Déclaration forte du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique à l’occasion de la cérémonie de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes(PTS-Jeunes), du Kit de réarmement moral, civique et entrepreneurial(Reamorce) et du materiel roulant aux services déconcentrés du Minjec à Dschang dans la région de l’ouest le 13 novembre 2020 .

Il faut noter que cette cérémonie de Dschang, était la 8ème étape, après Douala dans le Littoral, Buea dans le Sud-Ouest, Meyomessala dans le Sud, Gaschiga dans le Nord, Mémé dans l’Extrême-Nord, Nyambaka dans la Région de l’Adamaoua et Abong-Mbang dans la région de l’Est. Il s’agit du déroulement normal de l’Agenda du Gouvernement qui s’inscrit dans la logique de l’accélération et de la concrétisation de la promesse du Chef de l’Etat, Paul BIYA, à sa jeunesse, à laquelle il attache le plus grand prix.  Mais au niveau des jeunes, il ya régulièrement des voix discordantes. En effet, les jeunes, qui estiment que jusque-là, le financement de leurs projets ne se fait pas à un rythme souhaité, font entendre leurs voix par les canaux de communication à leur disposition et singulièrement sur les réseaux sociaux. Pourtant, « Plusieurs jeunes ont déjà bénéficié de l’accompagnement du PTS-Jeunes, pour la mise en œuvre de leurs projets et sont aujourd’hui de plus en plus autonomes financièrement, pour ne pas dire qu’ils emploient d’autres jeunes Camerounais. C’est l’exemple du «success story» de Monsieur MBE DONFACK, Député Jeune, qui aujourd’hui est même polygame » a fait observer le Ministre Mounouna Foutsou.

« Aussi, je tiens à préciser que le PTS-Jeunes est un plan présidentiel qui se veut inclusif et intégrateur, en tenant compte bien évidement des spécificités locales et régionales » a-t-il expliqué avant d’ajouter que « chaque jeune peut s’inscrire à l’Observation National de la Jeunesse partout où il se trouve sur le territoire national en ligne ou en présentiel dans les CMPJ, y compris ceux de la diaspora » et que « pour ce qui est du processus de réarmement moral, civique et entrepreneurial (REAMORCE) qui se valide par des travaux d’intérêt général (le Volontariat), les jeunes doivent les réaliser dans le lieu d’implantation de leurs projets, notamment dans leurs CMPJ d’arrondissements d’attache, pour un brassage avec les jeunes de la localité et les communautés d’accueil locales qui ont besoin de bénéficier des retombés d’un tel projet ».

 

Pour le Ministre Mounouna Foutsou « De manière Générale, les résultats à travers le pays sont encourageants, mais les pouvoirs publics sont conscients aussi que beaucoup de projets sont encore en attente de financement ». Il faut relever que  le contexte d’insécurité dû aux crises sociopolitiques, exacerbé aujourd’hui par la pandémie du COVID-19 qui a sévèrement impacté l’économie mondiale, n’épargne guère le Cameroun. Eu égard à toutes ces situations, le Gouvernement du Cameroun s’est retrouvé dans l’obligation de procéder à la réduction du budget annuel de l’État de 11 % dans le cadre du Collectif budgétaire 2020.

Cette cérémonie a été marquée par la présence du Sénateur Pr. FOMETHE Anaclet, le Gouverneur de la Région de l’Ouest, AWAFONKA Augustine,  le Chargé de Mission au Secrétariat Général de la Présidence de la République SAMBGOGA SITECK guillaume, de l’Honorable FONGANG Bernard, le «Pitchiti» des jeunes de l’Ouest, le Maire de la Commune de Dschang, le Président du Bureau Régional du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun Monsieur MBE DONFACK, Député Jeune, succes story (fait dans la cordonnerie, la mode et des services comptables) de la Région de l’Ouest. Sans oublier Sa Majesté le Chef du village Doumbouo qui a conventionné plus de 8hectares pour la production d’un cluster économique de pommes de terre. Les autres chefs de villages qui ont également mis à la disposition des jeunes, les espaces pour la réalisation de leurs projets ont été remerciés par le Minjec. Des actes patriotiques à saluer.

Ericien Pascal Nguiamba

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qui poursuivait sa tournée de remise des appuis aux bénéficiaires du Pts-Jeunes dans la région de l’Ouest le 16 novembre 2020, a apprécié le génie créateur de la jeunesse de cette partie du Cameroun. Il a tenu à féliciter et à encourager cette jeunesse entreprenante. Les détails.

