\"\"

Les  acteurs de la chaine de dépense du Ministère des arts et de la Culture  prennent part à un séminaire de formation sur l’exécution du budget et la gestion matières à Yaoundé. Voici les principaux objectifs de ce séminaire dont les travaux ont été présidés par le Ministre Pr. Narcisse Mouelle Kombi qui avait à ses côtés son Secrétaire Général Mouhtar Ousmane Mey.

\”Nous avons pensé organiser ce séminaire, en collaboration avec les responsables du ministère des finances, pour mieux préparer nos collaborateurs à la maitrise des outils afférant à une meilleure exécution budgétaire, à une meilleure exécution des outils budgétaires, dans le cadre du respect de l’orthodoxie et des principes pertinents de la réglementation en vigueur dans le cadre du régime financier de l\’Etat\” a déclaré à la presse le Ministre Narcisse Mouelle Kombi. Il faut donc noter que l’objectif de cette formation était de permettre aux acteurs de la chaine de la dépense du Ministère des Arts et de la Culture(Minac), de maitriser les techniques d’exécution du budget  et la tenue de la comptabilité matières pour une dépense de qualité.

Autres objectifs de cette formation qui s’est déroulée du 30 octobre au 1er novembre 2018,  permettre aux participants de connaitre les cadres techniques  et normatifs d’exécution  du budget, de maîtriser les rôles et responsabilités des acteurs de la chaîne de la dépense, de  connaître les procédures et modalités  d’exécution du budget, de comprendre la tenue de la comptabilité-matières et de produire régulièrement les comptabilités mensuelles et le compte de gestion.

Entre autres modules choisis pour cette formation, la généralité de la gestion budgétaire ; les fondamentaux de l’exécution du budget de l’Etat ; la tenue opérationnelle des documents de la comptabilité-matières ; la  reddition des comptes en comptabilités-matières ; la présentation des documents et cas pratique sur la tenue des documents de la comptabilité-matières  et la présentation des fiches. Ce séminaire financé par le budget de fonctionnement du ministère des arts et de la culture s’est tenu à la salle de projection du Musée National(ancien Palais Présidentiel)  à Yaoundé.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

\"\"

Le Ministre des transports Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a effectué une visite de travail à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen le 18 juin 2018. En compagnie du Directeur Général des Aéroports du Cameroun SA, Thomas Owona Assoumou. Les questions de sécurité étaient au centre des échanges avec les responsables des ADC SA, société sous tutelle.

Accueilli chaleureusement par le Directeur  Général des Aéroports du Cameroun (ADC SA) Thomas Owona Assoumou et son personnel, le Ministre des transports Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe est allé toucher du doigt les réalités liées au fonctionnement de l’Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. Il a ainsi passé en revue plusieurs points dont la question de la sécurité. Au terme de cette toute première visite, le Ministre des transports s’est dit satisfait du travail abattu aux ADC.  « Nous sommes rassurés, nous avons procédé à des tests de vérification, nous avons profité également pour montrer aux usagers que la sécurité n’est pas une question à prendre à la légère. Quand vous allez en Europe on vous demande d’enlever vos chaussures, votre ceinture, votre veste, ce n’est pas humiliant, c’est tout simplement pour s’assurer que vous êtes dans un endroit saint, un endroit sécurisé » a déclaré Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. Aux usagers de cet Aéroport international, l’une des principales  portes d’entrée dans la capitale, Yaoundé, le Ministre des transports a insisté sur la nécessité de « leur faire comprendre que les dispositions qui sont mises en place visent tout simplement à s’assurer de la parfaire maitrise des règles sécuritaires  surtout des normes ».

\"\"

Un autre message, celui adressé à ses collaborateurs, est aussi bon à savoir : « Bien entendu les collaborateurs se doivent également d’être circonspects, extrêmement vigilants, polis et courtois » a déclaré Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe nommé Ministre des Transports par le Président Paul Biya lors du réaménagement gouvernemental du 02 Mars 2018. Avant d’atterrir aux Transports, le remplaçant d’Edgard Alain Mebe Ngo’o, occupait le poste de Ministre des Enseignements Secondaires.

Ouvert au trafic en 1991, l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen que dirige Léopold Longo, fonctionne 24h/24 et 7jour/7 et est desservi par 9 compagnies aériennes. En 2017, on y a enregistré un Trafic de 493.000 passagers.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

\"\"

Déclaration forte du Ministre des finances du Cameroun le 30 mai 2018 à Yaoundé lors des travaux de la 4e session du Comité de pilotage de la Plateforme de Dialogue sur les finances publiques. Une session à laquelle a pris part l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, Hans-Peter Schadek.

