\"\"

Artiste engagée, la chanteuse camerounaise Mani Bella est contre les actes négatifs de ces personnes qui se réjouissent de la souffrance de leurs semblables. « Trop de pollution » son coup de gueule sur facebook est fort édifiant.

« Pourquoi certaines personnes n\’aiment pas voir les autres heureuses? Pourquoi perdre son temps et son énergie à écrire ou à dire des mensonges et des bêtises juste pour voir l\’autre souffrir? » écrit la chanteuse qui estime qu’à cette allure l’on court vers la dérive : « Oulalaaaaa le monde fait peur !!! » s’exclame la jeune artiste dont le nombre de fans ne fait qu’augmenter.
« En tout cas j\’économise déjà… Dès qu\’on commence à vendre le terrain sur la planète mars je quitte la terre. » affirme avec un humour Mani Bella qui souhaite un « excellent week-end à toutes les victimes de cette pollution… ». L’artiste qui annonce à ses fans la sortie prochaine d’un nouvel album est l’une des meilleures voix de la musique camerounaise.\”Mani Money\” son single fait déjà le buzz sur internet.

Berthe Alimame

\"Clarisse

De retour au Cameroun après sa participation au Festival International des arts féministes de Tunis en Tunisie, la jeune chanteuse Kirii’ah Mekongo s’est confiée à yaoundeinfo.com. Au menu des échanges, sa participation à ce festival, son nouvel album et un concert qu’elle a offert à ses fans avant de s’envoler pour Tunis. Entretien.

Kirii’ah Mekongo bonjour, tu es au Cameroun depuis vendredi 20 mai 2016, après un séjour à Tunis. Les raisons de ce séjour…

Oui Je sors de Tunisie où j’ai participé au Festival International des arts féministes de Tunis, tenu  du 13 au 15 mai. J’ai été sélectionnée à travers une compétition.

Parle nous un peu de ce festival…Il s\’agit de quoi concrètement?

C’est un festival dédié aux femmes artistes pour pouvoir exposer leurs arts, donc  il est multidisciplinaire, mettant en exergue la situation de la femme dans le monde par rapport à ses droits. C’est aussi une plateforme pour discuter des problèmes que rencontrent les femmes et de pouvoir donc ainsi faire un plaidoyer pour l’amélioration des conditions de ces dernières dans le monde et dénoncer toutes les discriminations auxquelles elles font face. Le slogan de ce festival est « Trop de femmes dans le monde parle le même langage, le silence… »

Ta participation à ce festival intervient au lendemain d\’un concert que tu as donné le 10 mai 2016 à Yaoundé….

En effet dès que j’ai appris ma sélection j’ai organisé un concert de préparation pour pouvoir travailler sur un nouveau spectacle. C’était aussi l’occasion de présenter le spectacle acoustic light de mon nouvel album.

Ce concert t\’a donc aussi permis de présenter au public et à tes fans ton nouvel album…

Oui. C’était l’occasion de présenter au public et à mes fans  mon nouvel album sous un autre jour, en version spectacle pour les festivals.

Présente nous cet album…

C’est un album de 14 titres, aux sonorités jazz, reggae, afrosoul, folk…de la worldmusic avec une fusion des rythmes de chez nous comme le Bikutsi. Il s’intitule «  Le meilleur reste à venir » et c’est un hymne à l’espoir et à la persévérance malgré les difficultés de la vie.  Maintenant je vais me pencher sur un projet de photographie que je dois préparer pour une exposition concernant le handicap et la beauté, une expo que j’ai nommée « Beautiful Imperfection »…

 

Un mot sympa à tes fans et au public du monde entier…

A vous mes fans, merci de m’encourager et d’apprécier ce que je fais. J’espère continuer à produire un travail artistique de qualité qui pourra avoir un impact positif dans les vies des gens. C’est ça ma vision des choses, une artiste engagée qui apporte sa contribution pour un monde meilleur.  Soyez positifs car vous êtes tous des lumières qui brillent, veillez à ce qu’aucun vent ne les éteignent. Live, Love, Laugh, Light

Entretien avec Berthe Alimame

\"Mpande

A quelques semaines de la sortie officielle de son premier maxi single, le chanteur camerounais Mpande Star s’est confié à  yaoundeinfo.com .  Pour parler de cette nouvelle galette musicale qualifié de « véritable révolution » par l’auteur- compositeur. Lire.

Mpande Star bonjour, après plusieurs années d\’absence sur la scène tu es de retour avec un maxi single. D\’abord pourquoi cette longue absence?

