Achaleke Christian Leke, le président de cette association a remis ces solutions hydro alcooliques au Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou le 1er avril 2020 à Yaoundé. 10.000 nouveaux flacons bientôt disponibles.

« Face à la crise sanitaire du moment, nous avons abandonné nos missions habituelles. En effet, la flambée des prix des produits de protection contre le covid-19 à l’instar des solutions hydro alcooliques a attiré notre attention. Bien plus, lors de la descente d’évaluation du Minjec récemment, les équipes de sensibilisation sur le terrain  ont posé leurs difficultés parmi lesquelles le manque de cette solution » a déclaré à la presse Achaleke Christian Leke le président de Local Youth Corner, une association de jeunesse qui a fait de la lutte contre l’extrémisme violent son cheval de bataille. «  J’ai donc décidé de lancer un appel en direction des volontaires afin de m’accompagner dans la fabrication de ces produits. Plusieurs ont réagi et depuis quelques semaines, avec nos propres moyens, nous avons pu produire 4000 flacons pour les offrir à nos pairs jeunes sur le terrain » révèlera-t-il. Pour ce jeune compatriote, c’est sa contribution dans la riposte du gouvernement face à la pandémie du coronavirus. « C’est ce que nous pouvions faire afin de répondre à l’appel de notre ministre de tutelle » dira-t-il.

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation Civique Mounouna Foutsou(photo) a réagi promptement pour encourager et soutenir cette initiative. « J’instruis à l’instant au programme d’éducation populaire, civique  et d’intégration nationale, pepcin que les ressources allouées à la sensibilisation soient mises à la disposition de l’équipe de Local Youth Corner afin de fabriquer  10.000 autres  flacons de solution hydro alcoolique pour doter les 360 arrondissements du pays » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou.

Ce don offert aux jeunes des équipes de sensibilisation par Local Youth Corner  a été remis en présence du 2e vice-président du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (cnjc),  Anastasie Abomo  et du Dr Vandi représentant du ministre de la santé publique. « Nous sommes allés visiter leur laboratoire de circonstance et avons trouvé encourageant ce qui y est fait. Après quelques conseils, nous pouvons dire que le produit ici présent est de qualité et peut effectivement contribuer à se protéger contre le virus. Nos remercieront vont à l’endroit de tous les ministères sectoriels à l’instar du minjec dont je salue sincèrement l’implication du ministre » a déclaré le représentant du Ministre Manaouda Malachie.

Ericien Pascal Nguiamba

Les contours de ce soutien ont été dévoilés au cours de l’audience accordée au PDG du groupe Mako Industries S.A, Dr. Kouatchou, par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou(photo) le 30 mars 2020 à Yaoundé.

« Mako est prêt à supporter les besoins en masques par exemple  et s’engage à fournir les masques au grand public à des coûts démocratiques en cette période difficile » a déclaré le Dr. Kouatchou. Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a, pour sa part, salué cette initiative, fruit de son appel lancé le 25 mars lors de sa descente sur le terrain à Yaoundé. «  Je me réjouis de ce que ma descente d’évaluation des Emapurs et Médiateurs communautaires ait touché votre sensibilité. Je salue votre démarche qui est citoyenne. Votre action devrait inciter d’autres âmes de bonne volonté à se mettre aux côtés du gouvernement dans sa lutte contre le coronavirus » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou avant d’ajouter que « Le ministre de la santé publique ici représenté, a toujours réagit promptement à notre sollicitation et en sa qualité de coordonnateur technique de cette lutte contre le Covid-19, il saura toujours accompagner les initiatives de cette nature qui sont vivement souhaitées ».

C’est le Dr Vandi, Directeur de la pharmacie, qui représentait le Ministre de la santé publique Manaouda Malachie à cette audience, à laquelle a également pris par le Dr Dogmo, président du Haut Conseil des Camerounais de l’Extérieur.

