Ces jeunes de la Région de l’Est, bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes(PTS-Jeunes), ont reçu des attestations et  chèques d’installation le 11 novembre 2020 à Abong Mbang  au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) Mounouna Foutsou.En présence des autorités et élites de la Région.

Remise solennelle des équipements aux jeunes bénéficiaires.

Plusieurs allocutions ont meublé cette cérémonie. Dans son Discours de bienvenue, le Maire de la commune d’Abong-Mbang, Oyal Charmant a remercié le gouvernement pour la conception et la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial-Jeunes (Pts-Jeunes) qui va permettre à de nombreux jeunes de la région de l’Est de s’insérer professionnellement. Une action qui, pour le maire, va renforcer l’engagement de la commune dans sa politique de promotion de l’entrepreneuriat. Le président du Conseil régional de la Jeunesse de l’Est, lui, s’est  réjouit de la tenue de cette cérémonie dans la ville d’Abong-Mbang. Une initiative qui témoigne de l’intérêt que la haute hiérarchie porte à l’épanouissement des jeunes de cette région. Aussi, quelques doléances seront égrainées, au rang desquelles,  l’absence de locaux pour l’équipe régionale du Cnjc, le manque de matériels de travail, etc. Des insuffisances qui freinent le déploiement de l’équipe locale du Cnjc. Yvette Eyenga, Directrice de l’Insertion des jeunes et du Volontariat au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec), dans son allocution, a présenté la nouvelle orientation du Plan Triennal Spécial-Jeunes. Ensuite, faisant un état des lieux de la mise en œuvre du Pts-Jeunes dans la région de l’Est, elle a indiqué qu’en raison du fait que  deux cas de transferts des projets de jeunes d’une localité à une autre n’ont pas respecté les procédures administratives, ils ont été suspendus. Ceux des jeunes concernés attendront la régularisation de cette situation pour bénéficier du financement de leurs projets. Madame le DISJEV a indiqué que pour le compte de l’année 2020 dans la région de l’Est, 50 jeunes au total ont vu leurs projets financés pour un montant global de plus de 141 millions de FCFA. La région de l’Est compte 13 Villages Pionniers. Aussi, près de 150 jeunes y sont investis et un montant global d’environ 367 millions ont été débloqués pour l’aménagement desdits Villages Pionniers.

Par la voix du jeune Abessolo, les bénéficiaires du Pts-Jeunes de la région de l’Est, ont fait le serment de réaliser les projets pour lesquels ils ont reçu des financements et d’exercer avec rigueur et sérieux le métier d’entrepreneur, de créer des emplois durables, des payer les taxes et impôts en vigueur dans leur domaine d’activité. Ils ont adressé, au gouverneur de la région de l’Est, une motion de soutien et de déférence à transmettre au Chef de l’Etat, Paul Biya.

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique(Minjec) Mounouna Foutsou,  dans son discours de circonstance, a appelé à une lutte acharnée contre l’extrémisme violent. Croissant, chacun les avant-bras au niveau de la poitrine, l’assistance à élevé la voix, à la place des fêtes d’Abong-Bang, pour crier en chœur « Plus jamais ça ».
Le ministre Mounouna Foutsou a informé l’assistance qu’un partenariat est noué depuis peu entre le Minjec et le Minfopra(Ministère de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative) pour faciliter l’accès à la Fonction Publique des jeunes. Désormais, les jeunes peuvent s’inscrire en ligne sur la plateforme de l’Onj pour tous les différents concours administratifs dans tous les arrondissements du pays.  En soulignant que 13 Villages Pionniers sont en cours de viabilisation dans la région de l’Est, le Minjec indique que la région du soleil levant est comptée parmi les trois premières en terme de Villages Pionniers.  Mounouna Foutsou a profité de ce séjour à l’Est pour visiter le village pionnier de Mazabe, d’une superficie de 11 hectares. Ce village pionnier est réservé à la culture du manioc. Dans la première phase de son exploitation, six hectares sont mis en valeur.

Ericien Pascal Nguiamba

C’était au cours d’une cérémonie présidée le 24 juin 2020 à Yaoundé par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(MINJEC), Mounouna FOUTSOU. Il s’agit des structures opérationnelles centrales, déconcentrées et rattachées du Minjec, les Équipes Mobiles d’animation populaire (EMAPUR), les Médiateurs communautaires, les jeunes du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun,  les Appelés du Service Civique, les Volontaires et des associations de la PLAVOLCAM déployés sur le terrain.

« Les kits remis ce jour visent à appuyer les structures opérationnelles centrales, déconcentrées et rattachées du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique sur le terrain, en matériel de sensibilisation et de protection contre laCOVID-19. Ils permettront aux acteurs sus évoqués de bien conduire, sans difficultés majeures, la campagne spéciale dans ses différentes composantes. » a déclaré le Ministre Mounouna FOUTSOU. Il faut dire que cette activité s’inscrit dans le cadre de la Riposte gouvernementale contre le Corona virus au Cameroun. Des Equipes Mobiles d’Animation Urbaine et Rurale(EMAPUR), des Médiateurs Communautaires, des jeunes du CNJC, des Appelés du Service Civique, les volontaires et d’autres Associations et Mouvements de Jeunesse, sont mobilisés pour effectuer des descentes sur le terrain, afin de donner les bonnes informations aux populations concernant les mesures à prendre pour rompre la chaîne de transmission du coronavirus. Cette campagne qui se déroule sur l’ensemble du territoire national,  est placée sous la supervision des autorités administratives, présidents des Comités locaux d’éducation civique et d’intégration nationale, avec le soutien des Collectivités Territoriales Décentralisées et autres forces.

En rappel, concernant la riposte gouvernementale contre la pandémie du Covid-19, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique se déploie depuis le 25 mars 2020 dans le cadre de la Campagne Spéciale de sensibilisation et de prévention de proximité contre le coronavirus. Cette campagne s’est vue renforcée le 15 mai dernier avec le lancement de l’opération spéciale «Fin d’année scolaire citoyenne et patriotique sans Covid-19», en soutien aux autres ministères en charge de l’éducation formelle et non formelle, pour mieux vulgariser et garantir le succès des mesures qu’ils ont prises, en vue de la réussite de l’année en cours. Par ailleurs, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique accompagne sur le terrain, la Caravane de communication motorisée organisée par le Ministère de la Communication.

Ericien Pascal Nguiamba