Bonjour à tous et à toutes et surtout à tous mes fans de part le monde. Il faut déjà préciser que j\’ai eu pour habitude depuis pas mal d\’années à distancer mes sorties d\’albums pour premièrement avoir le temps de bien travailler et mûrir mes œuvres, faire des recherches pour constamment innover à chaque sortie d\’album et aussi ne pas saturer mes fans en leur donnant envie de me voir revenir toujours en force comme cette fois ci encore.

Pourquoi avoir opté pour la formule Maxi single alors que tu as habitué tes fans avec des albums complets?

Il faut dire que j\’ai habitué mes fans avec au minimum 10 chansons à chaque sortie d\’album. Mais il faut avouer que les temps ont évolué car parfois les gens se focalisaient sur la chanson en promotion alors même que l\’album contient d\’autres tubes à découvrir, voilà pourquoi j\’ai décidé d\’offrir à mes fans des sorties en maxi singles juste pour que toutes les chansons soient bien appréciées et ainsi sortir l\’album plus tard. Mais il faut déjà préciser que l\’album en lui même comporte 20 titres déjà enregistrés et tout ceci coïncide avec mes 20 ans de carrière dans la musique.

Parle nous donc de ce maxi single…

Ce premier maxi single est une vraie révolution que vont vivre mes fans. Il est vrai que je ne me suis pas éloigné de mon style habituel mais il y\’a beaucoup à découvrir car il est riche en mélodies, cadence avec une touche particulière sur le bikutsi que mes fans seront surpris de trouver en plage 2 du maxi single. Il faut aussi dire que j\’arrive avec un clip vidéo révolutionnaire, fruit de mes recherches depuis des années.

A quand la sortie nationale et continentale de cette œuvre?

Le maxi single sort vers la fin du mois de mai 2016 au Cameroun et dans le monde si DIEU le veut bien car tout est prêt pour la sortie juste quelques détails d\’ordre logistique à régler. Je demande à mes fans de se tenir prêts car leur champion arriver et ça va franchement déménager.

Mpande Star peux tu nous faire un bref résumé de ta discographie?

Je compte à mon actif 7 albums avec celui dont la sortie est imminente. « GENERATION 80 » fut mon tout premier album sorti en janvier 1997. « ZINGUE MILITAIRE » mon deuxième album est sorti en fin 1997, « PRESTATION DE SERMENT » est sorti en 2000, « COEUR brisé » en fin 2000. L’album « UPPERCUT » est sorti en 2002, « SODOME ET GOMMHORRE » en 2008 et  il ya donc l’album « 20 ANS DE COMBAT » dont la sortie est imminente.

Entretien avec Ericien Pascal Nguiamba

\"Fleur

Cet album arrangé par Hervé Slim, compte trois titres : « Reviens mon Amour », « Tu es à moi », et « Voilà voilà ».

Les différentes thématiques abordées dans mon album, ne sont pas le produit de mes expériences personnelles, mais le fruit d’une longue observation de mon quotidien…Chanter pour moi c’est exprimer ma vision du monde » affirme la chanteuse camerounaise Fleur-K qui vient de mettre sur le marché discographique un maxi single de trois titres baptisé « Printemps d’amour ». Mixé et masterisé au Vintage Studio à Bangkok, ce maxi single dont le titre phare est « Tu es à moi », parle d’amour entre l’homme et son semblable. A travers cette œuvre, Fleur-K montre que l’amour est un bien précieux qui unit autant que faire se peut les hommes à travers les quatre coins du monde.

L’ambition de cette artiste, née le 7 septembre 1985, est de « Donner à la Pop Musik et au Zouk Copa, une identité remarquable camerounaise ». La sortie de son maxi single s’inscrit donc dans une démarche d’expérimentation de ces genres musicaux dans lesquels elle voudrait faire carrière.

De son vrai nom Ngo Nlend Fleur Vergine, la chanteuse Fleur-K commence dans la musique à l’âge de 8 ans. A une époque où elle interprétait des chansons à succès. Elle va s’inscrire à la chorale Saint Charles Lwanga de la cathédrale Notre Dame de Fatima d’Eseka. Et c’est de là que va se développer sa passion pour la musique. Ce qui poussera par la suite, la jeune femme à embraser le métier d’artiste en optant pour la Pop Musik et le Zouk Copa, deux mouvances musicales qui sont compatibles avec ses aspirations.