Ericien Pascal Nguiamba

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Cameroun, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) a mené une campagne de sensibilisation des populations, notamment les jeunes du Mfoundi le 25 mars 2020. Mounouna Foutsou(photo) a ainsi parcouru les localités des arrondissements de Yaoundé6 et de Yaoundé2 où il a échangé avec de nombreux jeunes.

Dans l’arrondissement de Yaoundé 6, Le Minjec a eu des échanges avec les jeunes et autorités de la chefferie Simbock et du marché Mendong, la chefferie Tsinga village et le marché Etoudi. Dans l’arrondissement de yaoundé2, le Minjec a fait escale à la Chefferie Ekorozock à côté du marché 8è. « Il était question pour moi depuis ce matin d’aller en direction des jeunes volontaires des équipes mobiles d’animation populaires urbaines et rurales, des associations et mouvements de jeunesse des médiateurs communautaires des appelés du service civique qui se sont mobilisés et répondu à l’appel au civisme du Chef de l’Etat à la mobilisation générale contre cette pandémie, de les encourager pour cet acte civique et patriotique, d’aller sensibiliser leurs pairs les populations par rapport aux règles édictées par le gouvernement notamment le ministère de la santé publique, et l’OMS » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou.

Au cours des échanges, il a décrié le fait que certaines mesures du gouvernement ne sont pas appliquées malheureusement par certaines catégories de personnes au point de compromettre l’effort général qui est fait aujourd’hui pour lutter contre la pandémie du coronavirus et ceci « à cause des comportements inciviques », « l’indiscipline », « l’insouciance » de certains de ces acteurs. « C’est la raison pour laquelle ma descente vise également à amplifier ce message du gouvernement à savoir intensifier la campagne de proximité des populations et c’est pourquoi les équipes mobiles d’animation populaires urbaines et rurales, sont  invitées aujourd’hui à intensifier l’éducation populaire » affirme Mounouna Foutsou qui est venu « les doter des outils qui leur permettent de mener cette campagne de proximité, cette éducation de masse mais également les inviter  désormais à suivre le ton donné par le gouvernement à savoir passer à la sanction et à cet égard ils doivent dénoncer auprès des autorités compétentes les auteurs des actes inciviques des contrevenants aux règles édictées par le gouvernement afin que ces contrevenants soient punis conformément à nos lois et règlements ».

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique et son équipe ont également profité de cette tournée de sensibilisation  pour « rappeler aux autorités administratives qui sont les présidents des comités locaux d’éducation civique et d’intégration nationale d’encadrer  ces équipes avec les autorités traditionnelles, avec les autres forces vives des communes, notamment l’autorité municipales pour lancer un appel en direction des élus , les nouveaux maires pour que ces maires élus s’appuient sur ces jeunes mobilisés et engagés pour défendre leur pays et surtout lutter contre cette pandémie, à les intégrer dans leur dispositif de sensibilisation tous azimuts ». A chaque étape, Mounouna Foutsou rappelait les règles d’hygiène de base à respecter pour lutter contre le Coronavirus, à savoir se laver régulièrement les mains à l’eau courante et avec du savon.

Ericien Pascal Nguiamba

Au regard de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19), et en vue de prévenir son expansion à travers les contaminations, le Ministre Mounouna Foutsou, dans une note de service rendue publique le 17 mars 2020, a prescrit des mesures visant à renforcer la prévention au sein du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique.

 

1- A LA DAG

D’installer les points de désinfection au sein du bâtiment Principal et annexe avec des solutions hydro alcooliques et des savons antiseptiques ;

De s’assurer de la désinfection permanente et régulière des poignées des portes, des allées et de l’ascenseur ;

De s’assurer de l’application, par le service d’entretien, des mesures préventives édictées par le MINSANTE,

De coordonner avec la Cellule informatique, la désinfection des téléphones, clavier d’ordinateur, laptops etc    mettre en place une équipe de veille.

