L’Atelier National d’Opérationnalisation du REAMORCE en ligne et de Validation des Outils d’INSEC ainsi que les Business Plans des jeunes s’est tenu  lundi  19 avril 2021 au CMPJ de Madagascar à Yaoundé. Marc Armand SANDJOCK, Inspecteur Général des Programmes et Méthodes d’Enseignement et de Formation au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) a présidé les travaux en lieu et place du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou.

Parmi les participants à cet atelier, des consultants, des formateurs, les Grands Formateurs, les observateurs du Minjec, les cadres,  les assistants techniques, le cnjc, le président des Appelés, le chef d’agence régionale scnpd du centre… Dans son mot de bienvenue, Pierre Dominique Mveme Atangana, coordonnateur national de l’Observatoire National de la jeunesse, chef de centre du cmpj de référence Yaoundé(Madagascar) dans son allocution n’a pas manqué d’exprimer ses remerciements  à la haute hiérarchie  pour le choix porté sur sa structure.  Il a étalé des perspectives pour véritablement révolutionner le processus d’encadrement des jeunes. Il en ressort ainsi une vision positive qui permettra de faire de cette jeunesse dynamique un vivier de catalyseur dans l’émergence  de l’économie nationale tel que visée dans cette phase  consacrée à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement à l’horizon 2030(SND 30).  Les modules de formation de cet atelier ainsi que ses modalités pratiques ont été présentées par Abdoul Karim  Nassourou , Directeur de la Promotion Economique des Jeunes qui a défini les objectifs de l’atelier qui vise de manière générale l’optimisation du dispositif de réarmement  moral, civique et entrepreneurial, en présentiel  et en ligne , et de l’insertion socio-économique des jeunes (INSEC), en partageant avec les quarante grands formateurs qui auront la charge de dupliquer ces formations dans les dix régions du pays.

Il faut rappeler que cet atelier vise à favoriser la rencontre, les échanges et le partage d’informations entre les 40 Grands Formateurs venus des 10 Régions du Cameroun. Ceux-ci étant les principaux acteurs de la formation en aval des jeunes dans chaque zone de compétence. En outre, cet atelier  donne l’occasion au Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique de rappeler aux Grands formateurs et autres participants, de consignes nécessaires au bon déroulement de tout le processus d’encadrement des jeunes dans le cadre du Plan Triennal Spécial Jeunes.

L’intervention des experts à cette cérémonie a traduit le niveau de capacitation attendu. Le Pr Fonkoua  a ainsi proposé des outils performants pour un rendement porteur  dans l’acquisition de valeurs morales mais également sur le volet économique. Chaque formateur  doit être capable  de transformer son environnement et être prompt à façonner l’avenir. Afouba Jean Marie, l’un des experts a orienté les enjeux de cet atelier en faisant état de la vulgarisation des concepts de Business Plan, les Clusters, les maillons, les coopératives… l’Expert a fait un rendu des précédentes formations exécutées (Résultats et insuffisances). Il a donné l’assurance que les jeunes s’arriment effectivement aux politiques nationales et locales de développement. Les modules  de formation apparaissent comme un nœud gordien du PTS-Jeunes. Faire partager au CCMPJ les clés du montage des BCC et la technicité sous-Jacente et faire transférer des compétences en suivi et gestion des Projets assortis. Le représentant du Ministre Mounouna Foutsou a salué la forte mobilisation des participants venus des 10 régions du Cameroun. Pendant cinq jours d’intenses travaux, il leur reviendra d’œuvrer par leurs diverses expertises, à améliorer la mise en œuvre du PTS-Jeunes, dans la perspective de permettre à cette initiative du Chef de l’Etat de gagner en efficacité et efficience, et d’atteindre avec panache les objectifs macroéconomiques assignés au dit Plan.

Yaoundeinfoi.com

Contact Rédaction 00237 699843976

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(photo) a organisé une réunion d’évaluation des séances de réappropriation des plans d’affaires et des sessions complémentaires du (REAMORCE) des jeunes bénéficiaires des cuvées 2020-2021 en cours de financement dans le cadre du PTS-JEUNES, le 26 mars 2021. Ce qui a été dit.