Fleur-K qui se caractérise par son humilité, son sens de la solidarité, l’amour de l’excellence, l’écoute et l’esprit d’équipe, est une artiste qui compte assurer avec dignité et responsabilité, les besoins quotidiens du Cameroun et du continent en matière d’adoucissement des mœurs. Son album, déjà disponible à Yaoundé, mérite d’être consommé sans modération.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

\"X

Cet album de 15 titres produit par le label X Music, est un concentré de plusieurs styles musicaux. Sa présentation à la presse à l’hôtel hilton de Yaoundé le 20 janvier 2016 a été marquée par la présence d’invités de marque.

Le groupe camerounais X Maleya est de retour sur la scène musicale avec un nouvel album. « Playlist » est un concentré de plusieurs styles musicaux : rnb, soul, makounè, bend-skin, assiko, makossa, reggae avec une ouverture vers les musiques urbaines du Nigeria. L’album s’ouvre par un titre déjà connu du grand public, puisque « Doumba » a été dévoilé à celui-ci en octobre 2015 et en quelques mois il a conquis les cœurs des mélomanes. « Doumba c’est un thème qui touche tout le monde. C’est un thème de société. Tout le monde a déjà été victime d’ingratitude dans la vie » a déclaré Roger, l’un des membres du groupe.

Dans ce 5è album, Auguste, Roger et Hais, y abordent des thèmes variés : la jalousie, l’amour, la tolérance, la joie etc. X Maleya y relate en fait des morceaux choisis de la vie quotidienne dans un style qui lui est propre et qui lui a toujours réussi.

Bon à savoir, sur les 15 titres de l’opus, 11 ont été écrits par X Maleya et les quatre autres chansons écrites avec le concours de Dj Kool Trackmaster, et Phillbeatz. Le groupe qui compte faire une tournée nationale et surtout offrir au public de Yaoundé un spectacle géant le 16 juillet 2016 au Palais des congrès, a offert un show « en avant première » aux journalistes et invités d’honneurs parmi lesquels le Ministre du travail et de la sécurité Sociale Grégoire Owona. Avec les chansons « Doumba », « Pitié » et « Georgette ». L’album « Playlist » sera disponible officiellement jeudi 21 janvier au prix de 1000(mille) FCFA le CD original.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

L’album « Retour à l’art, Riz, Culture » a été présenté à la presse le 4 décembre 2015 à Yaoundé au cours d’une conférence de presse.

\"Reezbo\"

Après près de 4 ans d’absence sur la scène musicale nationale et internationale, Reezbo est de retour avec son tout premier album solo. « Yoma » un extrait de ce nouvel opus a été présenté à la presse le 4 décembre 2015 à Yaoundé au cours d’une conférence de presse. C’est une chanson chantée en featuring avec le rappeur camerounais Krotal. « Yoma est un extrait de mon album solo de 12 titres « Retour à l’art, riz, culture » qui sera présenté officiellement au public au cours d’un spectacle que j’organise le 11 décembre 2015 au Centre Culturel Camerounais(CCC) à Yaoundé » a déclaré l’artiste Reezbo, ex sociétaire d’Ak Sang Grave, groupe pionnier du hip hop camerounais fondé en 1996 par Reezbo, Eboo et Dar-X. Avec ses deux compagnons d’Ak Sang Grave, Reezbo a réalisé trois albums.

Reezbo qui vient donc d’opter pour une carrière solo, revient sur la scène musicale avec un album dont les thèmes sont liés à l’environnement. « Quel avenir sur terre pour nos enfants » s’interroge cet artiste soucieux de l’avenir de sa progéniture et qui se questionne sur « l’héritage que nous lèguerons aux générations futures ». Produit par le Label, « Les agriculteurs », le nouvel album de Reezbo comporte des titres comme « le chant des champs », « cultivateurs de lettres », des chansons qui montrent que son projet d’avenir est de retourner à la terre et de participer à la promotion de celle-ci. Car Reezbo est convaincu que « l’avenir du Cameroun est dans l‘agriculture et l’élevage ».

Ericien Pascal Nguiamba

\"thesy2\"

« Tienou » est un opus de 7 titres qui balade les mélomanes dans divers rythmes et véhicule des messages forts et poignants sur la valorisation des origines africaines.