A TOUT LE PERSONNEL

Limiter au maximum les formes de salutations de contacts pouvant accélérer les cas de contamination;

Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou utiliser des solutions hydro alcooliques ;

Signaler tous les cas suspects auprès des services médicaux compétents, notarnment au numéro vert 1510 •

1

Utiliser des masques, en cas d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, toux, écoulement nasal…),

Tousser dans le coude ou dans un mouchoir jetable et se laver les mains par la suite.

111- AU CNPDDJ

Reproduire les 2 affiches validées par le MINSANTE sur les mesures préventives et à observer, sous format A3, en français et en anglais •

Faire afficher ces mesures dans les services centraux, déconcentrés, rattachés et sous tutelle du MINJEC.

IV-      A LA CELCOM/DAG

Animer en permanence une communication de proximité et dans nos foras, sur l’évolution du coronavirus ainsi que les mesures préventives à adopter ;

Suivre et évaluer l’efficacité des mesures de prévention mise en  œuvre au sein du MINJEC.

V-        A LA DECIN

Suivre la mise en œuvre de ma lettre circulaire relative à la vulgarisation des prescriptions du MINSANTE dans le cadre de la riposte gouvernementale contre la pandémie du Coronavirus.

Le Ministre Mounouna Foutsou  compte sur le civisme et le sens élevé de responsabilité de tous pour l’application scrupuleuse de ces instructions auxquelles il attache le plus grand prix.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou(photo) le 3 février 2020. Ce Village Jeunesse sera ouvert au public pendant toute la «Onzaine de la jeunesse» jusqu’au 11 février, jour de la célébration de la fête nationale de la jeunesse au Cameroun. Découverte du Village Jeunesse.
Le Village Jeunesse est un espace propice qui permet, en un lieu de rassemblement unique, de développer à partir du thème central de la célébration de la Fête de la Jeunesse, un maximum d’activités de sensibilisation, de brassage, d’échanges, d’informations, de formations et d’intermédiation en faveur de toutes les franges de jeunes pendant la «Onzaine de la jeunesse».Le Village Jeunesse est organisé sur toute l’étendue du territoire nationale et les activités de référence tiennent compte des réalités locales.
Le Village est également un espace festif, commun, participatif et d’offres de services et produits divers, pour valoriser et partager avec le public les actions menées par l’Etat et ses partenaires en faveur des jeunes. Les activités de référence dans le Village Jeunesse concernent les activités majeures qui se déroulent de façon harmonisée et synchronisée sur toute l’étendue du territoire national. De manière concrète, ces activités sont : Le Youth chat on Line;Le U-Report;Le Youth Connekt Space;Le Salon des opportunités socioéconomiques ;La Diaspora Youth Entrepreneurship Days ;Les Activités de citoyenneté et d’intégration nationale ;La Foire promotionnelle des initiatives et de la créativité des jeunes ;Les Activités de promotion de l’engagement volontaire;Les Activités socio culturelles ;Les Echanges socioéducatifs;L’Animation Sportive de la paix et la fraternité.
La cérémonie d’ouverture de ce Village Jeunesse a été marquée par une prière inter religieuse avec la participation de la communauté musulmane, l’église orthodoxe, l’église protestante, l’église catholique et le lancement d’une caravane citoyen modèle. Mais avant,le Ministre Mounouna Foutsou a visité les stands et encouragé les jeunes à plus d’ardeur au travail et à faire preuve d’inventivité et de créativité. Pour un Cameroun nouveau.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\" Coupure du ruban symbolique par le Ministre d’État Jacques Fame Ndongo, Représentant personnel du Chef de l’État Paul Biya.

De nombreux jeunes venus des 10 régions du pays ont pris part à l’évènement. Ainsi que les membres du gouvernement dont le représentant personnel du Président de la République et l\’Ambassadeur du Youth Connekt Cameroon, l’ancien capitaine des Lions Indomptables, Samuel Eto’o Fils. Des prestations artistiques et des remises des prix ont meublé cette cérémonie festive et grandiose. Zoom sur le lancement officiel du Youth Connekt Cameroon le 9 décembre 2019 au Palais des sports de Yaoundé.