A Balefout, où est  situé l’un des Clusters de la Région de l’Ouest, le Minjec en compagnie du Gouverneur, sont venus voir ce que font les jeunes bénéficiaires du Pts-Jeunes sur les hauteurs de ces collines. Le cluster qui reçoit la visite du minjec, a pour spécialité, la production des semences, la commercialisation et la transformation des pommes de terre. C’est sur une  superficie de 20ha que les jeunes promoteurs de ce projet se déploient. Ils sont 14 jeunes au total, engagés dans cette initiative qu’accompagne le Plan Triennal Spécial-Jeunes. «La particularité de ce groupe, est qu’il est constitué à majorité, des ingénieurs agronomes et des élèves ingénieurs agronomes de la Fasa de l’université de Dschang » indique une source à la délégation départementale de la Jeunesse de la Menoua. MOUNOUNA FOUTSOU, après quelques questions de compréhension, a encouragé les jeunes. « J’ai tenu à prêcher par l’exemple pour vous faire savoir que nous sommes passés par là. Ça veut dire que ce que vous faites ici n’est en rien dégradant. Il est question ici de pratiquer l’agriculture de seconde génération et faire de vous, des véritables entrepreneurs agricoles et partant, les premiers acteurs de développement » a dit le ministre.

A Dschang, le ministre fait un premier arrêt au lieu-dit carrefour Ankh. Ici, est établi, Ta Ankh : terre de vie. C’est un Cluster.  C’est l’œuvre de quatre jeunes diplômés de la Fasa. La structure est spécialisée dans la production des semences agricoles durables, la prestation de services à l’agriculture durable, la fabrication des machines et outillages agricoles et agroalimentaires, les prestations de services de développement rural et les actions sociales. Ta Ankh s’est donné pour mission, de développer les chaînes de valeur de l’agriculture durable. Au sujet des activités observées ici, MOUNOUNA FOUTSOU, avant de quitter le carrefour Ankh a instruit : « il faut exploiter la circulaire qui appelle les responsables locaux du Minjec et du Minader à co-accompagner ces jeunes. D’une part sur le volet réarmement moral civique et entrepreneurial et la formation technique d’autre part. Donc il ne suffit pas de s’arrêter à la théorie, mais de transformer toutes ces opportunités en business » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’Education, Civique.

Able, est  la dernière entreprise visitée par le Minjec dans la ville de Dschang. Constituée de 10 jeunes camerounais, cette structure offre multiples produits et services. Ventes de matériel informatique, maintenance, location, formation entre autres. Mounouna Foutsou a été séduit et impressionné par cette jeunesse dynamique qui n’a pas croisé les bras. Mais qui œuvre activement pour s’assurer un meilleur épanouissement et contribuant ainsi à l’essor de l’économie nationale.

Ericien Pascal Nguiamba

 

Ils ont reçu leurs appuis  et équipements d’installation dans le cadre du Plan Triennal Spécial-Jeunes, le 15 novembre 2020 à Bamenda au cours d’une cérémonie émouvante présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) Mounouna Foutsou. Le Minjec s’est également rendu à Santa, toujours dans la même région pour soutenir d’autres jeunes.

Le Minjec Mounouna Foutsou à Bamenda.

A Bamenda c’est un accueil chaleureux qui a été  réservé au Ministre Mounouna Foutsou par les autorités administratives et traditionnelles, une belle façon pour le Minjec de  commencer sa visite avec sérénité dans cette région en crise par une escale au Centre de Désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) des ex-combattants de la Région. Les ex combattants, à travers leur porte-parole,  ont exprimé leurs regrets à propos des dommages et torts causés aux populations. Ils ont manifesté leur détermination à bâtir une nation exemplaire, en priant Dieu tout puissant de restaurer la paix au Cameroun. Le coordonnateur régional du centre DDR, après avoir présenté les pensionnaires du Centre, a présenté les différents modules de formation qu’on y retrouve.

Mounounua Foutsou, au lieu de lire un discours, a préféré parler avec son cœur  aux jeunes ex combattants. « J’ai espoir que vous serez des citoyens responsables et accomplis » leur a a-t-il lancé avant de leur rappelé le message du Chef de l’Etat qui les invite à être des patriotes. « Le Président de la République,  est très content de la décision que vous avez  prise en déposant des armes » a ajouté le Minjec.

Quant aux jeunes bénéficiaires de la région du nord-ouest, ils ont reçu comme leurs jeunes frères d’autres régions du pays, du matériel et des appuis multiformes. Le Maire de la ville de Bamenda Paul Achumbong qui a souhaité la bienvenue au ministre Mounouna Foutsou  et à sa délégation, lui a exprimé la gratitude des populations pour cette visite et ces appuis à la jeunesse du Nord-Ouest. Il leur a également souhaité un heureux séjour à Bamenda et a fait la promesse de soutenir le gouvernement dans sa politique d’emplois de la jeunesse. Le Ministre Mounouna Foutsou, lui,  a rappelé les attentes, et objectifs visés par le Plan Triennal Spécial-jeunes, un cadeau offert aux jeunes camerounais par le Chef de l’Etat, Paul Biya en 2016.