A travers son troisième album Thesy Moumani  prône « un monde meilleur ». Normal pour cette artiste qui est présentée par son équipe managériale comme « une personne généreuse, très enthousiaste, positive et d’une sympathie quelque peu maladive ».Thesy « s’enivre du bonheur des autres et pense que chacun a un rôle à jouer dans cette planète quant à son épanouissement, que la jeunesse est l’avenir de demain et par ailleurs exhorte les jeunes à ne jamais se décourager » peut-on lire en parcourant sa biographie. Des valeurs que l’artiste matérialise dans son nouvel album. Au cours de la conférence de presse de présentation de cet opus le 21 novembre 2015 à Yaoundé, Thesy Moumani a indiqué que tout ce qu’elle écrit et chante, elle le puise dans le vécu quotidien. Elle s’impose alors comme le miroir de la société. Son nouvel album de 7 titres (dont trois en instrumental) mérite une écoute intégrale et attentive. Il a été réalisé avec la participation de Engo Solo à la guitare, Fredo Bass à la basse, Marius Djam au chœur, Ernesto Love au chant. Et arrangé par Hilaire Tchenga.

\"thesy3\"

Originaire de Bafang à l’Ouest Cameroun, la chanteuse Thesy est également poète et comédienne. Après l’obtention de son Baccalauréat, elle s’envolera pour la France pour y poursuivre ses études. Mais après deux années seulement passées à l’université, elle abandonne ses études supérieures et s’inscrit au Cours Florent, l’une des prestigieuse Ecole d’Arts Dramatiques de Paris où elle apprendra le théâtre, la musique et le cinéma. « Amours et peine » est son tout premier album sorti en 1998. Suivi de « Lokotte » sorti en 2007. « Tienou » le troisième, est sans doute l’album dans lequel Thesy s’est beaucoup plus investie. Car elle voulait offrir aux mélomanes une œuvre de belle facture. A consommer sans modération.

Ericien Pascal Nguiamba

\"Chorale\"

C’était à la Basilique mineure Marie-reine des Apôtres de Yaoundé le 11 octobre 2015. Ange Ebogo Emerant et Nkodo Sitony chantent dans cet opus.

C’est un album de 8 titres : Esprit saint, Créature, les roseraies, le rosaire, Ebugu, Mon cœur exulte de joie, Ô Seigneur mon DIEU, Ave Marie Stella. Cet opus a été réalisé grâce à la contribution technique de Tonton Ebogo, Francis Mbe et Hubert Toulou aux arrangements. A la guitare rythmique et à la guitare Solo, on retrouve Tonton Ebogo et Jules Essoa. A la basse Papy Bass et Brice Bass. Petit Jean Abanda, lui assure à la batterie live et Ambolou Bernard, côté Maestro. Au Clavier et Synthé on retrouve Francis Mbe.

Ce tout premier album réalisé entre Février et Mai 2015 et produit par Hubert et Régine Production, a bénéficié de la participation vocale des artistes Ange Ebogo Emérant et Nkodo Sitony. Selon Hubert Toulou son Président, la Chorale « La Voix de MARIE par les saints » a été créée dans les années 86 et compte des milliers de membres. « On a retenu la fine crème du groupe, des membres qui ont apporté leur voix avec la contribution de Nkodo Sitony, Tonton solo, Ange Ebogo… » dit-il. Quant aux thèmes abordés dans cet album, ils parlent du vécu quotidien, des louanges, des chants, l’adoration etc. La présentation de cette œuvre musicale coïncidait avec le mois du rosaire qu’est le mois d’octobre. Le CD se vend à 1000 FCFA et le Coffret à 2000 FCFA (CD audio et CD vidéo). On pourra retrouver cet album dans tous les réseaux de distribution, mais d’abord et surtout dans des chapelles.  Cet album mérite une écoute intégrale. Bon à savoir, la Chorale « La Voix de MARIE par les saints » a bénéficié du parrainage du Père Mengue M’Awondo Bertrand, Curé Recteur du sanctuaire Marial notre Dame de la paix de Nsimalen.

Ericien Pascal Nguiamba

\"Jonas

Zoom sur le nouvel album et le parcours de cet artiste qui fait partie des leaders de la nouvelle et jeune génération de la musique congolaise et africaine.

« Offre spéciale » c’est le nom de baptême du nouvel album de l’artiste Jonas Balela, originaire de la République Démocratique du Congo. Ce troisième album est le fruit de longues années de travail de cet artiste basé en suisse et qui va à coup sûr faire danser toute l’Afrique avec des chansons comme « Somo Trop », un tube où le Géant Jonas Balela chante avec Modogo Abarambwa ex de quartier Latin de Koffi Olomide, Desouza Santu ex de Empire Bakuba de Pépé Kallé, et le Général Défao Matumona. Mais il ya aussi la chanson générique « Offre spéciale », un tube qui va sans doute faire bouger tout le continent africain. L’artiste vient d’ailleurs de réaliser un magnifique vidéogramme de cette chanson festive. Il faut noter que Jonas Balela a aussi réalisé des featuring, avec d’autres artistes comme Malage De Lugendo ancien sociétaire d’Ok Jazz et Zaïko. On y retrouve aussi la touche musicale et instrumentale de Burkina-Faso le guitariste de Wenge Musica 4×4 entre autres. Joint au téléphone par la rédaction de yaoundeinfo.com, l’artiste a indiqué que cet album a été enregistré à Paris, Londres, Bruxelles et Nairobi, entre 2011 et 2015.