\"\" De nombreux jeunes ont pris part au lancement du Youth Connekt Cameroon au Palais des sports

« Vous devez réussir grâce à vos talents, grâce à vos efforts. Vous devez croire en vous et croire en l’éternel. Je suis là pour vous. Mais je vous demande d’aimer notre cher et beau pays » voilà le principal message de Samuel Eto’o, Ambassadeur du Youth Connekt Cameroon,à la jeunesse, lundi 9 décembre 2019 lors du lancement de cette initiative au Palais des Sports de Yaoundé au Cameroun. Une très belle fête ponctuée par des prestations artistiques et marquée par la présence des membres du gouvernement dont le Représentant personnel du Chef de l’État, Paul Biya, le Ministre d’État le Pr. Jacques Fame Ndongo. «M’adressant particulièrement aux Jeunes massivement représentés ici, je vous demande d’être responsables et surtout alertes, afin de tirer le meilleur profit de cette initiative dont vous êtes les principaux bénéficiaires. Nul mieux que vous-mêmes ne saurait le faire. Prenez surtout conscience de ce qu’étant les leaders d’aujourd’hui et de demain, vous êtes des témoins privilégiés de cette page de notre pays qui s’écrit» a déclaré le Ministre d’État Jacques Fame Ndongo.
Le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou pour sa part, a indiqué qu’à l’occasion de ce lancement, «un accent particulier a été mis sur la promotion de l’entrepreneuriat jeunesse comme vecteur de création de richesses et de valeurs pour le développement de nos pays. Pour y arriver, il faut évidemment des entrepreneurs talentueux qui sont promus dans le cadre de la composante Youth Connekt Champion, qui vise la promotion de l’excellence jeunesse à travers des awards aux jeunes lauréats des concours d’innovations. A cet égard il a été organisé, les concours Hackathon et Business Challenge, et ont été institué des Prix visant à promouvoir une culture entrepreneuriale au sein de la jeunesse, à développer le goût de l’ambition, de l’effort et de la performance nécessaires à la construction de l’émergence économique de notre pays ». Ainsi, à l’issue desdits concours, sur les 400 compétiteurs qui ont participé aux concours, 5 meilleurs projets d\’entreprises innovantes, caractéristiques de la formidable inventivité de la jeunesse Camerounaise, ont été distingués. Il y a eu 4 prix pour le business challenge à hauteur de 3 millions de FCFA chacun, avec un trophée et une attestation, dans 4 domaines prioritaires de l\’économie du pays: agriculture, industrie, économie numérique et innovation technologique, et 1 prix spécial du jury à hauteur de 2 millions de FCFA avec attestation, pour la compétition du Hackathon qui s’est limitée essentiellement sur internet, contrairement au business challenge qui a connu des entretiens et des présentations physiques des réalisations des candidats.

\"\" Samuel Eto\’o fils l\’ambassadeur du Youth Connekt Cameroon pendant  la remise  des prix aux côtés du Ministre de la jeunesse et de l\’éducation civique et du Ministre d\’État Jacques Fame Ndongo…