« Je vous ai convié à cette réunion en visioconférence, afin de revenir sur ces instructions, évaluer leur niveau d’exécution et s’assurer que des solutions idoines ont été apportées aux préoccupations sus-relevées. Au cours de cette réunion, vos interventions seront sollicitées pour faire chacun sa présentation sur le point des activités dans sa région relativement auxdites instructions. Il s’agira, suivant le canevas qui vous a été donné, notamment de : faire une évaluation générale de l’activité en précisant  les statistiques des données et informations reçues des cuvées 2020 et 2021, ainsi que le récapitulatif de la session de REAMORCE ; faire une évaluation des erreurs et manquements avec statistiques des données et informations manquantes ou erronées ; faire part des difficultés rencontrées sur le terrain » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou. Il faut noter que cette rencontre fait suite à la circulaire N 008-2021 /LC/MINJEC/CAB du 11 mars 2021 relative à l’organisation des rencontres de réappropriation des plans d’affaires des projets des jeunes suite à leur réajustement sus-évoqué, et des sessions complémentaires du Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) desdits jeunes, des cuvées 2020 et 2021 en cours de financement dans le cadre du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes). Cette circulaire s’adressait encore aux responsables des services déconcentrés agissant sur le terrain. Son application stricte devrait permettre de résoudre les problèmes qui freinent la mise en œuvre de cet important plan présidentiel. « Dans le cadre de l’accélération de la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial Jeunes, après son lancement en 2017, nous avons connu plusieurs phases dans la réalisation des activités en l’occurrence, le financement des cuvées 2017 et 2018, la caravane nationale de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires ainsi que des kits de REAMORCE aux services déconcentrés du MINJEC que j’ai personnellement conduite du 30 octobre au 18 novembre 2020. A l’issue de cette tournée, nous avons relevé quelques insuffisances dont notamment la méconnaissance des procédures liées au financement des projets des jeunes par certains élus locaux, autorités traditionnelles, jeunes leaders et responsables des structures déconcentrées entrainant de nombreuses plaintes et autres préoccupations » a reconnu  le Ministre Mounouna Foutsou. Voilà pourquoi en réponse auxdites préoccupations des acteurs de terrain, il a été mis à la disposition des jeunes, un document de travail, la lettre-circulaire du 20 novembre 2020 relative aux rappels des procédures de financements des projets des jeunes et au renforcement de la collaboration avec les acteurs locaux du processus de mise en œuvre du PTS-Jeunes. Au cours de cette réunion, ABDOUL-KARIM NASSOUROU, Directeur de la Promotion Économique des Jeunes a fait l’économie de la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial Jeunes, avec une emphase sur la nouvelle orientation qui préconise l’installation des bénéficiaires en Villages pionniers de seconde génération et Clusters économiques.

Les délégués régionaux ont également fait le point dans leurs régions respectives. Le Délégué Régional de l’Adamaoua, a fait un déroulé statistique des bénéficiaires de 2019 à 2021 dans ce contexte sanitaire lié au Covid-19. La difficulté particulière a été celle du nom d’un jeune bénéficiaire sur les listes de Meiganga, pourtant installé à Ngaoundéré 3ème. L’instruction a été donnée pour que les données de ce jeune soient délocalisées à  Ngaoundéré  Le Délégué Régional de l’Est, lui, a transmis les données statistiques de sa localité de compétence. Il souligne des observations notaires : le nom de certains jeunes de sa localité qui se retrouvent ailleurs. Le Délégué Régional du Littoral, énonce un taux de mise en œuvre de 96,13% dans la région, malgré les difficultés sur le plan de la structure et des infrastructures; les numéros de téléphones de certains bénéficiaires à réajuster. Il faut signifier qu’il n’y pas d’abandon, ni de délocalisation. Le Délégué Régional du Sud a aussi détaillé  le bilan statistique de mise en œuvre des activités de réappropriation des business plan et des activités d’intérêts général. Il en ressort, le désistement de quelques jeunes, et un souhait de remplacement. En outre, il a évoqué l’indisponibilité des business plan non transmis. Rappelons que le PTS-Jeunes a pour objectif de faciliter et d’accélérer l’insertion économique des jeunes à travers leur mobilisation, leur formation civique et entrepreneuriale, leur emploi ou leur installation en unités de production et de services. Il vise l’insertion professionnelle d’au moins un million cinq cent mille (1.500.000) jeunes dont cinq cent mille (500 000) projets financés.

Yaoundeinfo.com

Contact Rédaction 00237 699843976

L’opération baptisée « CHAN CITOYEN ET PATRIOTIQUE SANS COVID-19 », lancée par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou a pour objectif de promouvoir les valeurs de paix, de civisme, de solidarité, de fraternité et de patriotisme pendant la période du CHAN, tout en observant les mesures barrières contre le Covid-19. Le championnat d’Afrique des Nations démarré le 16 janvier s’achèvera  le 7 février 2021.

L’Opération « CHAN CITOYEN ET PATRIOTIQUE SANS COVID-19  a été lancée à l’esplanade du Stade Omnisports de Yaoundé  par le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou le le 15 janvier 2021. Une opération similaire a également été lancée le même jour à Douala, capitale économique du pays. Le Cameroun organise le championnat d’Afrique des nations du 16 janvier au 7 février 2021.