Parcours artistique.

Jonas Balela a commencé sa carrière dans les quartiers de Kinshasa dans les années 1989.Mais déjà, au début des années 80, il écoutait beaucoup King Kester, puis le Général Défao. Au début des années 1990, il était devenu fan de Reddy Amisi, chanteur du groupe Viva la Musica de Papa Wemba. En 1992 il arrive au Cameroun, où il fait, en 1997, la connaissance de Kotto Bass (de regretté mémoire). « J’avais participé dans son album Concours de Patience en 1998 avec Dinasty Kotto » dit-il avant d’ajouter qu’« en 1998 même, je fais la connaissance de Kono Téles du Studio Digital qui m\’a proposé de me faire un album. C\’est à ce moment que je vais créer le groupe « Les Casques Bleue de la RDC. En 2001, nous avons sorti l\’album « Fin de Situation » avec Mbella Baboga. Nous avons vendu 5.000.000 de cassette audio. Après, c’est le départ pour la Suisse. En 2004 j\’ai sorti mon album solo baptisé « Faut Pas Rêver ».En 2008, je sort l’album Occupation ». Et aujourd’hui Jonas Balela revient sur la scène avec « Offre Spéciale », un troisième opus solo qui se présente comme l’album de la maturité pour cet artiste qui a su parfaire son art vocal pour offrir aux mélomanes cette œuvre de très belle facture. L’album « Offre Spéciale » est à consommer sans modération.

Ericien Pascal N.

\"Lakoyotte3\"

La chanteuse camerounaise établie en France compte déjà à son actif deux albums sortis respectivement en 2010 et 2015.

Pour ses fans et ses amis, Lakoyotte Bilounga est une artiste qui mérite respect, admiration et considération au regard de son humilité légendaire, sa bonne humeur et la joie de vivre que dégage cette chanteuse originaire d’Ebolowa au Sud du Cameroun. Lakoyotte Bilounga fait partie de ces artistes qui arrivent dans la musique pour conscientiser, éduquer et égailler le public. « Je chante l’amour et les problèmes de la vie » a-t-elle déclaré au cours de l’entretien avec la rédaction de yaoundeinfo.com .

Danseuse au départ, elle apprend le chant et fini par entrer en studio pour la réalisation de son tout premier album « Désespoir » sorti en 2010. Cet album de 9 titres révèle la chanteuse au grand public. Elle y chante non seulement l’amour entre les humains mais aussi les problèmes et les maux qui minent l’existence des hommes sur terre. En 2015, Lakoyotte Bilounga offre au public un deuxième album de 4 titres baptisé « Vis-versa » et qui parle « d’amour positif et pas réciproque ». Cette deuxième expérience musicale met en valeur du beau et du bon bikutsi (rythme local) dont la cadence et l’orchestration ne souffrent d’aucune contestation. Les vidéogrammes de la chanteuse inondent déjà les réseaux sociaux, faisant ainsi monter sa côte de popularité et son capital sympathie.

Séduisante, élégante, romantique, Lakoyotte Bilounga, est une chanteuse qui a su conserver son allure de jeune fille. Toujours sexy. L’humilité reste sa principale qualité même si elle est parfois impulsive. « Je ne suis pas méchante, mais je déteste des hommes possessifs » dit cette femme, mariée à un français, et mère de 3 enfants. Quand on l’interroge sur ses loisirs, Lakoyotte Bilounga donne une réponse simple : « Embrasser mon mari ». Attention, « J’aime allumer, j’aime être sexy » dit l’artiste qui adore manger du plantain avec tout genre de sauce. Aux jeunes qui veulent embrasser la carrière d’artiste Lakoyotte prévient : « Faire de la musique, c’est beaucoup de travail et il faut y croire ». A la question de savoir pourquoi elle se fait appeler « Lakoyotte », la chanteuse explique que « Lakoyotte c’est une apache, une guerrière ».

Son message  au public est chaleureux : « je vous aime, sans vous nous ne sommes rien merci à tous ceux qui aiment ou pas je vous love » dit cette femme qui dit avoir également des projets dans le domaine agricole avec son cher mari. Bon vent l’artiste !

Ericien Pascal Nguiamba.