travaux et des documents produits par le Secrétariat Permanent.

Dans son allocution de clôture, le Président a remercié les participants pour leurs contributions et les a exhorté à plus de collaboration et d’engagement à la réalisation des missions de la Commission.

Le Secrétaire Général

Eva Etongue Mayer

\"Le
Le Centre Culturel Camerounais \”New look\”.

Face à la presse hier 30 avril 2015 à Yaoundé, Madame Ama Tutu Muna a présenté les deux ouvrages aux journalistes. En présence du Ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

D’abord le Centre Culturel Camerounais(CCC).Son nouveau visage montre, toute proportion gardée, qu’il compte bousculer les idées reçues pour se positionner comme l’outil culturel de référence au Cameroun. La Ministre des Arts et de la Culturel(Minac) Ama Tutu Muna, en présentant le CCC « new look » aux hommes et femmes des médias, a annoncé son ouverture officielle pour le 11 mai 2015. Avec une salle de spectacle de 165 places et doté d’une sonorisation impeccable, cet espace compte devenir rapidement « the place to be » comme l’a affirmé la Minac. Et c’est pour que les camerounais viennent redécouvrir ce joyaux architectural, que le Ministère des Arts et de la Culture y organise les journées portes ouvertes du 11 au 17 mai 2015 de 9h à 22h. Il faut noter que la gestion de cet espace a été confiée a un jeune promoteur culturel camerounais, Hans Mbong, bien connu dans les milieux du spectacle, qui devra mettre tout en œuvre pour que le CCC soit un espace privilégié des populations, surtout les jeunes et un mode de vie au service de la culture camerounaise. Côté abonnement, la Ministre Ama Tutu Muna a dévoilé 5 catégories : les artistes et operateurs culturels qui payeront 6000 FCFA par an, les élèves et petits enfants 3000 FCFA, les étudiants 6000 FCFA, les adultes camerounais 12000 FCFA l’année et les étrangers 25000 FCFA par an. Espace, rénové qui affiche fière allure, le Centre Culturel Camerounais, pourra aussi être sollicité pour l’organisation des conférences, débats, séminaires, spectacles etc.

Ensuite, la salle de projection « Sita Bella ».Du nom de la pionnière du 7è art camerounais et dotée de 115 places assises modulables, cette salle de projection cinématographique est logée dans le bâtiment abritant les services du Ministère de la Communication à Yaoundé. « C’est un début de solution » à l’absence des salles de cinéma au Cameroun a souligné la Ministre des Arts et de la Culture au cours de ce point de presse modéré par Alain Belibi, Directeur de l’Information Radio à la CRTV. Elle a rappelé que les projections cinématographiques camerounaises et africaines y seront prioritaires. En attendant la matérialisation d’autres projets, la Ministre des Arts et de la Culture, vient donc d’offrir aux acteurs culturels deux espaces adéquats pour l’organisation des évènements culturels à moindre coût dans la capitale.

Ericien Pascal Nguiamba.

\"Les participants posent en famille...\"
Les participants posent en famille…

Révélations fracassantes de la Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette du Cameroun, faites le 29 avril 2015 au cours d’un « Dialogue Citoyen » à Yaoundé.

« On se rend compte au mois d’avril 2015 que 129 milliards sont toujours en souffrance dans les comptes de la BEAC (Banque des Etats de l‘Afrique Centrale) et pourtant ils sont destinés à des projets des ministères précis. Alors depuis 2013 on ne comprend pas que des ministères sachant qu’il ya de l’argent qui leur revient dans un compte quelque part ne soient pas à mesure de les utiliser, et parmi ces ministères, il ya le ministère de la santé publique qui a encore dans les comptes de la BEAC, le C2D de première génération… », Ces révélations de Jean-Marc Bikoko, Coordonnateur Général de la Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette du Cameroun(PFIAD) montrent à quel point les fonds C2D(Contrat Désendettement Développement) disponibles sont encore mal utilisés au Cameroun.

Le Dialogue Citoyen sur la mise en œuvre du C2D au Cameroun organisé le 29 avril 2015 à Yaoundé par la Plateforme d’Infirmation et d’Action sur la Dette du Cameroun(PFIAD) sous le thème « Etat de la mise en œuvre du C2D » était l’occasion pour les participants à ce Dialogue de partager les résultats du Suivi Indépendant du C2D Année 6, obtenir des maitres d’ouvrage les informations actualisées sur l’état de mise en œuvre du C2D dans les secteurs respectifs( Santé, éducation, recherche, culture, infrastructures urbaines et rurales, agriculture et développement rural, élevage pêche et industries et animales, formation professionnelle) et favoriser le dialogue entre les parties prenantes institutionnelles et les observateurs du C2D. Il était aussi question de donner une plus grande visibilité du C2D.