L’objectif de cette opération est  de promouvoir les valeurs de paix, de civisme, de solidarité, de fraternité et de patriotisme pendant la période du CHAN, tout en observant les mesures barrières contre le Covid-19. Le ministre Mounouna Foutsou, accompagné par le secrétaire général du ministère des sports et de l’Education physique Monsieur Joseph Yerima représentant du MINSEP, a sillonné les artères de la capitale politique Yaoundé coordonnant ainsi personnellement les activités sur le terrain à savoir, le Déploiement des caravanes de sensibilisation de masse dans les quartiers ; Distributions des flyers et dépliants ;Diffusion de slogans et messages civiques par les Médiateurs Communautaires au moyen d’un mégaphone ;Animations diverses ;Jeux concours sous forme de questions-réponses.

Le premier arrêt, c’était au lieu-dit CARREFOUR MVOG-MBI pour la sensibilisation des populations de l’arrondissement de Yaoundé 4.Puis Départ de la caravane de sensibilisation du Carrefour MVOG-MBI pour CHÂTEAU (entrée université) dans l’arrondissement de Yaoundé 3.

Pendant ce temps, la ville de Douala vibrait également au rythme de cette caravane. Et dans la capitale économique, le lancement de la caravane citoyenne et patriotique CHAN TOTAL sans Covid-19 à Douala était conduit par le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Douala 4è  avec la présence effective du Chef DAJ représentant personnel du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique et des cadres MINJEC Douala.

A Yaoundé, il ya eu la distribution des flyers  au château (entrée de université de Yaoundé 1) dans l’arrondissement de Yaoundé 3. Même ambiance au carrefour BIYEMASSI dans l’arrondissement de Yaoundé 6. Puis départ de la caravane de sensibilisation du Carrefour MECC pour le palais des sports (esplanade) dans l’arrondissement de Yaoundé 2(photo ci-dessous).

Le Car podium de la caravane, à l’aide d’un micro, invitait les populations  des différents arrondissements de la ville de Yaoundé à respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement afin de limiter la propagation du Corona virus pendant le championnat d’Afrique des nations que le Cameroun organise du 16 janvier au 7 février 2021. La mascotte du CHAN “Tara” participe également à l’opération CHAN citoyen et Patriotique sans Covid-19 en invitant les populations de Yaoundé à présenter une bonne image du Cameroun aux étrangers présents pour le CHAN tout au long de la compétition.

Les conducteurs de Motos sont également invités à la sensibilisation…

Les motos taximen de la ville de Yaoundé se sont aussi associés à l’équipe de sensibilisation de l’opération en partageant des messages de  préservation de paix, du vivre ensemble harmonieux et appeler à l’accentuation de la ferveur patriotique tout au long de la compétition au Cameroun. Dans l’arrondissement de  Yaoundé 2, le Sous-préfet s’est également associé à l’équipe de sensibilisation pour  Promouvoir la propreté dans sa localité et a invité les populations à garder un environnement propre pendant le CHAN.

Autres faits marquants, des Actions de sensibilisation des populations sur la morale publique, les abus et les comportements déviants de tous genres, l’indécence vestimentaire, les dangers des stupéfiants et la consommation abusive de l’alcool.  Le point de chute de l’opération CHAN Citoyen et Patriotique sans Covid-19 c’est à l’hôtel de Ville de Yaoundé. On y retrouve une « fan zone » mise en place pour accueillir les amoureux du ballon rond venant des différents quartiers dans l’optique de suivre les matchs de football en direct sur écran géant. C’est également l’une des mesures pour suivre les matchs en direct en dehors des stades ceci afin de limiter la propagation du  COVID-19 pendant la compétition.

Yaoundeinfo.com

 

 

 

 

 

C’est au Centre d’Excellence Technologique Paul BIYA de Institut Africain d’Informatique (IAI) qu’ a été lancée officiellement le 14 janvier 2021 à Yaoundé au Cameroun par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation Civique(Minjec) Mounouna Foutsou, la plateforme du Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) en ligne. Une cérémonie  couplée à la remise des kits d’installation aux Juniors-Entrepreneurs-Consultants et aux jeunes installés dans les clusters innovants de l’économie numérique et des énergies renouvelables.

Mounouna Foutsou pendant son discours.

Dans le cadre de l’opérationnalisation du Plan Triennal Spécial Jeunes, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique est passé à la deuxième Phase. Cette dernière consiste au Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) des jeunes susceptibles de bénéficier du PTS-Jeunes. Le REAMORCE a pour objectif, d’assainir et de restaurer la morale, le comportement incivique du citoyen camerounais et du jeune en particulier, en lui insufflant une dose de motivation nécessaire pour assumer de manière efficace et efficiente ses futures missions de manager et d’entrepreneur. Il est question à travers cette phase, de booster les valeurs morales, civiques et entrepreneuriales des jeunes de manière à leur permettre de tendre vers un modèle de jeune qui, par ses manières de faire, de penser et d’agir, contribue activement et positivement au développement politique, social, économique et culturel de sa localité, de sa région et du Cameroun.

