L’Université de Douala, et Huawei ICT Academy ont renouvelé leur partenariat mercredi  9 juin 2021. A travers ce partenariat qui se veut gagnant-gagnant, l’équipementier chinois HUAWEI, leader mondial des Télécommunications, s’engage davantage dans la formation des jeunes Camerounais aux Technologies de l’Information et de la Communication ( TIC).Ce partenariat avec l’Université de Douala effectif depuis 2019, a permis depuis lors, la formation de près de 300 étudiants de cette Institution académique aux Technologies HUAWEI. Les détails.

Depuis 2019, le partenariat avec Huawei ICT Academy a permis la formation de près de 300 étudiants de l’université de Douala aux Technologies HUAWEI. L’équipe de l’Université de Douala, a d’ailleurs remporté la Finale Nationale et  Régionale, et a obtenu le 3ème  Prix lors de la Grande Finale du Concours Mondial « HUAWEI ICT COMPETITION » en 2020, et ce, grâce aux talents en TIC de trois  de ses étudiants certifiés HUAWEI ICT ACADEMY.  Il faut rappeler que c’est depuis 2013 que l’entreprise chinoise a mis sur pied le programme HUAWEI  ICT ACADEMY. Il s’agit d’un projet de coopération entre Académies et Entreprises, et  impliquant des Etablissements d’Enseignement Supérieur, pour aider à bâtir cet écosystème de talents. Associé officiellement au Ministère camerounais de l’Enseignement Supérieur (MINESUP) depuis 2018 pour le lancement des Programmes « HUAWEI ICT ACADEMY », le géant mondial des Télécommunications, grâce à ce Programme, compte désormais sept  Établissements partenaires au Cameroun avec 83 étudiants certifiés, et près de 1000 étudiants et enseignants déjà formés. Il faut noter que le partenariat renouvelé avec l’université de Douala intervient après celui noué avec l’Institut  Universitaire de la Côte. Selon Madame Edmonde DJIOKENG TEBOH, Directrice des Relations Publiques HUAWEI Zone Cemac, « En tant que leader mondial de l’innovation dans le secteur des TIC, HUAWEI considère le développement des jeunes talents en TIC comme une stratégie locale à long terme pour assurer la continuité du développement technologique du Cameroun. En tant que partenaire stratégique de l’industrie des TIC désigné par le Gouvernement Camerounais, HUAWEI aide le Cameroun à construire un Hub TIC en Afrique, sous drivers aspects et dimensions en formant des talents en TIC. Les formations et certifications de ces étudiants au Programme HUAWEI ICT ACADEMY, permettent à ces étudiants d’avoir accès aux Nouvelles Technologies afin qu’ils soient plus qualifiés et plus compétitifs sur le marché de l’emploi à l’international et aussi une possibilité de self- emploi comme les startups ».

En rappel, pour l’année 2021, HUAWEI engagé à développer le Secteur de l’Education aux TIC  et en tant qu’Entreprise Citoyenne de premier plan, a pour ambition d’améliorer le taux de réussite des étudiants aux Examens. A cet effet il compte assurer la formation de 2000 étudiants en TIC. Une initiative salutaire qui honore le Cameroun.

Yaoundeinfo.com

Contact Rédaction 00237 699843976

 

 

Les deux parties ont signé une convention de partenariat le 2 juin 2021 au campus A de l’institut universitaire de la côte de lignes. Les détails.

« Les jeunes ayant une formation et une éducation solides auront naturellement plus de chances de devenir des citoyens responsables et de trouver un emploi ». Ce message du Chef de l’État Paul Biya à la jeunesse en février 2020 a amené Huawei Cameroun à développer davantage le secteur de l’éducation au TIC au Cameroun d’où la convention signée le 02 juin 2021 entre Huawei Cameroun et l’IUC.