Après son discours, le Minjec a procédé à la remise solennelle des équipements d’installation, aux jeunes bénéficiaires. Le séjour de Mounouna Foutsou l’a également conduit à Santa où il a présidé la cérémonie de remise des chèques à des jeunes. Le Maire de Santa l’a remercié pour cette visite à santa une cité où l’on prône le vivre-ensemble et l’intégration de toutes les communautés. En somme c’était une visite riche et fructueuse pour Mounouna Foutsou dans la Région du Nord-Ouest. Après Bamenda, le membre du gouvernement et sa délégation ont mis le cap sur Bafoussam, à l’Ouest du pays.

Ericien Pascal Nguiamba

Dans le cadre de la cérémonie de remise des équipements d’installation des jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes(PTS-Jeunes), le 30 octobre 2020 à Buea dans la Région du Sud-Ouest Cameroun, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education  Civique Mounouna Foutsou a visité le Centre National de Désarmement de Démobilisation et de Réinsertion(CNDDR). Une ambiance chaleureuse a régné dans ce centre au cours du bref séjour du Minjec.

 

C’est dans une ambiance chaleureuse et festive que le Ministre Mounouna Foutsou a été accueilli par les jeunes pensionnaires et ex-combattants du CNDDR de Buea. Des pas de danse, des youyou et applaudissements ont rythmé cette phase du séjour du Minjec dans la Région du Sud-Ouest. Dans son propos, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a félicité les ex-combattants et désormais pensionnaires du CNDDR pour avoir laissé les armes afin de s’aligner dans les rangs des acteurs du développement de leur cher et beau pays le Cameroun. Après son propos, le Minjec  a fait un don symbolique aux jeunes du CNDDR de Buea.

Mais à Buea, il y a eu également la remise des kits d’installation aux jeunes bénéficiaires du PTS-Jeunes. Et comme à Douala dans la Région du Littoral où il venait de présider une cérémonie similaire, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education  Civique Mounouna Foutsou a invité les jeunes à avoir la confiance en soi. De ne jamais reculer devant rien pendant la phase d’opérationnalisation de leurs projets. De faire usage de leurs séances de REAMORCE (réarmement moral, civique et entrepreneurial) pour surmonter toutes les difficultés qui se poseraient à eux. Mounouna Foutsou a également demandé à ces jeunes d’être des modèles pour leurs pairs qui sont sur leurs traces, pour leur environnement immédiat et pour le Cameroun, leur patrie.  Bon à savoir, ces jeunes devront rembourser ces crédits qui leurs sont accordés par l’Etat. Il est donc question pour  eux de faire preuve de patriotisme économique pour que d’autres jeunes puissent aussi bénéficier du même accompagnement à partir du «Revolving Fund» que vont générer les remboursements attendus d’eux.

EPN

C’était le 30 octobre 2020 à Douala Bonabéri au cours de la Cérémonie de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes), du Kit de réarmement moral civique et entrepreneurial(Reamorce) et du matériel roulant aux services déconcentrés du Minjec dans la région du Littoral. Cette cérémonie présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) MOUNA FUTSOU constituait la toute première étape, d’une longue série qui se poursuivra dans les neuf  autres Régions du Cameroun.

Le Minjec Mounouna FOUTSOU.

Il faut dire que cette cérémonie s’inscrit dans la logique de l’accélération et de la concrétisation de la promesse du Président Paul BIYA, à sa jeunesse. En février 2016, alors que le Cameroun célébrait le cinquantenaire de la Fête de la Jeunesse, le Président de la République, en guise de cadeau d’anniversaire, lui a offert le Plan Triennal Spécial-Jeunes avec pour ambition, de renforcer les stratégies Gouvernementales visant à juguler le chômage des jeunes et de dynamiser la croissance économique par l’appui à la création d’entreprises et d’emplois décents au profit des jeunes. A travers cette initiative en faveur de la jeunesse, il s’agit pour le Président de la République, de rester fidèle à son engagement constant de toujours placer cette franche de la société au centre de ses préoccupations. Déjà, un ensemble d’activités est mis en cohérence par le Comité de Suivi placé sous la coordination de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. C’est ainsi que depuis son lancement en janvier 2017, et à l’issue de plusieurs rencontres stratégiques, des milliers de projets de jeunes regroupés en trois cuvées dans les quatre domaines prioritaires dudit planque sont: l’agriculture, l’industrie / l’artisanat, l’économie numérique et l’innovation, ont été maturés et validés par le Comité sus-évoqué. A ce jour, plusieurs jeunes ont déjà bénéficié  de l’accompagnement nécessaire pour la mise en œuvre de leurs projets sur l’ensemble du territoire national  et sont aujourd’hui de plus en plus autonomes financièrement. Pour ce qui est spécifiquement de la Région du Littoral, depuis le lancement officiel du PTS-Jeunes, 117projets de jeunes installés en micro-activités, ont été financés à hauteur de 106.437.500FCFAet103 projets en juniors entreprises, à hauteur de 678.205.895FCFA. Dans le cadre de l’accélération de ce Plan présidentiel en 2020, un village pionnier pour l’installation de 104 jeunes est en cours de viabilisation dans l’Arrondissement de NGAMBE, précisément dans les villages BOTKO et BAKOMBE, pour un financement de 20.000.000 FCFA et une dizaine de clusters allant de la production à la transformation et la commercialisation, dont les financements seront déclenchés dès ce mois de novembre. Les jeunes du Littoral sont effectivement pris en compte dans les financements PTS-Jeunes, sans oublier la construction des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ) en cours à NJOMBE-PENJA, MOUANKO, DOUALA 2ièmeET MELONG, pour un montant de FCFA 95.000.000,pour l’édification de chacun desdits Centres .A titre de rappel, la construction des CMPJ constitue la 3èmecomposante du Plan Triennal Spécial Jeunes.