Après  donc la présentation du contexte de cette cérémonie marqué par l’accélération de la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial-Jeunes, M. Halidou Sadjo va passer la parole à M. Thierry Vaho pour la présentation technique de plateforme de la REAMORCE en ligne. Cette Plateforme en fait une interface interactive de e-learning qui présente des courtes vidéos permettant d’évaluer ses connaissances en ligne sur les valeurs civiques et morales. La plateforme est bilingue et les cours sont en ce moment accessibles partout pour une durée de 4 semaines sanctionné par une évaluation en ligne…Des versions gratuites de l’application sont en cours de réalisation. « Ce jour, il s’agit d’abord, de lancer officiellement la Plateforme du Réarmement Moral, Civique et Entrepreneuriale (REAMORCE) en ligne. C’était d’ailleurs, l’objet de la première articulation de notre journée. Il s’est agi de présenter en salle, il y a quelques minutes, cet espace virtuel où les jeunes en quête d’accompagnement sont Réamorcés, c’est-à-dire réarmés au plan moral, civique et entrepreneurial. En effet, dans le mécanisme d’insertion du PTS-Jeunes, après l’inscription à l’Observatoire National de la Jeunesse, le jeune est obligatoirement soumis à des séances de Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial. L’objectif est non seulement de le mettre en confiance, mais surtout de lui inculquer des valeurs civiques, citoyennes et patriotiques, afin de le préparer à une conduite efficiente de son entreprise envisagée, ainsi qu’au respect des institutions de la République et des Hommes qui les incarnent. Cette activité jusque-là, se faisait exclusivement en présentiel au sein des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes, par l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique. Cependant, « l’avènement de la pandémie à coronavirus, invité indésirable de l’année 2020 a bousculé les habitudes. Eu égard à cette situation, des réflexions ont été menées au niveau stratégique, afin de trouver des voies et moyens pour la poursuite de la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial Jeunes. S’agissant du REAMORCE, l’option du virtuel a été adoptée avec pour avantages qu’il limite les contacts et a la capacité de toucher un nombre plus important des jeunes postulants aux opportunités qu’offre le Gouvernement et ses partenaires au développement » a ajouté Mounouna Foutsou.
Dans son propos, Monsieur, Armand Claude Abanda a fait savoir sa joie et sa satisfaction pour cette cérémonie qui met l’économie numérique en vitrine. Pour lui, les efforts entrepris par le Ministre *MOUNOUNA FOUTSOU* pour l’autonomisation des jeunes sont à loués. De ce fait, il a exhorté les jeunes étudiants de l’IAI-Cameroun à être optimiste et à profiter des opportunités offertes par le ministère de la jeunesse.

Dans son mot de bienvenue, Jean François Ondigui Owona , Maire de la Commune de Nkol Afamba, a exprimé sa satisfaction de recevoir autant de personnalités dans sa commune et s’est réjouis que les pouvoirs publics puissent continuer à fournir des efforts en vue du développement local notamment de sa localité.

Bon à savoir, pour ce qui est des Clusters « Cabinets Conseils » ; «Energies Renouvelables » et « Maintenance informatique », il faut préciser que ce sont des modèles d’installation des jeunes retenus au sein des projets filières d’insertion des jeunes du Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U), et financés dans le cadre du Plan Triennal Spécial Jeunes. Le cluster « Cabinets Conseils », issus du Projet de Promotion des Juniors Entreprises Post-Formation, est une société de coopérative d’activité et d’emploi (SCAE) qui regroupe en son sein huit jeunes diplômés, Juniors Entrepreneurs Consultants, installés dans les métiers du Conseil Juridique, du Conseil fiscal, du Conseil en Entrepreneuriat et Management, du Conseil en Communication et Marketing, du Conseil Agropastoral, de la  Psychologie de l’Entreprise et de la Santé, de l’Ingénierie Conseil, et enfin de l’Ingénierie de Procédé. Localisés dans les 58 départements du pays, à raison de huit jeunes par département, pour un total de 464 Jeunes diplômés Juniors Entrepreneurs Consultants, puis installés en Sociétés Coopératives d’Activités et d’Emplois (SCAE), au sein des Pépinières d’Entreprises des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes du Programme « CMPJ Incubator ». Ils constituent ainsi un maillon important du dispositif d’accompagnement des jeunes bénéficiaires du plan Triennal Spécial Jeunes.  En somme, ce modèle d’installation donnera ainsi la possibilité aux jeunes diplômés d’expérimenter leurs connaissances académiques et professionnelles, et de mettre en branle leur inventivité pour devenir leur propre employeur au sein d’un groupe mutuel des ressources de production. Le cluster «Energies renouvelables », issus du Projet d’installation des jeunes dans les métiers des Energies Renouvelables, concerne l’installation des jeunes ayant une formation dans les métiers des énergies renouvelables, à raison d’un jeune par département, soit au total 58 jeunes.