La définition du nouveau cadre de partenariat 2019-2021 était à l’ordre du jour de cette 4è session. Celui de la période 2016-2018 étant arrivé à son terme. Mais comme le premier, des engagements réciproques ont été pris par le gouvernement du Cameroun et les partenaires techniques et financiers  qui ont défini un cadre de collaboration visant à favoriser une meilleure coordination des interventions dans l’exécution de reformes des finances publiques et mieux structurer le dialogue entre le gouvernement et les partenaires techniques et financiers. A terme, il est question de disposer d’un système de finances publiques performant, efficace et transparent, capable de garantir un niveau de services satisfaisants à la population et de soutenir les efforts de développement du gouvernement du Cameroun.

Il faut noter que le nouveau cadre de partenariat 2019-2021 prévoit en terme d’engagements, la couverture de l’ensemble des fonctions de la gestion des finances publiques et inclus les fonctions d’encadrement et de suivi des entités extra budgétaires  et des collectivités territoriales décentralisées, la programmation des investissements publics, la passation des marchés publics, les fonctions de contrôle interne et de vérification internes et externes.

Pour le Ministre des finances, Louis Paul Motaze, cette Session du Comité de pilotage de la Plateforme de Dialogue de Dialogue sur les finances publiques, à laquelle a pris part l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, Hans-Peter Schadek,  était une occasion de « faire le point sur les différents chantiers de reforme engagés » mais aussi « permettre de fixer le cadre du partenariat entre le gouvernement et les partenaires techniques et financiers pour une conduite des reformes des finances publiques encore plus optimale ».

Ericien Pascal Nguiamba

\"\"

Un séminaire de lancement des activités de préparation du budget de l’Etat pour l’exercice 2019 s’est tenu les 29 et 30 mai 2019 au Palais des Congrès. C’est le Ministre des Finances Louis Paul Motaze qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ce séminaire auquel ont pris part des représentants de diverses administrations du pays. Et le Ministre de l\’éducation de base, Youssouf Hadidja Alim. Objectifs et résultats attendus.

Les participants issus des différentes administrations ont été entretenus  pendant ces deux jours sur les thématiques relatives au contexte, à la démarche méthodologique et aux principaux enjeux de la préparation du budget 2019.

Il était question pour le gouvernement d’outiller  les acteurs du processus de préparation du budget à une préparation efficace des budgets des différentes administrations,  sensibiliser les acteurs du processus de préparation du budget sur les délais et la cohérence de la chaine de Planification-Programmation-Budgétisation-Suivi/Evaluation(PPBS). Il était aussi question de présenter le contexte et les orientations de la préparation budgétaire pour l’exercice 2019, adresser les insuffisances de la préparation des années antérieures, fournir les indications sur les tendances de la politique économique et financière de l’Etat  pour 2019 ainsi que les outils méthodologiques de la préparation du budget aux administrations.

Les exposés de ce séminaire ont porté sur le bilan de la préparation du budget 2018, la mise en œuvre du DSCE et les perspectives de la deuxième phase de la vision, le contexte et les grandes orientations  de la préparation du budget 2019, les efforts de réduction du train de vie de l’Etat ou encore l’internalisation des directives CEMAC. Les acteurs du processus de préparation budgétaires  ont donc été édifiés  sur le contexte, les enjeux et les défis  de l’élaboration du budget. Ils ont également reçus des outils techniques nécessaires à une conduite efficace de la préparation du budget de l’exercice 2019.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

 

\"\"

Ils  ont été exposés au Ministre des Affaires Sociales dimanche 3 décembre 2017 lors de la célébration de la journée internationale des personnes handicapées.

Au Cameroun, cette célébration constitue un moment pour rappeler aux communautés nationale et internationale, le caractère vulnérable de cette catégorie et la nécessité de leur apporter un accompagnement nécessaire. Le thème choisi par les Nations Unies à savoir, « Transformation vers une société durable et résiliente pour tous » appelle donc à la prise de conscience de tous afin que les personnes handicapées ne soient pas mises  à l’écart des grandes mutations observées à travers le monde.