Le partenariat entre le géant chinois des télécommunications et l’IUC permettra aux étudiants de l’IUC  d’augmenter leurs compétences en TIC grâce à l’appui et l’expertise de Huawei qui est reconnu comme un géant dans le secteur. Ces derniers grâce à ces compétences seront compétitifs sur le marché de l’emploi et pourront saisir les opportunités de l’ère numérique au Cameroun et sur le plan international.
Bon à savoir, depuis 2013 huawei a lancé son programme « Huawei ICT Academy » qui est un projet de coopération école-entreprise impliquant des établissements d’enseignement supérieur pour aider à bâtir cet écosystème de talents. Associé officiellement au MINESUP depuis 2018 dans le cadre du lancement des programmes « Huawei ICT Academy » au Cameroun, c’est plus de 1000 étudiants et enseignants  qui ont déjà été formés par Huawei.
Pour Paul Nguimezap le promoteur de l’institut universitaire de la Côte, « c’est une grosse plus-value que Huawei donne aux étudiants de l’IUC à travers cette initiative. Ces derniers sont de plus en plus sollicités en entreprise grâce à ces formations. Notre but ultime étant de former pour l’entreprise, il va se soit que c’est un partenariat qui nous satisfait pleinement ».


Edmonde DJIOKENG Teboh, Directrice des Relations Publiques de Huawei zone CEMAC souligne que “L’IUC est l’un des premiers établissements du Cameroun à souscrire au programme ‘Huawei ICT Academy’ au Cameroun. Après un premier contrat qui était considéré comme un essai, nous pouvons constater que plusieurs étudiants sont aujourd’hui passés par cette formation”.
L’objectif à terme pour Huawei est la formation de 2000 étudiants de talents en TIC.
Yaoundeinfo.com

Leader mondial des télécommunications, Huawei a participé avec brio à CAMMOB 2020, la célébration  des 20 ans de la téléphonie mobile au Cameroun. L’évènement organisé du 17 au 19 mai 2021 à Yaoundé et placé sous le Très haut patronage du Président de la République , Paul Biya, a permis au leader mondial des télécommunications  d’exposer au grand public ses produits, son savoir, son savoir-faire, surtout sa force et sa très haute technologie.

«Ah oui, nous connaissons tous que Huawei est un grand, un géant des Télécoms. Nous connaissons tous sa très haute technologie et sa force » ces propos du Ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng au stand principal de Huawei sont la parfaite illustration du capital sympathie et de la haute et inégalable expertise technique et technologique de Huawei. Le  Ministre de l’Éducation de Base Laurent  Serges  Etoundi Ngoa fait également partie des visiteurs prestigieux du stand principal de Huawei rendu lumineux par le décor féérique et la beauté des charmantes hôtesses de l’entreprise, le tout dans un cadre agréable. Huawei a vraiment mis le paquet pour marquer sa présence de leader des télécoms, à cet évènement.

Partenaire stratégique du Cameroun pour son développement digital et pour son émergence à l’horizon 2035,  Huawei , sponsor majeur de CAMMOB 2020, se présente aujourd’hui  comme un partenaire stratégique pour le développement numérique du Cameroun. Des faits significatifs le démontrent. Par exemple, en collaboration avec  le Ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE) du Cameroun, Huawei a procédé à l’électrification de 1000 localités rurales, en énergie solaire photovoltaïque. « Je voudrais saisir cette illustre occasion pour remercier et féliciter à sa juste valeur, notre partenaire Huawei Cameroon pour tous les efforts constants, la qualité des équipements, son appui technique et son expérience dans la mise en œuvre sereine et efficace des projets d’électrification rurale par énergie solaire photovoltaïque, malgré les écueils inhérents à ce type de projets dans les zones rurales dont  l’accès n’est pas toujours évident », a déclaré le Ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, le l5 mars 2020, à l’occasion de la célébration des 14 ans de collaboration avec le Cameroun. C’était, au détour de la projection du film « In Cameroon For Cameroon » réalisé par Cameroon Télécommunications (CAMTEL) et l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’TIC), et dédié à la présentation de l’œuvre immense de Huawei au Cameroun.