Par Yaoundeinfo.com

Déclaration forte du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique à l’occasion de la cérémonie de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes(PTS-Jeunes), du Kit de réarmement moral, civique et entrepreneurial(Reamorce) et du materiel roulant aux services déconcentrés du Minjec à Dschang dans la région de l’ouest le 13 novembre 2020 .

Il faut noter que cette cérémonie de Dschang, était la 8ème étape, après Douala dans le Littoral, Buea dans le Sud-Ouest, Meyomessala dans le Sud, Gaschiga dans le Nord, Mémé dans l’Extrême-Nord, Nyambaka dans la Région de l’Adamaoua et Abong-Mbang dans la région de l’Est. Il s’agit du déroulement normal de l’Agenda du Gouvernement qui s’inscrit dans la logique de l’accélération et de la concrétisation de la promesse du Chef de l’Etat, Paul BIYA, à sa jeunesse, à laquelle il attache le plus grand prix.  Mais au niveau des jeunes, il ya régulièrement des voix discordantes. En effet, les jeunes, qui estiment que jusque-là, le financement de leurs projets ne se fait pas à un rythme souhaité, font entendre leurs voix par les canaux de communication à leur disposition et singulièrement sur les réseaux sociaux. Pourtant, « Plusieurs jeunes ont déjà bénéficié de l’accompagnement du PTS-Jeunes, pour la mise en œuvre de leurs projets et sont aujourd’hui de plus en plus autonomes financièrement, pour ne pas dire qu’ils emploient d’autres jeunes Camerounais. C’est l’exemple du «success story» de Monsieur MBE DONFACK, Député Jeune, qui aujourd’hui est même polygame » a fait observer le Ministre Mounouna Foutsou.

« Aussi, je tiens à préciser que le PTS-Jeunes est un plan présidentiel qui se veut inclusif et intégrateur, en tenant compte bien évidement des spécificités locales et régionales » a-t-il expliqué avant d’ajouter que « chaque jeune peut s’inscrire à l’Observation National de la Jeunesse partout où il se trouve sur le territoire national en ligne ou en présentiel dans les CMPJ, y compris ceux de la diaspora » et que « pour ce qui est du processus de réarmement moral, civique et entrepreneurial (REAMORCE) qui se valide par des travaux d’intérêt général (le Volontariat), les jeunes doivent les réaliser dans le lieu d’implantation de leurs projets, notamment dans leurs CMPJ d’arrondissements d’attache, pour un brassage avec les jeunes de la localité et les communautés d’accueil locales qui ont besoin de bénéficier des retombés d’un tel projet ».

 

Pour le Ministre Mounouna Foutsou « De manière Générale, les résultats à travers le pays sont encourageants, mais les pouvoirs publics sont conscients aussi que beaucoup de projets sont encore en attente de financement ». Il faut relever que  le contexte d’insécurité dû aux crises sociopolitiques, exacerbé aujourd’hui par la pandémie du COVID-19 qui a sévèrement impacté l’économie mondiale, n’épargne guère le Cameroun. Eu égard à toutes ces situations, le Gouvernement du Cameroun s’est retrouvé dans l’obligation de procéder à la réduction du budget annuel de l’État de 11 % dans le cadre du Collectif budgétaire 2020.

Cette cérémonie a été marquée par la présence du Sénateur Pr. FOMETHE Anaclet, le Gouverneur de la Région de l’Ouest, AWAFONKA Augustine,  le Chargé de Mission au Secrétariat Général de la Présidence de la République SAMBGOGA SITECK guillaume, de l’Honorable FONGANG Bernard, le «Pitchiti» des jeunes de l’Ouest, le Maire de la Commune de Dschang, le Président du Bureau Régional du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun Monsieur MBE DONFACK, Député Jeune, succes story (fait dans la cordonnerie, la mode et des services comptables) de la Région de l’Ouest. Sans oublier Sa Majesté le Chef du village Doumbouo qui a conventionné plus de 8hectares pour la production d’un cluster économique de pommes de terre. Les autres chefs de villages qui ont également mis à la disposition des jeunes, les espaces pour la réalisation de leurs projets ont été remerciés par le Minjec. Des actes patriotiques à saluer.

Ericien Pascal Nguiamba

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qui poursuivait sa tournée de remise des appuis aux bénéficiaires du Pts-Jeunes dans la région de l’Ouest le 16 novembre 2020, a apprécié le génie créateur de la jeunesse de cette partie du Cameroun. Il a tenu à féliciter et à encourager cette jeunesse entreprenante. Les détails.