Le Ministre des affaires sociales, après avoir écouté les doléances et préoccupations des personnes handicapées n’a pas été insensible à leur sort : « Il nous revient donc, au cours des prochaines années , de mettre en place des stratégies devant permettre une inclusion totale des préoccupations des personnes handicapées dans nos politiques, programmes et projets de développement, avec pour seul objectif de transformer nos sociétés, nos familles et même nos comportements , au bénéfice de l’inclusion socio économique de cette cible. Car au-delà du handicap, il ya l’Etre humain » a déclaré Pauline Irène Nguene. Pour elle,  les défis qui interpellent le gouvernement, les partenaires au développement, les Collectivités Territoriales Décentralisées, la Société Civile et les personnes handicapées elles mêmes, sont pluriels et exaltants. « Il s’agira de mettre un accent particulier sur trois pants à savoir, la prévention des déficiences, la Réadaptation à base communautaire, (RBC), et l’accessibilité aux infrastructures et édifices ouverts au public, pour être en phase avec la politique d’inclusion prescrites par le Chef de l’Etat » a déclaré le Ministre des Affaires Sociales.

\"\"

Elle a encouragé les personnes handicapées à faire valoir leur compétence et leur expérience.  Cette cérémonie  ponctuée par des prestations artistiques, a également été marquée par la remise des Dons aux personnes handicapées, la remise des attestations de fin de formation à 13 jeunes filles du Centre de Formation Bobine d’Or, une sensibilisation sur la prévention des incapacités précoces, des dépistages et sensibilisation sur le VIH Sida couplé au dépistage-conseil volontaire etc.

Le Ministre Pauline Irène Nguene invite donc tous les acteurs à œuvrer à la levée des obstacles auxquels les personnes handicapées se heurtent au quotidien.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

\"\"

Le Ministre du travail et de la Sécurité Sociale  a occasionné un spectacle spécial avec des artistes et le public. Les organisateurs surpris par cette communion. Chacun voulait voir ce spectacle de très près. Ce qui s\’est passé.

Grégoire Owona a convaincu tout le monde hier qu’il est un fan de la culture. Déjà présent à l’ouverture officielle de la 19è édition du festibikutsi aux côtés du Ministre des Arts et de la Culture, Pr. Narcisse Mouelle Kombi qui avait présidé la cérémonie, le Ministre du travail et de la Sécurité sociale était à nouveau hier au village du festival sis au camp eneo , Essos à Yaoundé, pour faire la fête. Bien installé aux côtés d’autres invités et du promoteur du festival, René Ayina, Grégoire  Owona a assisté au spectacle avec visiblement beaucoup de plaisir. Lors du passage de la chanteuse Toucher Tout, le ministre n’a pas pu se retenir. Surtout au moment où la chanteuse est descendue du podium pour venir communier avec le public. Le ministre s’est levé et s’est mis à danser encouragé par les cris de joie, les applaudissements du public. Grégoire Owona s’est laissé emporter. Alors qu’on s’attend à le voir se rassoir, le Ministre balance les deux mains en signe d’encouragement du public à faire le show avec lui. Les spectateurs sont debout, chacun veut filmer, ou voir de près, on se bouscule qui pour avoir la bonne image, la vidéo ou tout simplement danser avec le Ministre. C’était sans doute l’un des plus beaux moments de cette soirée.

Après ce show époustouflant, on pense alors que le Ministre va se retirer. Mais Grégoire Owona va rester à sa place. Et lorsque la chanteuse Taty Eyong monte sur la scène et met l’ambiance, le ministre ne peut résister au point de monter sur le podium pour danser. Grégoire Owona ira même jusqu’à demander à la chanteuse de « bisser » sa prestation. Ce qu\’elle fera pour le plaisir de tous les festivaliers. C’est du délire au camp eneo. Le public est content de voir un membre du gouvernement communier de si près avec les artistes et les spectateurs. Majoie Ayi viendra boucler la boucle. Grégoire Owona était dans son élément. Dans son entourage, on laisse entendre qu’il est un amoureux de la culture. Il le démontre d’ailleurs à suffisance avec sa présence toujours remarquée dans des évènements culturels.