On se rappelle qu’au cours de la même cérémonie marquant les 14 ans de présence de Huawei au Cameroun, le Directeur Général de CAMTEL, Judith Yah Sunday épouse Achidi , avait apprécié de fort belle manière le Backbone national à fibre optique installé par Huawei. « Avec l’appui technique de Huawei, l’industrie des TIC a connu une avancée significative au cours de la décennie […]. Par ailleurs, notre partenaire HUAWEI a toujours manifesté un effort d’investissement dans le domaine des TIC, pour la formation des collaborateurs à qui il offre des formations régulières en Chine pour la maîtrise des projets et le partage des expériences de ce géant des Télécoms et le transfert des compétences » avait déclaré avec satisfaction le DG de Camtel. La construction des  Data Centers de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS), et de la Cameroon Postal Services (CAMPOST) font partie des projets dans lesquels Huawei a étalé son savoir-faire.

Yaoundeinfo.com

Contact Rédaction 00237 699843976

Huawei Cameroun a signé un mémorandum d’entente (MoU) avec l’Institut Africain d’Informatique (IAI) et l’IFTIC-Sup, le 21 avril 2021 à Yaoundé au cours d’une cérémonie marquée par la présence d’Armand Claude Abanda, le représentant-résident de l’IAI Cameroun, par ailleurs Président du Conseil d’Administration(PCA) de l’IFTIC-Sup, un institut privé d’Enseignement Supérieur spécialisé dans les Technologies de l’Information et de la Communication(TIC). Huawei Cameroun offre ainsi à l’IAI et à l’IFTIC-Sup, une belle opportunité  qui contribuera de manière efficace et efficiente  au transfert des compétences aux jeunes étudiants camerounais.

« En tant qu’entreprise étrangère, la philosophie de Huawei Cameroun est de participer et d’accompagner la stratégie du gouvernement dans le transfert aux jeunes étudiants du know-how en TIC, pour qu’ils soient plus compétents sur le marché de l’emploi à l’international ; de satisfaire la demande des employeurs des grandes sociétés ; et d’offrir des possibilités de self-emplois comme les start-ups », a déclaré dans son discours  Du Yin le directeur général de Huawei Cameroun. Avant d’ajouter que « Huawei ICT Academy est destiné à ouvrir aux étudiants qui ont soif du savoir, une porte vers le monde de la haute technologie. Nous travaillerons avec les six institutions au Cameroun, pour fournir au pays des talents en TIC et le rendre plus compétitif dans ce domaine en Afrique ».

A travers ce MoU, l’IAI et l’IFTIC-Sup deviennent officiellement les 5è et 6è instituts d’enseignement supérieur du Cameroun, partenaires de la Huawei ICT Academy. Ces deux Instituts viennent donc s’ajouter à l’Ecole nationale supérieure des postes, des télécommunications et des Tic (Sup’ptic) ; l’Ecole nationale supérieure polytechnique (ENSP) de l’université de Yaoundé I ; l’Institut universitaire de la Côte (IUC) et l’Université de Douala,  déjà  partenaires de Huawei ICT Academy.

Il faut rappeler que c’est en 2018 que la Huawei ICT Academy a été officiellement lancée au Cameroun avec pour but de certifier des enseignants, afin que ces derniers puissent à leur tour dispenser des cours de certification aux étudiants dans les écoles et universités partenaires. A travers ce programme, Huawei entend créer un écosystème de talents en TIC, en transférant son savoir-faire aux jeunes étudiants camerounais, afin que ceux-ci soient compétents et plus compétitifs sur le marché du travail, aussi bien sur le territoire national qu’à l’international.

En termes de bilan, Huawei ICT Academy a déjà permis de certifier 83 étudiants camerounais en TIC. En outre, plus de 1 000 étudiants et enseignants camerounais ont participé aux formations dispensées dans le cadre de ce programme implémenté dans plus de 300 universités dans le monde permettant ainsi au géant chinois des télécoms de former plus de 10 000 étudiants chaque année.

Yaoundeinfo.com

Contact Rédaction 00237 699843976

Africa Agri forum Live & Huawei Cameroun : quelles stratégies de digitalisation pour booster le secteur agricole ? c’est le fil conducteur  des travaux du forum sur la problématique des défis de la sécurité alimentaire en Afrique tenu le 5 mars 2021 par vidéoconférence et qui a connu la participation du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural Gabriel Baïrobé, Son Excellence Josefa Leonel Sacko commissaire chargée de l’agriculture et du développement rural et de l’économie bleu, ainsi que de l’environnement durable auprès de l’Union Africaine. Loïse Tamalgo le Vice-Président chargé des relations publiques pour l’Afrique subsaharien chez Huawei et Son Excellence Moulay Lahcen Ennahli Senior Vice-Président West Africa d’ OCP Africa. 

