Déclaration forte du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique à l’occasion de la cérémonie de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes(PTS-Jeunes), du Kit de réarmement moral, civique et entrepreneurial(Reamorce) et du materiel roulant aux services déconcentrés du Minjec à Dschang dans la région de l’ouest le 13 novembre 2020 .

Il faut noter que cette cérémonie de Dschang, était la 8ème étape, après Douala dans le Littoral, Buea dans le Sud-Ouest, Meyomessala dans le Sud, Gaschiga dans le Nord, Mémé dans l’Extrême-Nord, Nyambaka dans la Région de l’Adamaoua et Abong-Mbang dans la région de l’Est. Il s’agit du déroulement normal de l’Agenda du Gouvernement qui s’inscrit dans la logique de l’accélération et de la concrétisation de la promesse du Chef de l’Etat, Paul BIYA, à sa jeunesse, à laquelle il attache le plus grand prix.  Mais au niveau des jeunes, il ya régulièrement des voix discordantes. En effet, les jeunes, qui estiment que jusque-là, le financement de leurs projets ne se fait pas à un rythme souhaité, font entendre leurs voix par les canaux de communication à leur disposition et singulièrement sur les réseaux sociaux. Pourtant, « Plusieurs jeunes ont déjà bénéficié de l’accompagnement du PTS-Jeunes, pour la mise en œuvre de leurs projets et sont aujourd’hui de plus en plus autonomes financièrement, pour ne pas dire qu’ils emploient d’autres jeunes Camerounais. C’est l’exemple du «success story» de Monsieur MBE DONFACK, Député Jeune, qui aujourd’hui est même polygame » a fait observer le Ministre Mounouna Foutsou.

« Aussi, je tiens à préciser que le PTS-Jeunes est un plan présidentiel qui se veut inclusif et intégrateur, en tenant compte bien évidement des spécificités locales et régionales » a-t-il expliqué avant d’ajouter que « chaque jeune peut s’inscrire à l’Observation National de la Jeunesse partout où il se trouve sur le territoire national en ligne ou en présentiel dans les CMPJ, y compris ceux de la diaspora » et que « pour ce qui est du processus de réarmement moral, civique et entrepreneurial (REAMORCE) qui se valide par des travaux d’intérêt général (le Volontariat), les jeunes doivent les réaliser dans le lieu d’implantation de leurs projets, notamment dans leurs CMPJ d’arrondissements d’attache, pour un brassage avec les jeunes de la localité et les communautés d’accueil locales qui ont besoin de bénéficier des retombés d’un tel projet ».

 

Pour le Ministre Mounouna Foutsou « De manière Générale, les résultats à travers le pays sont encourageants, mais les pouvoirs publics sont conscients aussi que beaucoup de projets sont encore en attente de financement ». Il faut relever que  le contexte d’insécurité dû aux crises sociopolitiques, exacerbé aujourd’hui par la pandémie du COVID-19 qui a sévèrement impacté l’économie mondiale, n’épargne guère le Cameroun. Eu égard à toutes ces situations, le Gouvernement du Cameroun s’est retrouvé dans l’obligation de procéder à la réduction du budget annuel de l’État de 11 % dans le cadre du Collectif budgétaire 2020.

Cette cérémonie a été marquée par la présence du Sénateur Pr. FOMETHE Anaclet, le Gouverneur de la Région de l’Ouest, AWAFONKA Augustine,  le Chargé de Mission au Secrétariat Général de la Présidence de la République SAMBGOGA SITECK guillaume, de l’Honorable FONGANG Bernard, le «Pitchiti» des jeunes de l’Ouest, le Maire de la Commune de Dschang, le Président du Bureau Régional du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun Monsieur MBE DONFACK, Député Jeune, succes story (fait dans la cordonnerie, la mode et des services comptables) de la Région de l’Ouest. Sans oublier Sa Majesté le Chef du village Doumbouo qui a conventionné plus de 8hectares pour la production d’un cluster économique de pommes de terre. Les autres chefs de villages qui ont également mis à la disposition des jeunes, les espaces pour la réalisation de leurs projets ont été remerciés par le Minjec. Des actes patriotiques à saluer.

Ericien Pascal Nguiamba