« Nous sommes conscients que beaucoup reste à faire pour les Jeunes de la capitale Economique. La réussite des chantiers d’insertion socioéconomique des jeunes engagés par le Gouvernement, nécessite une participation active de tous les acteurs de la société, y compris les jeunes eux-mêmes. Ainsi, Chers Jeunes, je vous invite à oser, à explorer les secteurs innovants et à orienter vos projets vers la valorisation du grand potentiel qu’offre la Région du Littoral à travers la mer, la mangrove, les bas-fonds, les énergies renouvelables, et même la forte densité de la population, qui est une opportunité à travers la restauration et les fournitures de services divers. Il faut donc, chers filles et fils du Littoral, savoir vous engager et saisir toute opportunité locale qui s’offre à vous ». C’est le conseil donné aux jeunes du Littoral par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique. MOUNOUNA FOUTSOU s’est également adressé particulièrement aux jeunes bénéficiaires du jour : « Chers jeunes, j’ai suivi avec une attention singulière, votre parcours avant votre accompagnement effectif ce jour. Ce ne fut pas un long fleuve tranquille. Vous avez fait preuve d’endurance. Vous voilà désormais prêts à mettre en œuvre vos projets respectifs, qui je le sais, vous tiennent tant à cœur. Terminée la phase des doutes, du scepticisme et du découragement. Place désormais à la confiance en soi. Pendant la phase d’opérationnalisation de votre projet, ne reculez jamais devant rien. Faites usage de vos séances de REAMORCE (réarmement moral, civique et entrepreneurial) pour surmonter toutes les difficultés qui se poseraient à vous. Soyez des modèles pour vos pairs qui sont sur vos traces, pour votre environnement immédiat et pour le Cameroun, votre patrie. Mettez-vous au travail, car très bientôt, vous serez appelés à rembourser ces crédits qui vous sont accordés par l’Etat. Faites preuves de patriotisme économique pour que d’autres jeunes puissent aussi bénéficier du même accompagnement à partir du «Revolving Fund» que vont générer les remboursements attendus de vous ».

Ericien Pascal Nguiamba

Le Ministre de la jeunesse et de l’éducation Civique(Minjec) MOUNOUNA FOUTSOU a donné le coup d’envoi  de cette campagne en direct d’une émission spéciale depuis le studio 1 de la crtv à Mballa2 Yaoundé le 26 Août 2020.

Pour la circonstance, le Minjec, était accompagné de certains de ses collaborateurs et membres des équipes de sensibilisation contre la covid-19. Ils ont  présenté  aux téléspectateurs de la crtv cette opération qui est rendue à sa 5è édition.

Bon à savoir, l’édition 2020 a pour thème « Jeunesse et citoyenneté responsable en temps de Covid-19». Cette opération qui se déroulera du 26 août au 26 septembre 2020 a pour slogan «  Vacances citoyennes et patriotiques sans Covid ». Elle rentre dans me cadre de l’intensification de la campagne nationale d’éducation civique et de l’intégration nationale et vise à sensibiliser les jeunes vacanciers à la prévention du covid-19 et à leur assurer des vacances éducatives et utiles.

Yaoundeinfo.com

Cette convention de partenariat a été signée le 19 juin 2020 à Yaoundé entre Mounouna FOUTSOU le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(MINJEC) et Françoise PUENE, Présidente Fondatrice de la Fondation PUENE pour la Liberté. Cette convention marque le début de la phase de concrétisation et de formalisation des partenariats, à travers la signature des conventions appropriées, avec des opérateurs publics et privés acquis à la cause de la jeunesse et qui avaient déjà adhéré à la charte de l’initiative. Lire l’intégralité du Discours du MINJEC.