Bruno Dalberto, Représentant des Organisations de la Société Civile(OSC) Française au Comité d’Orientation et de Suivi (COS/C2D), membre de la plateforme Dette et Développement-France, a pris part à ce Dialogue citoyen. Initié le 31 octobre 2012 à Yaoundé pour être une institution, le Dialogue Citoyen est devenu une tradition. Ce cadre d’échange et de dialogue a accueilli successivement en 2012, 2013 et 2014 les parties prenantes de la mise en œuvre du C2D.

Ericien Pascal Nguiamba.

\"L'affiche de l'évènement...\"
L\’affiche de l\’évènement…

Ils prendront part à la Journée Mondiale de l’Afrique aux Ulis en France le 14 mai 2015 de 10h à 21h.

La journée Mondiale de l’Afrique organisée par l’Association Kama World Musik sera marquée par la présence de Bibiche Leeroye, créatrice de la marque de référence Leemoa et Noury. En décidant de soutenir cette initiative, elle apporte ainsi sa contribution au rayonnement de l’Afrique.

Cette célébration sera une fois de plus l’occasion pour cette créatrice de mode de faire découvrir au public ulissien ses œuvres, déjà forts appréciées un peu partout en France. Des vêtements, hommes femmes et enfants, des sacs et des chaussures font partie de ses créations qui oscillent entre l’Afrique et l’occident. Ses tenues peuvent être portées pour des soirées mondaines, festives ou pour des cérémonies responsables. Au cours de la Journée du 14 mai, cette styliste viendra étaler toutes ses créations pour le bonheur de nombreux participants à cet évènement qui se tiendra aux Ulis 1 rue de Madagascar 91940 de 10h à 21h.

Rio la Précision qui prendra lui aussi part à cet évènement, est un Jeune mannequin international camerounais qui a déjà fait ses preuves au niveau du continent africain : Mister Cameroun 2010, élu meilleur mannequin homme camerounais en 2011, il a fait le plus grand festival de mode de l'Afrique centrale, « Afric-collection » en 2010 et 2011 et le Festival International de Mode Africaine (FIMA).

Rio la Précision a également été la mascotte de smirnoof ice Cameroun pendant 2ans. Ce jeune mannequin a par ailleurs été acteur d'une télé réalité camerounaise Crasy party, et assistant formateur des mannequins de la première grande école de mode marocaine CASA MODA Academy.

Le 14 mai 2015, il viendra lui aussi aux Ulis pour apporter sa pierre à l'édifice. Il émerveillera ainsi le public présent par tout le savoir-faire qu'il a engrangé tout au long de sa carrière en défilant pour la marque Leemoa & Noury de Bibiche Leeroye.

La Rédaction.

\"Des
Des livres.La lecture assurée…

C’était à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur le 23 avril 2015. Au Cameroun plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de cette célébration par le Ministère des Arts et de la Culture.

Le 23 avril 2015, le livre, la lecture et le droit d’auteur ont été célébrés à Yaoundé dans le cadre de la célébration des 20 ans de la Journée Mondiale du Livre et du Droit d’Auteur(JMLDA). Le Cameroun, de concert avec la communauté internationale, a commémoré à sa manière cette célébration avec l’organisation à la Centrale de Lecture Publique de Yaoundé, dès le 20 avril 2015, d’une série d’activités , notamment un Séminaire sur l’importance du contrôle bibliographique dans un pays, un Atelier d’écriture, un Concours, une Mini exposition du livre, une Conférence-débat et une Bibliothèque hors murs avec en prime la cérémonie solennelle de célébration de la JMLDA, le 23 avril 2015, présidée par la Ministre des Arts et de la Culture, Ama Tutu Muna. Qui a déclaré que l’objectif général de cette initiative est de promouvoir le livre et la lecture, mais aussi d’inciter et former les plus jeunes à la création littéraire, Susciter l’intérêt des populations au livre et à la lecture, Entretenir les acteurs du livre sur les questions du contrôle bibliographique et du droit d’auteur et Favoriser les échanges entre un auteur et son public.

