Un atelier organisé le 26 octobre 2021 au Centre Jean XXIII de Mvolye à Yaoundé par le Ministère des Affaires Sociales(Minas) et auquel ont pris par les responsables de la Gendarmerie nationale , de la Police, des responsables des services centraux du Minas, ainsi que des Points Focaux des anciens Enfants de la Rue, des représentants des Maires et des travailleurs sociaux, intervient dans la perspective de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui débute au Cameroun début janvier 2022. Les recommandations et attentes du Ministre Pauline Irène NGUENE. Et du gouvernement.

« Dans la perspective de la CAN, notre pays s’apprête à accueillir dans les prochains mois la coupe d’Afrique des Nations, et nous au Ministère des Affaires Sociales(Minas), nous avons pensé qu’il était bon qu’on puisse contribuer à cette organisation, par déjà l’embellissement des villes qui vont abriter la Coupe d’Afrique des Nations  c’est-à-dire Yaoundé, Limbe Garoua, Bafoussam… et pour cela nous avons pensé qu’il faut continuer à extraire ces enfants de la rue, parce qu’il faut bien le rappeler, c’est une opération que nous avons engagée l’année dernière, ça fait déjà presque 1 an et demie Pour continuer donc cette opération, il était bon d’intensifier l’action de nos partenaires  à savoir les Ex Enfants de la rue, que nous avons pris comme des points focaux, qui connaissent bien le fonctionnement des enfants de la rue, où est ce qu’ils se trouvent, qu’est-ce qu’ils font qu’est-ce qu’il faut faire véritablement pour les extraire de la rue » a déclaré Pauline Irène NGUENE, Ministre des Affaires Sociales, avant d’ajouter que cet atelier a pour but de  « pouvoir renforcer les capacités de ces Ex enfants de la Rue pour qu’ils nous amènent à intensifier notre action, déjà pour la CAN, et comme je disais tout à l’heure, l’objectif final c’est de pouvoir insérer ces enfants dans notre société. Qu’est-ce qu’ils vont devenir ? Donc nous avons une série d’activités que nous organisons dans nos structures publiques ».

L’objectif général de cet atelier était de renforcer les capacités  et les interactions  entre les différents acteurs de la chaine de prévention et de traitement du phénomène des EDR dans la ville de Yaoundé.

Il était aussi question au cours de cet atelier de renforcer les capacités des différents acteurs sur les droits des enfants et particulièrement des Enfants vulnérables ; procéder à une cartographie et une caractérisation des sites abritant les EDR dans la ville de Yaoundé ; Présenter et assurer l’appropriation du nouveau paradigme d’intervention dans la rue autour des Points Focaux et Identifier les rôles et les prestations des différentes protagonistes de la chaine et mettre en place les passerelles de collaboration.

Cet atelier de renforcement des capacités des Points Focaux et des Acteurs de la chaine de lutte contre le phénomène des Enfants de la Rue(EDR), organisé dans la perspective de la prochaine CAN, était donc nécessaire pour que l’ensemble des acteurs impliqués dans la chaine de prévention et de  lutte contre le phénomène des EDR s’approprient ce niveau paradigme et se livrent à un exercice d’introspection collective afin, d’une part, d’évaluer objectivement la conduite des activités et d’autre part, jeter les bases d’un mode opératoire intersectoriel garantissant l’efficacité de l’action. Ce nouveau paradigme s’étalera dans un premier temps aux sites abritant la Coupe d’Afrique des Nations (Yaoundé, Douala, Limbé et Buea, Bafoussam et Garoua) ensuite plustard aux dix régions. L’organisation de cet atelier avait donc pour finalité de jeter les bases d’une réflexion d’ensemble sur ces perspectives de lutte contre le phénomène des Enfants de la Rue dans un contexte de CAN.

EPN