 

Monsieur le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ;➢Madame la Présidente Fondatrice de la Fondation PUENE pour la Liberté -Ambassadrice du Youth Connekt Cameroon;➢Monsieur l’Inspecteur Général des Programmes et Méthodes d’Enseignement et de Formation;➢Monsieur le Directeur Général de l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement ;➢Madame la Présidente du Bureau Exécutif National du Conseil National de la Jeunesse;➢Chers Collaborateurs; ➢Mesdames et Messieurs;➢Chers jeunes, Le 09 décembre 2019, après plusieurs mois d’intenses consultations des jeunes et des différentes parties prenantes, le Projet Youth Connekt Cameroon a été officiellement lancé, sous le Très Haut Patronage du Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA et la Présidence effective de son Représentant Personnel. Parvenus six mois après cette étape cruciale, je voudrais me réjouir à juste titre, des jalons qui ont été posés avec l’appui des partenaires, en vue de la mise en œuvre de cette importante initiative. L’un des objectifs des démarches engagées depuis l’année dernière, était d’accentuer les discussions avec les partenaires du secteur privé, en vue de susciter leur pleine adhésion au Projet. A ce titre, la signature de la convention de partenariat entre mon département ministériel et la Fondation PUENE, objet de la présente cérémonie, m’offre l’agréable occasion, d’apprécier l’engagement de nos partenaires en général et ceux du Secteur Privé en particulier.

Je m’en voudrais ainsi de poursuivre mon propos, sans exprimer ma profonde gratitude à la Présidente de la Fondation PUENE,affectueusement appelée «MAMY NYANGA» qui, dans son généreux élan en faveur de notre Jeunesse, a manifesté son engagement à nos côtés pour traduire le Projet Youth Connekt Cameroon en réalité. Je voudrais en outre, lui réitérer ma reconnaissance pour l’accueil chaleureux et les dispositions prises pour la tenue de la présente cérémonie dans ces somptueux locaux. Cette attitude que je salue à sa juste mesure, traduit à n’en plus douter, sa sensibilité personnelle en faveur de l’autonomisation économique des jeunes et de la promotion de l’action gouvernementale. Elle augure d’ores et déjà de la qualité de la collaboration qui se profile entre sa structure, le MINJEC et les autres parties prenantes du Projet, notamment le PNUD. ➢Madame la Présidente,Chère Ambassadrice du YouthConnekt Cameroon,➢Distingués Invités,➢Mesdames et Messieurs,➢Chers jeunes.Comme vous le savez, le Youth Connekt est une initiative africaine lancée en 2012 au Rwanda et qui vise à bien connecter les jeunes à leurs modèles, leurs pairs, aux ressources disponibles, aux compétences des experts mentors ou coachs et à diverses opportunités économiques, civiques et politiques, dans le but d’optimiser leur autonomisation et de faciliter leur pleine participation au développement. Le Youth Connekt se positionne ainsi comme une stratégie innovante de réponse aux aspirations de cette génération androide des jeunes à travers une utilisation judicieuse et optimum des TIC, pour faciliter leur insertion socioéconomique harmonieuse dans la société. Ce modèle d’intervention, entend booster le dividende démographique à travers des approches innovantes favorisant une pleine émulation de la jeunesse.

En prélude à la mise en œuvre de cette initiative au Cameroun et sur Très Hautes Instructions du Président de la République, le Gouvernement, avec l’accompagnement du Programme des Nations Unies pour le Développement et en rapport avec le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, a organisé des consultations nationales des jeunes. Celles-ci ont permis de recueillir les perspectives des jeunes et des acteurs œuvrant en faveur de la promotion de la jeunesse, relativement à la mise en place de cette initiative. Par ailleurs, conscients de ce que le succès de cette initiative requiert la mobilisation et l’engagement non seulement des jeunes eux-mêmes, mais surtout des pouvoirs publics, du secteur privé, des partenaires au développement et des organisations de la société civile, susceptibles de parrainer l’une des composantes et de primer ou accompagner les jeunes bénéficiaires, le MINJEC, le PNUD et le CNJC ont conduit une campagne de rencontres stratégiques avec ces potentiels partenaires, à l’occasion du lancement de cette initiative au Cameroun. Cette phase de sensibilisation avait permis l’adhésion de plusieurs icônes de la jeunesse, en l’occurrence, le compatriote Samuel ETO’O Fils, ainsi que de nombreuses icônes du milieu des affaires, à l’instar du regretté patriarche homme d’affaire Feu FOTSO Victor, paix à son âme, ou encore notre chère Françoise PUENE, Présidente Fondatrice de la Fondation PUENE pour la Liberté qui nous accueille aujourd’hui. Ils avaient été faits Ambassadeurs du Youth Connekt Cameroon au lancement de cette initiative dans notre pays. La présente cérémonie est donc le début de la phase de concrétisation et de formalisation des partenariats, à travers la signature des conventions appropriées, avec ces opérateurs publics et privés acquis à la cause de la jeunesse et qui avaient déjà adhéré à la charte de l’initiative. Si l’initiative se veut un cadre de mutualisation des actions, des opportunités et de renforcement des synergies, sa mise en œuvre repose sur cinq principaux piliers correspondant à des préoccupations spécifiques. S’agissant du Youth Connekt Cameroon, la promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat qui constitue le deuxième pilier prioritaire, vise à mettre en place les mécanismes de renforcement de l’auto-emploi et d’insertion décente et durable des jeunes sur le marché du travail. Il s’agit concrètement de:

5•renforcer les capacités techniques et entrepreneuriales de 30000 jeunes; •de favoriser la création de 1000 entreprises jeunes;•et, de créer 5000 emplois en faveur des jeunes dans divers domaines. Pour atteindre ces objectifs ambitieux, l’appui attendu du Secteur privé est décisif. Le partenariat avec la Fondation PUENE s’inscrit donc dans cette dynamique positive. Il s’agira de saisir l’opportunité de l’encadrement offert par cette Fondation, pour offrir aux jeunes l’occasion de valoriser leurs idées de projets. Ace titre, l’accent sera mis sur la mutualisation des moyens humains, techniques et logistiques, en vue de dérouler un programme d’accompagnement robuste, permettant de garantir l’émergence des initiatives les plus innovantes. L’attention de mon département ministériel sera notamment cristallisée sur le déploiement de notre dispositif de réarmement moral, civique et entrepreneurial, baptisé «REAMORCE», qui permet de poser des bases solides aux jeunes pour la réussite de leurs projets. Il me parait également essentiel d’indiquer combien il sera important, de faire le suivi et l’évaluation régulière de nos actions. Toute chose qui nous permettra d’apprécier les progrès réalisés et surtout d’observer la contribution de cette collaboration dans l’atteinte des résultats du Projet Youth Connekt Cameroon. Dans cette optique, je voudrais d’ores et déjà vous rassurer, cher partenaire de la Fondation PUENE,de la disponibilité de mes collaborateurs, et particulièrement de nos434 Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ), disséminés sur l’ensemble du territoire national; dont le cœur de métier est l’encadrement et l’accompagnement extrascolaires de la jeunesse. Cette signature de convention, pionnière dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative Youth Connekt Cameroon, me donne l’occasion de lancer un appel aux autres potentiels partenaires à plus d’engagement à nos côtés, en emboitant les pas de la Fondation PUENE, pour enrichir l’écosystème Youth Connekt Cameroon, envue de la construction d’une Jeunesse Responsable, qui tire pleinement avantage des Opportunités et participe plus activement au Développement de notre pays.

6➢Madam the President of PUENE Foundation, and Dear Youth Connekt Cameroon Ambassador,➢Distinguished Guests,➢Ladies and Gentlemen,➢Dear youths, Let me close my remarks by underscoring our wish to see this Partnership Agreement serve as a catalyst for an increased mobilization of the private sector in the implementation of the Youth Connekt Cameroon Project. That said, it is on this positive note that I am pleased to welcome this Partnership, the first of its kind, involvingthe Private Sector; so that: ➢Long live the Cameroonian Youth!➢Long live the public/private partnership!➢Long live Cameroon and her Illustrious Headof State, His Excellency Paul BIYA.Thank you for your kind attention

Cette Convention signée le 18 juin 2020 à Yaoundé par Mounouna FOUTSOU, Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) et Pierre Kaldadak Directeur Général de CAMPOST(Cameroon Postal Services), se propose d’accompagner les jeunes dans les 4 domaines du volontariat, de l’entrepreneuriat des jeunes, de l’éducation civique et de la participation des jeunes, comme l’a indiqué Mounouna FOUTSOU dans son discours.

 

Discours intégral du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique.

« Monsieur le Secrétaire Général du MINJEC;➢Monsieur le Directeur Général de Cameroon Postal Services (CAMPOST);➢Madame la Présidente du Bureau Exécutif National du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun; ➢Distingués invités;➢Mesdames et messieurs ;➢Chers jeunes. Permettez-moi avant toute chose de souhaiter une chaleureuse bienvenue à Monsieur le Directeur Général de CAMPOST et à ses collaborateurs, dans cette salle de Conférences du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, dans le cadre de la signature de la Convention de partenariat entre Cameroon Postal Services (CAMPOST) et le département ministériel dont j’ai la charge. Comme vous le savez, les jeunes hommes et femmes âgés de 15 à 35 ans représentent plus du tiers de la population du Cameroun. Malheureusement, cette catégorie sociale est la plus frappée par le chômage et surtout par le sous-emploi. A ces fléaux, s’ajoutent également leurs faibles capacités en matière de leadership, management et entreprenariat, lesquelles rendent davantage vulnérables ces jeunes face aux nombreux défis qui se présentent à eux et qui plombent leur ardent désir d’apporter leur pierre à la construction nationale. C’est pourquoi l’encadrement de cette jeunesse en général, et son insertion économique en particulier, comptent parmi les priorités majeures du Gouvernement. Ceci se traduit, au Ministère de la Jeunesse et l’Education Civique, par l’élaboration et la mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse, à travers le développement d’un dispositif d’insertion socio-économique des jeunes constitué notamment:-du Service Civique National de Participation au Développement (SCNPD) avec la formation, chaque année, des appelés et des volontaires en leur assurant un réarmement moral et civique approprié ;-des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ), véritables structures de formation extrascolaire et d’encadrement de proximité des jeunes;

