Cameroun-Football : Comment ils se servent de la CRTV pour le placement de leurs éléments

Cameroun-Football : Comment ils se servent de la CRTV pour le placement de leurs éléments

- in A La Une, Sport
276
0

crtv chronique

Voici la chronique foot de Bertrand Ossomba*, journaliste à la Radio télévision nationale du Cameroun.

C’est quoi le rôle d’un consultant foot? Je suis dans le regret de constater que nos fameux consultants ont trouvé en la CRTV (cameroon radio and television) une vitrine de placement de leurs éléments. Après Kaham, fabien Bobo a présenté sa liste. Il ya lieu de redéfinir le cadre de leurs interventions sinon nous courons à la dérive. Le fiasco du foot camerounais dont on parlait déjà longtemps avant l’arrivée de Sir Broos part des centres de formations, des coachs, des dirigeants et des joueurs visiblement pris de vitesse par l’évolution du foot. Une évolution au dessus de l’entendement des coachs camerounais. Je n’ose pas dire qu’il n’y a aucun coach de très haut niveau au Cameroun qui peut se prévaloir de cette nouvelle science du foot. Il manque à tous la culture tactique du très haut niveau.

En tout état de cause, ils ne peuvent pas élever le niveau des joueurs. La conséquence c’est que les joueurs qu’ils ont formé et que Broos essaye de mettre à niveau, sont des faire valoir, réduit à jouer dans les championnats périphériques, pas une seule étoile. Comment comprendre que le seul joueur camerounais qui joue au haut niveau soit Joel Matip formé en Allemagne. Plus symptomatique encore, aucun club camerounais ne brille en Afrique. Coton sport ou encore UMS de Loum tous coachés par des camerounais parviennent à peine à sortir la tête de l’eau dominés par des équipes issues même des petits championnats en Afrique. Coachs et joueurs sont nuls. C’est cela la vérité. Au lieu de jouer les philosophes insipides sur les plateaux adressez les vrais problématiques. Je m’insurge contre cette attitude qui consiste, une fois sur un plateau de télévision, à donner l’impression que les savants se sont eux et Broos ne sait pas ou il va. Honnêtement, applaudissez pour ce grand monsieur qui essaie de reconstruire une équipe des ruines. Quinze ans d’errance, une notoriété perdue, un honneur bafoué par des hommes très peu préoccupés par le devenir du foot camerounais.

*Bertrand OSSOMBA, journaliste crtv

 

 

 

 

faire un commentaire via Facebook