Bon à savoir, ce samedi 25 novembre 2017, c’est la dernière soirée, la plus importante, du Festibikutsi avec une affiche alléchante. Sur scène l’on aura Govinal, Le Doux Marcellin, Tonton Ebogo, Richard Amougou, Pacha Solo, Saint Désir Atango, Jean Philippe Ahanda, Don Man, Lucky Plus et Nkodo Sitony. Une grosse soirée qui s’annonce déjà chaude et festive.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

\"\"

La réception de cet important Don a eu lieu au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre des Arts et de la Culture Pr. Narcisse Mouelle Kombi en présence de l’Ambassadeur de Chine Wei Wenhua. Mais à quoi va servir ce Don offert par le Ministère de la culture de Chine? La réponse…

Il est question à travers ce don d’ « Offrir une meilleur qualité d’instruments aux artistes , aux hommes de culture et à tous ceux qui s’investissent dans le champ de l’accomplissement des missions  statutaires du ministère des arts et de la culture   et j’ajoute que cette cérémonie est également la démonstration supplémentaire que la culture est le meilleur lien , le meilleur ciment de la consolidation  de l’amitié et de la coopération entre les peuples en général et entre les peuples chinois et camerounais en particulier » a déclaré le Ministre des Arts et de la Culture du Cameroun le Pr. Narcisse Mouelle Kombi au cours de la cérémonie de réception de cet important don le 2 novembre 2017 à Yaoundé.

\"\"

Ce Don évalué à 32 millions de FCFA est composé du matériel informatique, des équipements culturels, des instruments de musique, de sonorisation, du matériel de scène et de théâtre etc. Il  permettra aux acteurs culturels mais aussi aux responsables du Ministère, d’optimiser leur rendement. Il va « accompagner le Ministère des arts et de la Culture pour renforcer les capacités et faciliter le travail » a déclaré l’Ambassadeur de Chine Wei Wenhua.

Il faut rappeler que ce don est le fruit de la visite au Cameroun du 11 au 14 janvier 2017, du vice-ministre chinois de la culture Ding Wei qui avait signé avec le Ministre camerounais des Arts et de la Culture, le protocole d’exécution d’un nouvel accord de coopération culturelle pour la période 2017-2020.

Ericien Pascal Nguiamba

 

\"Mara

Le Groupe de travail sur la détention arbitraire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU demande la libération immédiate de l’ancien Ministre d’Etat, en charge de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Ce qu’il faut savoir.

Saisi par les avocats de l’ancien Ministre d’Etat Marafa Hamidou Yaya, et après analyses de la situation, le Groupe de travail sur la détention arbitraire, instance du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, vient de conclure que « la détention de M. Marafa Hamidou Yaya est arbitraire au titre de la catégorie III telle que définie au paragraphe 8 des Méthodes de Travail, et que le Gouvernement a l’obligation d’y mettre fin et d’accorder à la victime une réparation appropriée ». Dans ces conditions, « le Groupe de travail demande la libération immédiate de M. Yaya, avec la possibilité d’un nouveau procès où tous ses droits devront être entièrement respectés, pourvu que le Ministère public ait des raisons valables de le poursuivre ».

Par ailleurs « le Groupe note pour conclure que l’état de santé de M. Yaya est aujourd’hui préoccupant, et que les risques qu’il encourt sont très sérieux en raison de leur caractère éventuellement irréversible. Cette situation requiert une attention supplémentaire et diligente du Gouvernement du Cameroun ».

Le Groupe de travail sur la détention arbitraire a été créé par la Commission des droits de l’homme dans sa résolution 1991/42. Son mandat a été précisé et renouvelé par la Commission dans sa résolution 1997/50.  Le Conseil des droits de l’homme a repris le mandat dans sa décision 1/102 et l’a reconduit pour une période de trois ans dans sa résolution 15/18 du 30 septembre 2010. Le mandat a été reconduit pour une nouvelle période de trois ans dans la résolution 24/7 du 26 septembre 2013. Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a donc été créé par l\’Assemblée générale de l\’ONU, le 15 mars 2006, avec le but principal d\’aborder des situations de violations de droits de l\’homme et d\’émettre des recommandations à leur encontre. C’est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, composé de 47 états qui ont la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l\’homme autour du globe.

Et il faut noter que « Conformément à ses méthodes de travail (A/HRC/30/69), le 1er juillet 2015, le Groupe de travail a transmis au Gouvernement camerounais une communication concernant Marafa Hamidou Yaya. Le Gouvernement a répondu à la communication le 30 septembre 2015 ». Bon à savoir aussi  « l’État est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques ». Après avoir demandé la libération de Lydienne Yen Eyoum, l’ONU demande aujourd’hui la libération de Marafa Hamidou Yaya. Ce qui fait dire aux observateurs politiques que l’ancien Ministre d’Etat sera sans doute bientôt libre.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

\"Gregoire

Dans son allocution d’ouverture des activités de cette semaine des travailleurs le 25 avril 2016 dans la ville de Limbé, le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, Grégoire Owona a invité les employeurs et travailleurs à plus de collaboration.