A Balefout, où est  situé l’un des Clusters de la Région de l’Ouest, le Minjec en compagnie du Gouverneur, sont venus voir ce que font les jeunes bénéficiaires du Pts-Jeunes sur les hauteurs de ces collines. Le cluster qui reçoit la visite du minjec, a pour spécialité, la production des semences, la commercialisation et la transformation des pommes de terre. C’est sur une  superficie de 20ha que les jeunes promoteurs de ce projet se déploient. Ils sont 14 jeunes au total, engagés dans cette initiative qu’accompagne le Plan Triennal Spécial-Jeunes. «La particularité de ce groupe, est qu’il est constitué à majorité, des ingénieurs agronomes et des élèves ingénieurs agronomes de la Fasa de l’université de Dschang » indique une source à la délégation départementale de la Jeunesse de la Menoua. MOUNOUNA FOUTSOU, après quelques questions de compréhension, a encouragé les jeunes. « J’ai tenu à prêcher par l’exemple pour vous faire savoir que nous sommes passés par là. Ça veut dire que ce que vous faites ici n’est en rien dégradant. Il est question ici de pratiquer l’agriculture de seconde génération et faire de vous, des véritables entrepreneurs agricoles et partant, les premiers acteurs de développement » a dit le ministre.

A Dschang, le ministre fait un premier arrêt au lieu-dit carrefour Ankh. Ici, est établi, Ta Ankh : terre de vie. C’est un Cluster.  C’est l’œuvre de quatre jeunes diplômés de la Fasa. La structure est spécialisée dans la production des semences agricoles durables, la prestation de services à l’agriculture durable, la fabrication des machines et outillages agricoles et agroalimentaires, les prestations de services de développement rural et les actions sociales. Ta Ankh s’est donné pour mission, de développer les chaînes de valeur de l’agriculture durable. Au sujet des activités observées ici, MOUNOUNA FOUTSOU, avant de quitter le carrefour Ankh a instruit : « il faut exploiter la circulaire qui appelle les responsables locaux du Minjec et du Minader à co-accompagner ces jeunes. D’une part sur le volet réarmement moral civique et entrepreneurial et la formation technique d’autre part. Donc il ne suffit pas de s’arrêter à la théorie, mais de transformer toutes ces opportunités en business » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’Education, Civique.

Able, est  la dernière entreprise visitée par le Minjec dans la ville de Dschang. Constituée de 10 jeunes camerounais, cette structure offre multiples produits et services. Ventes de matériel informatique, maintenance, location, formation entre autres. Mounouna Foutsou a été séduit et impressionné par cette jeunesse dynamique qui n’a pas croisé les bras. Mais qui œuvre activement pour s’assurer un meilleur épanouissement et contribuant ainsi à l’essor de l’économie nationale.

Ericien Pascal Nguiamba

 

Ils ont reçu leurs appuis  et équipements d’installation dans le cadre du Plan Triennal Spécial-Jeunes, le 15 novembre 2020 à Bamenda au cours d’une cérémonie émouvante présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) Mounouna Foutsou. Le Minjec s’est également rendu à Santa, toujours dans la même région pour soutenir d’autres jeunes.

Le Minjec Mounouna Foutsou à Bamenda.

A Bamenda c’est un accueil chaleureux qui a été  réservé au Ministre Mounouna Foutsou par les autorités administratives et traditionnelles, une belle façon pour le Minjec de  commencer sa visite avec sérénité dans cette région en crise par une escale au Centre de Désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) des ex-combattants de la Région. Les ex combattants, à travers leur porte-parole,  ont exprimé leurs regrets à propos des dommages et torts causés aux populations. Ils ont manifesté leur détermination à bâtir une nation exemplaire, en priant Dieu tout puissant de restaurer la paix au Cameroun. Le coordonnateur régional du centre DDR, après avoir présenté les pensionnaires du Centre, a présenté les différents modules de formation qu’on y retrouve.

Mounounua Foutsou, au lieu de lire un discours, a préféré parler avec son cœur  aux jeunes ex combattants. « J’ai espoir que vous serez des citoyens responsables et accomplis » leur a a-t-il lancé avant de leur rappelé le message du Chef de l’Etat qui les invite à être des patriotes. « Le Président de la République,  est très content de la décision que vous avez  prise en déposant des armes » a ajouté le Minjec.