Il faut dire que ce projet trouve sa place dans la mise en œuvre des obligations régaliennes de promotion du livre et de la lecture dévolues au Ministère des Arts et de la Culture par les textes organiques du 14 septembre 2012 portant organisation du Ministère des Arts et de la Culture. La célébration de la Journée du Livre et du Droit d’Auteur au Cameroun se présente donc comme l’occasion qui permet à ce département ministériel de pérenniser les actions entreprises jusque là dans le secteur du livre, de la lecture, de l’industrie éditoriale et de la protection de la propriété intellectuelle.

Il était donc question à travers les manifestations programmées dans le cadre de la JMLDA 2015 de contribuer de manière significative à mettre en avant le livre, l’auteur et ses droits.

Ericien Pascal Nguiamba

\"Clarice
Clarice Alima pendant son spectacle.Magnifique.

Elle a offert un spectacle chaleureux au public et à ses fans au cours d’une soirée organisée par l’Association Union Elat le 18 avril 2015 dans la Charente-Maritime à Surgères. La star annonce un autre spectacle pour le 23 mai 2015.

« C’était bien, un beau public, chaleureux » a déclaré la chanteuse camerounaise Clarice Alima jointe par la rédaction de yaoundeinfos.com quelques jours après son spectacle de Surgères en France le 18 avril dernier. « Grand remerciement à l\’association Union Elat et pour les fans qui étaient chaleureux. Courage à vous pour le bien que vous faites autour de vous, et pour m\’avoir impliqué à votre œuvre.Restez bénis » a lancé la chanteuse aux organisateurs de cette soirée, notamment, Madame Lucie Ginette Foucaud, française d’origine camerounaise et présidente de l’Association Union Elat, une association à but non lucratif qui récolte des fonds pour aider les populations en Afrique. L’Association Elat qui signifie « l’Union » en langue Fang (parlée dans le Sud du Cameroun, au Nord du Gabon et en Guinée Equatoriale), a donc frappé un grand coup en invitant à cette soirée la chanteuse Clarice Alima qui a été célébrée et largement acclamée par le public. Une petite fan de Clarice (photo) ne l’a pas lâché durant toute la soirée : « Je voudrai remercier une petite fan à travers votre média. Elle était avec moi tout le long de la soirée et très réceptive à la musique. Elle s’est même agrippée à moi» a déclaré la chanteuse camerounaise au cours de notre entretien.

Clarice Alima « Commandant de bord » donne rendez-vous à ses fans et au public pour un autre spectacle le Samedi 23 mai 2015 à Tours…

La petite fan de Clarice…

\"Ecrit

Ecrit par Ericien Pascal.

\"CAMEROUN: BOLLORé CMA CGM&CHEC FAIT LA COURSE EN TÊTE POUR LA CONCESSION DU TERMINAL A CONTENEURS DU PORT DE KRIBI.\"

(Agence Ecofin) – Les trois candidats en lice pour la concession du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi, dans la région du Sud-Cameroun, ont déposé, le 25 février 2015, leurs offres finales auprès de la commission spéciale mise en place dans les services du Premier ministre, au terme de plusieurs sessions de dialogue de pré-qualification, a-t-on appris de sources autorisées.

Ladite commission, selon nos sources, vient de boucler l’analyse des offres définitives présentées par les trois candidats que sont le groupement Bolloré CMA CGM & CHEC, APMT et ICTSI, et s’apprête à envoyer son rapport au Premier ministre camerounais, Philémon Yang, pour la désignation de l’adjudicataire du contrat de concession du terminal à conteneurs de ce qui deviendra la plateforme portuaire la plus grande du pays, voire de toute la côte ouest-africaine.

De sources proches du dossier, avec une offre financière définitive de 623,4 millions d’euros (environ 409 milliards de francs Cfa), le groupement conduit par Bolloré Africa Logistics, qui s’est associé à CMA CGM, le 3ème armateur mondial, et à la société chinoise CHEC, qui a construit le port en eau profonde de Kribi ; devance largement ses concurrents. A l’observation, cette offre financière (qui intègre à la fois le droit d’entrée, la redevance fixe et la redevance variable, qui correspond à un pourcentage qui sera annuellement prélevé sur le chiffre d’affaires du concessionnaire) a progressé au terme du dialogue de pré-qualification, puisqu’elle se situait à 472,4 millions d’euros (environ 309 milliards de francs Cfa) à l’ouverture des plis le 4 octobre 2014.