3-de l’Observatoire National de la Jeunesse(ONJ), sorte de «guichet unique» d’information suret pour la jeunesse, dont les antennes sont installées dans les CMPJ;-Le Conseil National de la Jeunesse (CNJC) qui est l’organisation faitière des associations et mouvements de jeunesse et qui sert d’interface entre les jeunes, les pouvoirs publics et les partenaires au développement;-du Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U) qui mobilise, forme et accompagnent jeunes dans le domaine entrepreneurial et managérial ;-du Fond National d’Insertion des Jeunes(FONIJ), qui est un guichet spécifique de financement des projets des jeunes et de leurs accompagnateurs;-du Programme d’Aide au Retour et à l’Insertion des Jeunes de la Diaspora (PARI-JEDI), qui facilite la réintégration des jeunes migrants de retour et sensibilise les jeunes sur les dangers de l’émigration clandestine et irrégulière;-du Projet d’Education Populaire, Civique et d’Intégration Nationale (PEPCIN), élément d’intensification de la campagne nationale d’éducation civique et d’intégration nationale lancée en 2015, à travers le déploiement des Equipes Mobiles d’Animation Populaire Urbaine et Rurale (EMAPUR) et des Médiateurs Communautaires, véritables pairs éducateurs en civisme;-du Programme National de Volontariat (PNV) dont l’objectif est de créer un environnement favorable au développement du Volontariat au Cameroun et de promouvoir ainsi toutes les formes de volontariat, en plus du volontariat du Service Civique déjà encadré par l’ASCNPD.➢Monsieur le Directeur Général;➢Distingués invités;➢Mesdames Messieurs; Malgré le fait que l’importance de toute cette batterie d’initiatives gouvernementales que je viens de décliner n’est plus à démontrer, force est de constater qu’elles ne sauraient répondre à toutes les attentes des jeunes, tant la demande est forte. Les interventions des partenaires du Gouvernement participent donc de cette lutte intégrée contre les difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés. C’est ici le lieu pour moi de saluer le partenariat qui s’établit ce jour avec Cameroon Postal Services, qui se propose d’accompagner les jeunes dans les 4 domaines du volontariat, de l’entrepreneuriat des jeunes, de l’éducation civique et de la participation des jeunes. La convention signée ce jour met en évidence la collaboration qui existe entre les institutions publiques dans l’implémentation des Très Hautes Directives du Chef de l’Etat, notamment en ce qui concerne l’insertion socioéconomique des jeunes et la lutte contre le chômage. Elle s’inscrit également dans le cadre de la promotion de l’inclusion financière des jeunes. En effet l’un des axes majeurs de ce partenariat vise la mise à disposition des crédits accordés aux jeunes et leur recouvrement, à travers une plateforme électronique,CAMPOST MONEY, laquelle facilitera le suivi en temps réel des opérations de décaissement et de recouvrement des financements des jeunes. L’objectif poursuivit étant d’arrimer les mécanismes de financement et de garantie des projets des jeunes à l’évolution du marché des FinTech pour plus d’efficacité. Ainsi, la dématérialisation des procédures proposée par le partenaire CAMPOST dans le cadre des financements des projets des jeunes va permettre de juguler certaines difficultés rencontrées par les responsables en charge de l’accompagnement des projets des jeunes dans les domaines financiers ainsi que de leur accompagnement de proximité. ➢Monsieur le Directeur Général;➢Distingués invités;➢Mesdames Messieurs; Comment ne pas le reconnaitre! Votre engagement aujourd’hui, est à considérer et avec raison, comme l’acte d’une entreprise publique citoyenne qui se soucie non seulement de l’encadrement de la population mais aussi et surtout de la jeunesse. En effet, bien avant cette convention, vous l’avez déjà prouvé avec les offres des stages des vacances, en relation avec nos services compétents de promotion de l’emploi et des stages des jeunes, ou encore l’ouverture des comptes sans frais des bénéficiaires du PAJER-U et des responsables du CNJC, plus récemment. Cette coopération active avec votre structure, Monsieur le DG, devrait servir d’exemple à d’autres structures publiques qui j’ose espérer, vous emboiteront le pas. En vous remerciant sincèrement de votre engagement personnel, M le DG, je puis vous assurer que nous ne ménagerons aucun effort pour la concrétisation de ce partenariat de grande envergure. A cet effet, vous pouvez d’ores et déjà compter sur ma franche collaboration pour l’accomplissement de nos engagements contractuels tels que convenus dans la convention. A cet égard,

