Le Ministre des affaires Sociales(Minas) Pauline Irène NGUENE a présidé le 13 novembre 2020 au Cercle Municipal à Yaoundé, les travaux de la première session d’évaluation du Plan d’action opérationnel de protection des personnes handicapées dans le cadre de la réponse nationale au Covid-19.  Il est question pour le gouvernement de mettre d’avantage l’accent sur la protection de cette couche à vulnérabilités spécifiques.

Il y a quelques mois, les responsables du Ministère des Affaires Sociales se sont  retrouvés au Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées , Cardinal Paul Emile Leger, pour finaliser de manière coordonnée et participative , la réflexion  engagée au sein de ce département ministériel relativement  à l’élaboration d’un plan d’action opérationnel réaliste, en vue de s’assurer de la prise en compte optimale des besoins spécifiques des personnes handicapées , dans le dispositif national de réponse au coronavirus. Une préoccupation qui s’inscrit d’ailleurs dans la mise en œuvre des hautes directives du Premier Ministre chef du gouvernement pour lutter efficacement et durablement contre la Covid-19 au Cameroun. Les efforts sont donc faits par le gouvernement pour que les personnes handicapées aient d’avantage accès aux moyens inclusifs de communication et aux kits de prévention et de protection adaptés à leur handicap. La présence des élus locaux à cette session marque incontestablement la volonté commune à œuvrer pour la protection de cette cible dans leurs territoires de compétence respectifs. La présentation des supports de communication élaborés par le Minas, la remise des Kits, et matériels spéciaux de protection aux différents Maires présents à la cérémonie et aux organisations représentatives des personnes handicapées, au terme de cette session, constitue une plus-value, pour conduire de manière inclusive la bataille contre la Covid-19 au sein de ces personnes en situation de handicap.

Coco Bertin MOWA , le Président du Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun(CJARC), s’est dit satisfait de cette initiative qu’il a saluée. Et a encouragé le gouvernement à poursuivre de telles initiatives en faveur de personnes handicapées. Un document de sensibilisation sur les mesures de lutte contre la maladie à Coronavirus adapté et transcrit en Braille à la demande du Ministère des Affaires Sociales, par le Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun, avec le soutien de Sighsavers, a été présenté et remis aux participants. « Il est indéniable qu’il faut une approche intégrée, pour s’assurer que les personnes en situation de handicap ne sont laissées de côté ni dans la riposte, ni dans la relance. A cette fin, il convient de leur donner une place centrale et de les faire participer à la planification et aux interventions » a déclaré Pauline Irène NGUENE, le Ministre des Affaires Sociales.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

Cette plateforme de données libres, crédibles et réutilisables  est en réalité la matérialisation du projet de Renforcement de l’accès à l’information appropriée en situations de crise sanitaire (Opendatacam). Il est accessible à travers le lien www.opendatacam.cm. Cette plateforme a été présentée au public et aux autorités le 27 octobre 2020 au siège du Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun(CJARC) au cours d’une cérémonie présidée par son Directeur Général Coco Bertin MOWA.

Cette Plateforme permettra aux personnes handicapées de disposer d’un cadre où elles sont sommes sûres de trouver la vraie information. « Les personnes handicapées et leurs proches, sont ici pris en compte, plus besoins d’être submergées par toutes les sources d’informations parfois peu crédibles. Le projet a d’ailleurs prévu de transcrire certaines informations en Braille. Nous disposons en outre de 10 relais dans les dix régions du Cameroun. Leur rôle est de faire remonter l’information crédible des régions et diffuser celles issues de la plateforme opendatacam.cm » a déclaré Coco Bertin MOWA, avant d’ajouter qu’« ils vont bénéficier d’une formation sur son usage. Comme vous l’avez compris, il s’agit pour nous d’un premier pas vers l’open data, l’ouverture des données, nous allons, avec d’autres projets, améliorer et développer d’autres outils plus spécifiques qui viendront se greffer à celui-ci ».

Le Directeur Général du CJARC n’a pas oublié d’exprimer sa gratitude à l’AFD à travers Expertise France et CFI pour la confiance et l’appui financier à hauteur de quatre mille neuf cent quatre-vingt-un euros, soit environ trois millions deux cent soixante mille francs CFA. Le Directeur Général du CJARC a aussi adressé ses sincères remerciements au Ministre de la santé Publique et au Ministre des Postes et Télécommunications qui ont accepté de parrainer cette initiative et de mettre à la disposition du CJARC des données fiables et libres d’utilisation. Sans oublier toutes les institutions qui ont accepté de mettre à la disposition du CJARC leurs données, à travers leurs sites Internet et leurs services de communication. « Notre souhait est que cette plateforme contribue à renforcer la gouvernance, l’ouverture et la transparence dans la gestion des données utiles au développement » a souligné Coco Bertin MOWA visiblement satisfait par la réalisation de ce projet.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

Dans l’optique de contribuer à l’efficacité des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19 au Cameroun, les personnes handicapées viennent de finaliser un projet global prenant en compte les personnes handicapées dans l’ensemble des 10 régions du pays. Ce projet a été présenté à la presse vendredi 24 avril 2020 à Yaoundé par le Directeur Général du Club des Jeunes Aveugles réhabilités du Cameroun(CJARC) Coco Bertin Mowa. Le coût du projet, les objectifs et résultats attendus, ont été dévoilés aux journalistes. Le gouvernement et les partenaires au développement déjà saisis. Lire la suite…

« Ce projet vise à limiter l’impact du Covid-19 auprès des personnes handicapées pendant et après la pandémie » a déclaré Coco Bertin face à la presse nationale au siège du CJARC à Yaoundé. Selon lui « le projet cible spécifiquement les personnes handicapées de toutes catégories. Les bénéficiaires directs sont : environ 3 millions de personnes handicapées et les bénéficiaires indirects sont les familles des personnes handicapées, le personnel sanitaire, les institutions en charge de l’encadrement des personnes handicapées” . Il a également dévoilé l’objectif global du projet à savoir « contribuer à la limitation de l’impact et des effets du Covid-19 sur les personnes handicapées et leurs familles ».

Il sera aussi question dans ce projet de renforcer les capacités d’action des personnes handicapées en terme de prévention et de gestion de la pandémie ; d’accompagner les personnes handicapées et leurs familles dans la gestion de la phase post-pandémie. A terme, indique le Directeur Général du CJARC, 5 millions de personnes handicapées, leurs familles et le grand public seront sensibilisés ; 5000 personnes handicapées bénéficieront des kits alimentaires et sanitaires ; 25 familles de personnes handicapées  affectées par le Covid-19 seront identifiées et accompagnées dans leurs activités économiques. Le projet qui va durer un an, est évalué à 211.085.000 FCFA. Il a déjà été soumis au gouvernement et aux partenaires au développement.

Ericien Pascal Nguiamba