Au cours de ce forum modéré par Charlotte Libog d’Afrique Grenier, un constat édifiant a été fait :  L’Afrique à elle seule représente 60% des terres arables mondiales, et jouit de surcroît d’une croissance démographique sans précédent, témoignant de la présence d’un marché considérable. Elle bénéficie aussi de la disponibilité d’une main d’œuvre bon marché, mais également d’un potentiel hydraulique. En dépit de ce potentiel important, l’Afrique reste le seul continent dans le monde qui importe massivement ce qui est consommé par sa population. Toute chose qui ne la permet pas à prétendre à une sécurité alimentaire en l’état actuel des choses. D’où le bien-fondé de ce forum sur les défis de la sécurité alimentaire en Afrique.

« La question de l’agriculture pour nous est très importante et vous nous demanderez certainement pour un équipementier comme Huawei qu’est ce qu’il y a faire, entre les boîtes que nous vendons et l’alimentation. Un trait d’union se trouve entre les deux, il s’agit de l’Afrique qui est le terrain où nous opérons, qui est le terrain où nous pensons que l’avenir va se faire, et l’Afrique où il y a l’opportunité de pouvoir déployer de grandes stratégies. Que ce soit en matière digitale, en matière d’agriculture, tout simplement en Afrique il y a beaucoup à faire pour travailler dans le sens des objectifs de développement durable définis par l’ONU et bien sûr mentionnés dans le programme de l’objectif 2063 de l’UA auxquels nous adhérons sans ambages. Pour nous la technologie, est au service du développement, c’est la 1ère finalité de la technologie… » a déclaré Loïse Tamalgo. Son Excellence Josefa Leonel Sacko a édifié les participants  sur la politique agricole préconisée par l’Union Africaine. « Les Chefs d’Etat et Gouvernement de l’Union Africaine lors de la 33ème Assemblée des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’UA ont adopté la stratégie de transformation numérique en Afrique dans laquelle l’agriculture numérique a une place de choix. Et c’est sur cela que nous sommes en train de travailler, d’essayer de transformer la décision des Chefs d’Etat en action… La technologie et les innovations numériques ouvrent un vaste potentiel inexploité aux agriculteurs, aux investisseurs et aux entrepreneurs pour améliorer l’efficacité de la production et la consommation alimentaire en Afrique…  De l’agriculture de précision à une chaîne d’approvisionnement alimentaire efficace, cette technologie pourrait apporter un avantage économique, social et environnemental majeur… » a déclaré le commissaire chargé de l’agriculture, du développement rural, de l’économie bleue et de l’environnement durable à l’Union Africaine avant d’ajouter que « la technologie et les innovations numériques ouvrent un vaste potentiel inexploité aux agriculteurs, aux investisseurs et aux entrepreneurs pour améliorer l’efficacité de la production et la transformation alimentaire en Afrique ».  Elle a apprécié HUAWEI et suggéré à la multinationale de trouver le moyen de créer une Application « SMART SEEDS » qui pourrait permettre d’identifier et de mieux gérer les plantes pour faciliter et moderniser l’Agriculture en Afrique.

Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rurale du Cameroun Gabriel Baïrobé, lui, a fait le tour d’horizon sur la stratégie camerounaise impulsé par le Président Paul Biya qui appelle de tous ses vœux à une agriculture de 2nde génération pour résoudre les problèmes de la pauvreté et éradiquer la faim au Cameroun selon les engagements de Malabo et les engagements 2063 de l’Union Africaine. Gabriel Baïrobé a encouragé les efforts de Huawei dans la digitalisation de ce secteur  et à précisé que le gouvernement du Cameroun voit d’un bon œil un partenariat plus poussé avec l’équipementier High-tech chinois Huawei, déjà présent au Cameroun dans d’autres secteurs.

Berthe Alimame