Cameroun : Fabrice Assoum, « Notre journal Panels Hebdo a un contenu unique dans sa forme et son fond»

Cameroun : Fabrice Assoum, « Notre journal Panels Hebdo a un contenu unique dans sa forme et son fond»

- in Interviews
167
0
panels dp
Fabrice Assoum, Directeur de Publication de Panels Hebdo

Jeune journaliste dynamique et ambitieux, Luc Fabrice Assoum est actuellement à la tête d’un nouveau projet éditorial : Panels Hebdo, journal qu’il a lancé le 19 juin 2017. Grâce à son contenu original, le journal a été très bien accueilli  par les lecteurs. Notre rédaction est allée à la rencontre du jeune Directeur de Publication. Pour en savoir d’avantage. Entretien.

Fabrice Assoum Vous venez de lancer un nouveau titre sur le marché. Vous aviez pourtant déjà un journal. Qu’est ce qui a motivé le lancement du journal « Panels hebdo » ?

Effectivement, je suis anciennement Directeur de Publication(DP) de « Panel du Sud ». Un titre qui paraît à Yaoundé depuis 2010 et qui va continuer à paraître. Seulement sa seule dénomination réduisait son champ d’action. C’est pour cela que nous avons pensé, afin d’épouser nos idées nationalistes que régionales, de mettre sur pieds PANELS HEBDO. Un hebdomadaire à vocation nationale.

Parlez-nous du contenu de panels hebdo et sa spécificité.

PANELS HEBDO a pour slogan « faire savoir, pour faire comprendre « . Ces cinq mots définissent sa ligne éditoriale. Un journal à informations générales paraissant le lundi de chaque semaine. Avec un contenu unique dans sa forme et son fond. Des textes courts, concis, précis mais qui donnent toute l’information nationale ou internationale. Avec en vitrine une rubrication innovante qui tient compte des réalités socio-économiques, socio-culturelles et socio-politiques. Nous avons par exemple, L’Éditorial qui donne la position du journal chaque semaine sur un sujet d’actualité; nous avons En Couverture, qui est le dossier de la Rédaction en trois pages où la parole est donnée à un expert aux côtés des faits et des analyses de nos journalistes ; ou encore Flash-back; Politique &Politiques ou encore Visages et Profils. Notre cœur du ballot c’est « Ô Cameroon » une tribune qui offre l’opportunité aux hommes de culture de s’exprimer en langues nationales. Une sorte d’accompagnement de la nouvelle commission de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme. En conclusion, PANELS HEBDO veut faire différemment.

Panels photo

Au regard des difficultés auxquelles font face les patrons de presse avez-vous les moyens adéquats pour un meilleur fonctionnement de ce journal ?

Vous avez raison d’évoquer l’aspect moyen. Pour être sincère envers vous, je vais vous dire que nous n’avons pas de moyens financiers auxquels, je pense, vous voulez faire allusion. Mais, nous avons les moyens qui dépassent ceux-là. C’est à dire, les moyens humains accompagnés d’une volonté inimaginable de réussir. Je pense qu’avec ça, nous convaincrons et nous aurons donc les moyens financiers de notre politique.

Comment le premier numéro a-t-il été accueilli sur le marché ?

Je dois vous avouer que j’ai été moi-même surpris de l’accueil qui a été réservé à PANELS HEBDO. Nous avons vendu plus de trois cent exemplaires du tout premier numéro. J’ai reçu des appels des inconnus qui m’ont encouragé à aller de l’avant. Sur la toile c’est plusieurs centaines de like. Bref, nous sommes surmotivés et nous ne lâcherons pas prise.

Après Panels hebdo… Un autre projet médiatique en vue ou alors toutes les énergies vont se concentrer sur ce nouveau projet ?

Pour l’instant, nous concentrons nos énergies sur ce nouveau bébé. Il faut qu’il soit mature. Nous ne nous limiterons pas là. Vous serez informé le moment venu. Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à notre projet éditorial et de manière générale dans le soutien des initiatives des jeunes.

Entretien avec Ericien Pascal Nguiamba

 

 

faire un commentaire via Facebook