Quant aux jeunes bénéficiaires de la région du nord-ouest, ils ont reçu comme leurs jeunes frères d’autres régions du pays, du matériel et des appuis multiformes. Le Maire de la ville de Bamenda Paul Achumbong qui a souhaité la bienvenue au ministre Mounouna Foutsou  et à sa délégation, lui a exprimé la gratitude des populations pour cette visite et ces appuis à la jeunesse du Nord-Ouest. Il leur a également souhaité un heureux séjour à Bamenda et a fait la promesse de soutenir le gouvernement dans sa politique d’emplois de la jeunesse. Le Ministre Mounouna Foutsou, lui,  a rappelé les attentes, et objectifs visés par le Plan Triennal Spécial-jeunes, un cadeau offert aux jeunes camerounais par le Chef de l’Etat, Paul Biya en 2016.

Après son discours, le Minjec a procédé à la remise solennelle des équipements d’installation, aux jeunes bénéficiaires. Le séjour de Mounouna Foutsou l’a également conduit à Santa où il a présidé la cérémonie de remise des chèques à des jeunes. Le Maire de Santa l’a remercié pour cette visite à santa une cité où l’on prône le vivre-ensemble et l’intégration de toutes les communautés. En somme c’était une visite riche et fructueuse pour Mounouna Foutsou dans la Région du Nord-Ouest. Après Bamenda, le membre du gouvernement et sa délégation ont mis le cap sur Bafoussam, à l’Ouest du pays.

Ericien Pascal Nguiamba

Dans le cadre de la cérémonie de remise des équipements d’installation des jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes(PTS-Jeunes), le 30 octobre 2020 à Buea dans la Région du Sud-Ouest Cameroun, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education  Civique Mounouna Foutsou a visité le Centre National de Désarmement de Démobilisation et de Réinsertion(CNDDR). Une ambiance chaleureuse a régné dans ce centre au cours du bref séjour du Minjec.

 

C’est dans une ambiance chaleureuse et festive que le Ministre Mounouna Foutsou a été accueilli par les jeunes pensionnaires et ex-combattants du CNDDR de Buea. Des pas de danse, des youyou et applaudissements ont rythmé cette phase du séjour du Minjec dans la Région du Sud-Ouest. Dans son propos, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a félicité les ex-combattants et désormais pensionnaires du CNDDR pour avoir laissé les armes afin de s’aligner dans les rangs des acteurs du développement de leur cher et beau pays le Cameroun. Après son propos, le Minjec  a fait un don symbolique aux jeunes du CNDDR de Buea.

Mais à Buea, il y a eu également la remise des kits d’installation aux jeunes bénéficiaires du PTS-Jeunes. Et comme à Douala dans la Région du Littoral où il venait de présider une cérémonie similaire, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education  Civique Mounouna Foutsou a invité les jeunes à avoir la confiance en soi. De ne jamais reculer devant rien pendant la phase d’opérationnalisation de leurs projets. De faire usage de leurs séances de REAMORCE (réarmement moral, civique et entrepreneurial) pour surmonter toutes les difficultés qui se poseraient à eux. Mounouna Foutsou a également demandé à ces jeunes d’être des modèles pour leurs pairs qui sont sur leurs traces, pour leur environnement immédiat et pour le Cameroun, leur patrie.  Bon à savoir, ces jeunes devront rembourser ces crédits qui leurs sont accordés par l’Etat. Il est donc question pour  eux de faire preuve de patriotisme économique pour que d’autres jeunes puissent aussi bénéficier du même accompagnement à partir du «Revolving Fund» que vont générer les remboursements attendus d’eux.

EPN

C’était le 30 octobre 2020 à Douala Bonabéri au cours de la Cérémonie de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes), du Kit de réarmement moral civique et entrepreneurial(Reamorce) et du matériel roulant aux services déconcentrés du Minjec dans la région du Littoral. Cette cérémonie présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) MOUNA FUTSOU constituait la toute première étape, d’une longue série qui se poursuivra dans les neuf  autres Régions du Cameroun.

Le Minjec Mounouna FOUTSOU.