5j’engage mes collaborateurs à s’impliquer résolument pour la mise en œuvre optimale de ce partenariat.➢Chers Jeunes,Vous êtes les premiers bénéficiaires de ce partenariat qui s’établit ce jour. Je vous invite donc à tirer profit de tous les avantages que ce partenariat offre pour votre épanouissement. Sachez en faire bon usage pour mener à bien vos projets. Faitespreuve de «patriotisme économique» comme le recommande le Président de la République S.E.M. Paul BIYA.Ce travail, vous le réussirez en mettant en pratique les solutions et recommandations des structures d’accompagnement gouvernementales et la CAMPOST.➢The Secretary General of the MINJEC;➢The Director General of CAMPOST;➢Distinguished Guests;➢Ladies and Gentlemen, I am convinced that, the mutualisation of our common efforts will permit the achievement of the objectives of this convention we just signed, notably, the integration of more and more young people in the economic production sphere,through the accompaniment and financing of their innovative and entrepreneurial projects; so that;➢Long live the Cameroonian Youth!➢Long live the Public-Public Cooperation!➢Long live the Cameroon Postal Services!➢Long live the Ministry of Youth Affairs and Civic Education!➢Long live Cameroon and her Illustrious Head of State, H.E. Paul BIYA!

Thank you for your kind attention

 

 

C’était au cours d’une cérémonie présidée le 24 juin 2020 à Yaoundé par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(MINJEC), Mounouna FOUTSOU. Il s’agit des structures opérationnelles centrales, déconcentrées et rattachées du Minjec, les Équipes Mobiles d’animation populaire (EMAPUR), les Médiateurs communautaires, les jeunes du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun,  les Appelés du Service Civique, les Volontaires et des associations de la PLAVOLCAM déployés sur le terrain.

« Les kits remis ce jour visent à appuyer les structures opérationnelles centrales, déconcentrées et rattachées du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique sur le terrain, en matériel de sensibilisation et de protection contre laCOVID-19. Ils permettront aux acteurs sus évoqués de bien conduire, sans difficultés majeures, la campagne spéciale dans ses différentes composantes. » a déclaré le Ministre Mounouna FOUTSOU. Il faut dire que cette activité s’inscrit dans le cadre de la Riposte gouvernementale contre le Corona virus au Cameroun. Des Equipes Mobiles d’Animation Urbaine et Rurale(EMAPUR), des Médiateurs Communautaires, des jeunes du CNJC, des Appelés du Service Civique, les volontaires et d’autres Associations et Mouvements de Jeunesse, sont mobilisés pour effectuer des descentes sur le terrain, afin de donner les bonnes informations aux populations concernant les mesures à prendre pour rompre la chaîne de transmission du coronavirus. Cette campagne qui se déroule sur l’ensemble du territoire national,  est placée sous la supervision des autorités administratives, présidents des Comités locaux d’éducation civique et d’intégration nationale, avec le soutien des Collectivités Territoriales Décentralisées et autres forces.

En rappel, concernant la riposte gouvernementale contre la pandémie du Covid-19, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique se déploie depuis le 25 mars 2020 dans le cadre de la Campagne Spéciale de sensibilisation et de prévention de proximité contre le coronavirus. Cette campagne s’est vue renforcée le 15 mai dernier avec le lancement de l’opération spéciale «Fin d’année scolaire citoyenne et patriotique sans Covid-19», en soutien aux autres ministères en charge de l’éducation formelle et non formelle, pour mieux vulgariser et garantir le succès des mesures qu’ils ont prises, en vue de la réussite de l’année en cours. Par ailleurs, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique accompagne sur le terrain, la Caravane de communication motorisée organisée par le Ministère de la Communication.

Ericien Pascal Nguiamba

Les contours de ce soutien ont été dévoilés au cours de l’audience accordée au PDG du groupe Mako Industries S.A, Dr. Kouatchou, par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou(photo) le 30 mars 2020 à Yaoundé.

« Mako est prêt à supporter les besoins en masques par exemple  et s’engage à fournir les masques au grand public à des coûts démocratiques en cette période difficile » a déclaré le Dr. Kouatchou. Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a, pour sa part, salué cette initiative, fruit de son appel lancé le 25 mars lors de sa descente sur le terrain à Yaoundé. «  Je me réjouis de ce que ma descente d’évaluation des Emapurs et Médiateurs communautaires ait touché votre sensibilité. Je salue votre démarche qui est citoyenne. Votre action devrait inciter d’autres âmes de bonne volonté à se mettre aux côtés du gouvernement dans sa lutte contre le coronavirus » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou avant d’ajouter que « Le ministre de la santé publique ici représenté, a toujours réagit promptement à notre sollicitation et en sa qualité de coordonnateur technique de cette lutte contre le Covid-19, il saura toujours accompagner les initiatives de cette nature qui sont vivement souhaitées ».

C’est le Dr Vandi, Directeur de la pharmacie, qui représentait le Ministre de la santé publique Manaouda Malachie à cette audience, à laquelle a également pris par le Dr Dogmo, président du Haut Conseil des Camerounais de l’Extérieur.

Ericien Pascal Nguiamba