« Je relève que les prix de ce jour sont le fruit d\’une mobilisation collective en faveur de l\’entrepreneuriat jeunesse et je tiens à remercier une fois de plus, tous ceux des partenaires qui ont contribué à l’atteinte de cet objectif, tout particulièrement l’Ambassadeur du Youth Connekt Cameroon, le Patriarche FOTSO Victor, qui a décidé de primer et d’accompagner ces initiatives des jeunes pour cette première édition du Youth Connekt Champion, ainsi que le compatriote de la diaspora M. Philippe WOLIWOUO qui ayant été informé du concours Hackathon sur internet, a spontanément décidé de primer le prix spécial du jury du Hackathon » a souligné le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique qui a terminé son discours par un incroyable message à la jeunesse Camerounaise. « Je termine par ce proverbe de la Grèce antique qui dit, je cite : « Le travail de la jeunesse fait le repos de la vieillesse ». Donc « travaillez, prenez de la peine :… creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place où la main ne passe et repasse», comme disait le laboureur à ses enfants, afin d’apaiser vos parents et vos aînés que nous sommes, mais également le gouvernement et ses partenaires, au premier rang desquels votre Papa, le Chef de l’Etat, SEM Paul BIYA, qui, soyez-en sûrs, n’ont pour seul souci que votre réussite dans la vie et votre insertion socio-économique harmonieuse dans la société ».
Bon à savoir, selon Jean Luc Stalon le Représentant Résident du PNUD au Cameroun, partenaire principal de l\’initiative, Youth Connekt Cameroon ambitionne la création de 5000 emplois dans les trois prochaines années, ainsi que la formation de 100.000 leaders jeunes. Toujours dans les trois prochaines années, Youth Connekt Cameroon ambitionne d\’interconnecter 1 million de jeunes des différentes régions du Cameroun.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\" Le Ministre Mounouna Foutsou, à gauche, pendant sa déclaration à la presse.

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou a donné tous les contours de cette importante initiative mercredi 4 décembre 2019 au cours d’un point de presse conjoint avec le PNUD et le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun. En présence du Ministre de la communication, porte parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi. Cet événement placé sous le très Haut Patronage du Président de la République, Paul Biya, sera présidé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Le lancement de l\’initiative Youth Connekt Cameroon sera marqué par une série d\’activités au Palais des sports de Yaoundé.
« Mesdames et Messieurs les femmes et hommes de médias ; Nous vous avons conviés à ce point de presse, surtout pour vous dire que le Youth Connekt est désormais une réalité au Cameroun. Que son lancement officiel va intervenir, comme vous le savez, dans un contexte marqué par la concrétisation du Septennat des Grandes Opportunités du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul Biya. Aussi, pour lui garantir toute la solennité nécessaire, le Président de la République S.E.M Paul Biya, lui-même, a accepté d\’y accorder son Très Haut Patronage, et Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, va assurer la présidence effective », a déclaré le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique(Minjec). Mounouna Foutsou a également donné le programme de cet évènement qui sera marqué par une série d’activités du 6 au 9 décembre 2019 au village du Youth Connekt Cameroon sis au Palais Polyvalent des sports de Yaoundé. Il s’agit d\’une soirée culturelle jeunesse le vendredi 6 décembre, pour marquer un accueil chaleureux à toute cette jeunesse Camerounaise qui viendra de toutes les régions et africaine qui aura également fait le déplacement ; Ensuite il est prévu une foire promotionnelle, un Salon des opportunités, des échanges B2B et surtout des sessions thématiques pour les jeunes avec des experts coachs et succes stories, qui auront lieu les 7 et 8 décembre. Enfin la cérémonie protocolaire de lancement officiel présidée par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Joseph Dion Ngute le 9 décembre 2019 dans la salle polyvalente de 5000 places du Palais des sports. Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique dans sa communication, a par ailleurs annoncé que le Premier Ministre procèdera au vernissage ce même jour, du Youth Connekt Village avant de diriger la toute première réunion du Comité de Pilotage qui tiendra lieu de Table Ronde de bailleurs, pour une meilleure participation et engagement des partenaires, en vue du succès du projet.
En rappel, Youth Connekt est une initiative africaine lancée au Rwanda en 2012 et qui vise à bien connecter les jeunes à leurs modèles, leurs pairs, aux ressources disponibles, aux compétences des experts mentors ou coachs et à diverses opportunités économiques, civiques et politiques, dans le but d\’optimiser leur autonomisation et de faciliter leur pleine participation au développement. Plusieurs pays africains ont déjà lancé leurs branches nationales grâce au concours des partenaires publics et privés, nationaux et internationaux.
Ericien Pascal Nguiamba