Le candidat ICTSI, classée 2ème par la commission spéciale, a, quant à lui, fait une offre financière définitive de 467,3 millions d’euros, soit un peu plus de 306 milliards de francs Cfa. L’on remarque que l’offre finale d’ICTSI est d’un peu plus de 100 milliards de francs Cfa inférieure à celle du groupement conduit par Bolloré, mais qu’elle a également sérieusement progressé (70%) après le dialogue de pré-qualification. En effet, avant cette étape qui a permis à ce postulant de se classer finalement au 2ème rang derrière le groupement conduit par Bolloré, ICTSI avait fait une offre initiale de 284 millions d’euros, soit à peine 186 milliards de francs Cfa, et se classait 3ème à l’ouverture des plis.

458 milliards FCfa d’Eximbank of China pour construire le 2ème terminal

L’offre finale la moins importante a été faite par APMT, qui se situe à seulement 403,6 millions d’euros (environ 264 milliards de francs Cfa), soit un peu plus de la moitié de la meilleure offre financière détenue par le groupement Bolloré-CMA CGM-CHEC. Si ce groupement fait la course en tête depuis le lancement du processus de désignation du concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Kribi, la société APMT, elle, a perdu sa place de 2ème après le dialogue de pré-qualification, en se classant finalement 3ème sur 3, selon le rapport final dressé par la commission spéciale sus-mentionnée.

Cependant, au-delà de ces offres financières qui sont le critère clé pour la désignation du concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Kribi, souffle une source proche du dossier, le gouvernement camerounais a conditionné l’octroi de ce marché à l’engagement du futur concessionnaire du premier terminal, de construire le second, sur une distance de 700 mètres de quais, contre 350 mètres seulement pour le premier. Sur ce critère encore, apprend-on, la société chinoise CHEC, qui postule pour la concession du premier terminal avec Bolloré Africa Logistics et CMA CGM, a déjà bouclé avec le gouvernement camerounais, auprès d’Eximbank of China, les financements (750 millions de dollars, soit environ 458 milliards FCfa) pour la construction du 2ème terminal.

BRM

(Agence Ecofin)

\"Les participants.Engagés dans le combat...\"
Les participants.Engagés dans le combat…

Une dizaine de syndicats de transport des villes de Yaoundé et de Douala ont pris part à un atelier de renforcement des capacités organisé par l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) le 23 avril 2015 à Yaoundé.

Seule une synergie d’actions et d’intervention concourant à l’arrêt de la circulation du poliovirus sauvage et à l’augmentation de la demande des services de vaccination dans les villes de Yaoundé et Douala pourrait concourir à l’atteinte de meilleures performances vaccinales du Programme Elargi de Vaccination(PEV).

C’est donc afin de contribuer à l’amélioration de la demande des services de vaccination par les parents qu’a été organisé cet atelier de renforcement des capacités des Syndicats de transport qui vise la mobilisation sociale de 10 syndicats de transport pour la promotion de la vaccination de routine dans toutes les 10 régions du pays qui comptent en moyenne 84 352 membres seulement dans les villes de Yaoundé et de Douala.

Au cours de cet atelier présidé par le Dr.Mbu Robinson, Directeur de la Santé Familiale au Ministère de la Santé Publique, les syndicats ont reçu des autocollants pour un branding en cascade dans les automobiles des transports en commun. Il était aussi question au cours de cet atelier d’informer les membres des syndicats via les plateformes de communication existantes en interne, de l’importance d’implication des syndicats de transports dans la promotion de la santé, de la vaccination et la lutte contre la poliomyélite. Et d'amener les syndicats à servir d’interface entre le Ministère e la santé Publique etc. les responsables des grandes agences de transport en commun pour une adhésion massive etc.

Selon les responsables de l’OMS, l’objectif général est d'impliquer d’ici décembre 2015, au moins 80% des membres de 10 syndicats de transports en commun des villes de Yaoundé et Douala dans la promotion de la vaccination de routine et la lutte contre la poliomyélite au Cameroun. L’atelier a aussi été marqué par la présence remarquable de madame Claudine Ngono épouse Etoundi Ayissi, Maire de la Commune d’arrondissement de Yaoundé5 et Présidente Exécutive du Réseau des Femmes Maires du Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba.