Il faut dire que cette cérémonie s’inscrit dans la logique de l’accélération et de la concrétisation de la promesse du Président Paul BIYA, à sa jeunesse. En février 2016, alors que le Cameroun célébrait le cinquantenaire de la Fête de la Jeunesse, le Président de la République, en guise de cadeau d’anniversaire, lui a offert le Plan Triennal Spécial-Jeunes avec pour ambition, de renforcer les stratégies Gouvernementales visant à juguler le chômage des jeunes et de dynamiser la croissance économique par l’appui à la création d’entreprises et d’emplois décents au profit des jeunes. A travers cette initiative en faveur de la jeunesse, il s’agit pour le Président de la République, de rester fidèle à son engagement constant de toujours placer cette franche de la société au centre de ses préoccupations. Déjà, un ensemble d’activités est mis en cohérence par le Comité de Suivi placé sous la coordination de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. C’est ainsi que depuis son lancement en janvier 2017, et à l’issue de plusieurs rencontres stratégiques, des milliers de projets de jeunes regroupés en trois cuvées dans les quatre domaines prioritaires dudit planque sont: l’agriculture, l’industrie / l’artisanat, l’économie numérique et l’innovation, ont été maturés et validés par le Comité sus-évoqué. A ce jour, plusieurs jeunes ont déjà bénéficié  de l’accompagnement nécessaire pour la mise en œuvre de leurs projets sur l’ensemble du territoire national  et sont aujourd’hui de plus en plus autonomes financièrement. Pour ce qui est spécifiquement de la Région du Littoral, depuis le lancement officiel du PTS-Jeunes, 117projets de jeunes installés en micro-activités, ont été financés à hauteur de 106.437.500FCFAet103 projets en juniors entreprises, à hauteur de 678.205.895FCFA. Dans le cadre de l’accélération de ce Plan présidentiel en 2020, un village pionnier pour l’installation de 104 jeunes est en cours de viabilisation dans l’Arrondissement de NGAMBE, précisément dans les villages BOTKO et BAKOMBE, pour un financement de 20.000.000 FCFA et une dizaine de clusters allant de la production à la transformation et la commercialisation, dont les financements seront déclenchés dès ce mois de novembre. Les jeunes du Littoral sont effectivement pris en compte dans les financements PTS-Jeunes, sans oublier la construction des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ) en cours à NJOMBE-PENJA, MOUANKO, DOUALA 2ièmeET MELONG, pour un montant de FCFA 95.000.000,pour l’édification de chacun desdits Centres .A titre de rappel, la construction des CMPJ constitue la 3èmecomposante du Plan Triennal Spécial Jeunes.

« Nous sommes conscients que beaucoup reste à faire pour les Jeunes de la capitale Economique. La réussite des chantiers d’insertion socioéconomique des jeunes engagés par le Gouvernement, nécessite une participation active de tous les acteurs de la société, y compris les jeunes eux-mêmes. Ainsi, Chers Jeunes, je vous invite à oser, à explorer les secteurs innovants et à orienter vos projets vers la valorisation du grand potentiel qu’offre la Région du Littoral à travers la mer, la mangrove, les bas-fonds, les énergies renouvelables, et même la forte densité de la population, qui est une opportunité à travers la restauration et les fournitures de services divers. Il faut donc, chers filles et fils du Littoral, savoir vous engager et saisir toute opportunité locale qui s’offre à vous ». C’est le conseil donné aux jeunes du Littoral par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique. MOUNOUNA FOUTSOU s’est également adressé particulièrement aux jeunes bénéficiaires du jour : « Chers jeunes, j’ai suivi avec une attention singulière, votre parcours avant votre accompagnement effectif ce jour. Ce ne fut pas un long fleuve tranquille. Vous avez fait preuve d’endurance. Vous voilà désormais prêts à mettre en œuvre vos projets respectifs, qui je le sais, vous tiennent tant à cœur. Terminée la phase des doutes, du scepticisme et du découragement. Place désormais à la confiance en soi. Pendant la phase d’opérationnalisation de votre projet, ne reculez jamais devant rien. Faites usage de vos séances de REAMORCE (réarmement moral, civique et entrepreneurial) pour surmonter toutes les difficultés qui se poseraient à vous. Soyez des modèles pour vos pairs qui sont sur vos traces, pour votre environnement immédiat et pour le Cameroun, votre patrie. Mettez-vous au travail, car très bientôt, vous serez appelés à rembourser ces crédits qui vous sont accordés par l’Etat. Faites preuves de patriotisme économique pour que d’autres jeunes puissent aussi bénéficier du même accompagnement à partir du «Revolving Fund» que vont générer les remboursements attendus de vous ».

Ericien Pascal Nguiamba

Le Ministre de la jeunesse et de l’éducation Civique(Minjec) MOUNOUNA FOUTSOU a donné le coup d’envoi  de cette campagne en direct d’une émission spéciale depuis le studio 1 de la crtv à Mballa2 Yaoundé le 26 Août 2020.

Pour la circonstance, le Minjec, était accompagné de certains de ses collaborateurs et membres des équipes de sensibilisation contre la covid-19. Ils ont  présenté  aux téléspectateurs de la crtv cette opération qui est rendue à sa 5è édition.

Bon à savoir, l’édition 2020 a pour thème « Jeunesse et citoyenneté responsable en temps de Covid-19». Cette opération qui se déroulera du 26 août au 26 septembre 2020 a pour slogan «  Vacances citoyennes et patriotiques sans Covid ». Elle rentre dans me cadre de l’intensification de la campagne nationale d’éducation civique et de l’intégration nationale et vise à sensibiliser les jeunes vacanciers à la prévention du covid-19 et à leur assurer des vacances éducatives et utiles.

Yaoundeinfo.com