Le travail décent est défini par l’Organisation internationale du travail (OIT) comme étant un travail qui donne au travailleur la possibilité d’exercer un travail productif et convenablement rémunéré, assorti de conditions de sécurité sur le lieu de travail et d\’une protection sociale pour sa famille. Il doit assurer leur sécurité sociale pendant et après la vie professionnelle, s’occuper de leur santé au travail et veiller à leur formation continue tout au long de leur vie professionnelle afin de s’adapter aux progrès technologiques et techniques.

A Limbe, ville balnéaire de la Région du Sud Ouest, Grégoire Owona, le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale a invité les employeurs à « prendre leurs responsabilités pour assurer le bien-être social et professionnel des travailleurs », et les travailleurs à « ne pas  limiter leur activisme à des revendications sociales », mais également à « prendre une part active à l’éducation des travailleurs notamment dans les domaines des bonnes pratiques et des relations professionnelles, du dialogue social, du respect des règles de santé  et de sécurité au travail, d’allégeance et du sentiment d’appartenance aux idéaux de l’entreprise ».

Pour le Ministre Grégoire Owona « Ce n’est que lorsque les partenaires sociaux auront développé ces reflexes que nous deviendrons compétitifs ; nous verrons s’accroître notre production, maximiser   notre productivité  ainsi qu’augmenter nos gains ».  La 130è fête internationale du travail se célèbre en 2016 sous le thème « Responsabilité sociale des entreprises et des syndicats pour le travail décent ».

Voici la suite du programme.

Mercredi 27 avril 2016

10h 00 : Visites des sièges des Confédérations (CCWTU et CGT-Liberté) dans la Ville de Douala

14h 00 : Forum à la Salle des Actes du Ministère des Finances sur les thèmes suivants et présentés par :

  • 14h 00-15h 30 : La Problématique du Genre en Milieu Professionnelprésenté par Madame Ekoan Antoinette, Présidente de la CCT ;
  • 15h 30-17h 00 : L’Impact des Mutuelles de Sécurité Sociale sur le Développement Socioéconomique des travailleurs  présenté par Madame le Directeur de la Sécurité Sociale du MINTSS

Jeudi 28 avril 2016

9h 00 : Cocélébration à la CNPS de la 14e Journée Mondiale de la Santé et Sécurité au Travail  et de la 20eJournée Africaine de Prévention des Risques Professionnels

Vendredi 29 avril 2016

Visites des sièges des Confédérations et des Centrales Syndicales de la Ville de Yaoundé

14h 00 : Finale du mini-tournoi de Football

Samedi 30 avril 2016

6h-8h 00: Marche sportive (Boulevard du 20 mai-Rond Point Poste-Cathédrale-Immeuble BEAC-Carrefour Elig Essono- Carrefour Etoa Meki-Rond Point Nlongkak-MINREX-Warda-Rond Point des Services du PM et Boulevard du 20 mai)

Remise du trophée aux vainqueurs du mini-tournoi de Football par le MINTSS après la marche sportive au Boulevard du 20 mai

17h 00 : début de la soirée des Chorales (concert) avec animation par un humouriste autour du Thème de la FIT 2016

DIMANCHE 1er Mai 2016

7h 00: Arrivée des Syndicats de Base et mise en place des travailleurs ;

7h 30 : Arrivée des Invités ;

8h : Arrivée des Présidents Confédéraux ;

8h 05 : Arrivée du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé ;

8h 10 : Arrivée du Préfet du Mfoundi ;

8h 20 : Arrivée du Gouverneur de la Région du Centre ;

8h 30 : Arrivée des membres du Gouvernement et du Corps Diplomatique, mise en place et fin des installations ;

8h 50 : Arrivée du Ministre du travail et de la Sécurité Sociale

9h 00: Début des cérémonies

9h-9h 30 : Allocutions des Centrales Syndicales ;

9h 30-9h 45 : Discours du Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale.

9h 50: Début de la grande marche des travailleurs ;

11h 50 : Fin de la marche des Travailleurs.

12h 00: Cocktail sur invitation.

Rédaction yaoundeinfo.com