\"Déchargement des locomotives au Port de Douala\"
Déchargement des locomotives au Port de Douala

Deux autres locomotives sont attendues au mois de mai au Port de Douala et quatre autres le seront d'ici la fin de l'année.Voici l'intégralité du communiqué de presse parvenu à notre rédaction.

CAMRAIL, concessionnaire des chemins de fer du Cameroun, a procédé samedi 18 avril 2015 au déchargement et à la réception de deux nouvelles locomotives CC 3300, au Port Autonome de Douala, en présence de l’ensemble de la Direction Générale de l’entreprise.

Elles font partie d’un premier lot de huit locomotives neuves attendues cette année chez CAMRAIL. Deux autres locomotives sont attendues en mai prochain au Port de Douala et quatre autres le seront d’ici la fin de l’année.

Fabriquées en Afrique du Sud par GRINDROD, ces deux nouvelles locomotives viennent renforcer le parc de traction de CAMRAIL et améliorer les capacités de transport de l’opérateur ferroviaire camerounais. D’une valeur de 3 milliards de FCFA TTC, les deux nouvelles locomotives offrent la possibilité de tracter en moyenne 1500 tonnes de marchandises.

Ces acquisitions font partie des engagements pris par le concessionnaire,dans le cadre de la convention de concession des chemins de fer du Cameroun, qui arrive à échéance le 31 décembre 2034. L’avenant n°2 de cette convention prévoit, sur la période 2009-2020, des investissements de 230 milliards de Fcfa dont 158 milliards financés par Camrail.

Contact Presse : Dieudonné GAIBAI Tél : 696 68 08 30 – Dieudonne.GAIBAI@camrail.net

\"Corine Tonye échange avec le Pr.Biwole.\"
Corine Tonye échange avec le Pr.Biwole.

En séjour au Cameroun, elle a eu des entretiens avec les autorités du pays et des acteurs du secteur médical. Et invite les camerounais à adhérer à cette association dont le but est de faire la sensibilisation au don de la moelle osseuse et du sang placentaire.

Corine Tonye n’est pas venue au Cameroun pour se reposer. Mais pour travailler. Depuis son arrivée en effet, elle consacre la majeure partie de son temps à des rencontres et séances de travail avec des autorités, des médecins et responsables des structures de santé tant à Douala qu’à Yaoundé. A Yaoundé, elle a eu des échanges avec des responsables du Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, du Ministère en charge de la santé publique, mais aussi avec ceux de la fondation Chantal Biya de la Première Dame du Cameroun.

Dans son agenda, une rencontre avec le Directeur Général du Centre Pasteur du Cameroun, Dr. Guy Vernet, et une autre avec la Représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS), Dr. Charlotte Faty Ndiaye, étaient prévue. Dans le programme que votre journal en ligne a pu avoir, Corine Tonye devait aussi rencontrer la Directrice du Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées du Cameroun etc. Le but de ces différentes rencontres et échanges avec tous ces acteurs du corps médical et social était de leur présenter l’Association Courage Ulysse Tonye(A.C.U.T).

Corine Tonye leur a expliqué l’objectif de l’Association Courage Ulysse Tonye qui consiste à accompagner les familles en difficultés pendant la maladie, collecter des dons et les fonds pour lutter contre l’aplasie médullaire , aider à la recherche et à la prise en charge des maladies, participer à l’achat du matériel médical.

Elle affirme que son Association valorise le partage et l’échange. L’ACUT se charge aussi de l’organisation de sorties et séjours pour les enfants malades et leurs familles ainsi que des animations dans les hôpitaux, des activités culturelles et sportives diverses et l’organisation d’évènements. La Présidente de l’A.C.U.T indique que durant ces évènements, la sensibilisation et l’échange sont au rendez pour faire connaitre la maladie et son évolution. Mais, pour Corine Tonye, la sensibilisation au Don de la moelle osseuse et de sang de cordon sera pour l’association une priorité.

Actuellement, il est question pour elle d’implanter légalement cette association au Cameroun, avant d’entamer le travail sur le terrain. Pour tout contact 06.62.56.85.53. et 01.48.61.44.73. Email : acut.presidente@gmail.com facebook : association courage Ulysse tonye .Cette initiative humanitaire a besoin de la participation financière et matérielle de toutes les âmes de bonne volonté.

Ericien Pascal Nguiamba.