Cette convention de partenariat a été signée le 19 juin 2020 à Yaoundé entre Mounouna FOUTSOU le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(MINJEC) et Françoise PUENE, Présidente Fondatrice de la Fondation PUENE pour la Liberté. Cette convention marque le début de la phase de concrétisation et de formalisation des partenariats, à travers la signature des conventions appropriées, avec des opérateurs publics et privés acquis à la cause de la jeunesse et qui avaient déjà adhéré à la charte de l’initiative. Lire l’intégralité du Discours du MINJEC.

 

Monsieur le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ;➢Madame la Présidente Fondatrice de la Fondation PUENE pour la Liberté -Ambassadrice du Youth Connekt Cameroon;➢Monsieur l’Inspecteur Général des Programmes et Méthodes d’Enseignement et de Formation;➢Monsieur le Directeur Général de l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement ;➢Madame la Présidente du Bureau Exécutif National du Conseil National de la Jeunesse;➢Chers Collaborateurs; ➢Mesdames et Messieurs;➢Chers jeunes, Le 09 décembre 2019, après plusieurs mois d’intenses consultations des jeunes et des différentes parties prenantes, le Projet Youth Connekt Cameroon a été officiellement lancé, sous le Très Haut Patronage du Président de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA et la Présidence effective de son Représentant Personnel. Parvenus six mois après cette étape cruciale, je voudrais me réjouir à juste titre, des jalons qui ont été posés avec l’appui des partenaires, en vue de la mise en œuvre de cette importante initiative. L’un des objectifs des démarches engagées depuis l’année dernière, était d’accentuer les discussions avec les partenaires du secteur privé, en vue de susciter leur pleine adhésion au Projet. A ce titre, la signature de la convention de partenariat entre mon département ministériel et la Fondation PUENE, objet de la présente cérémonie, m’offre l’agréable occasion, d’apprécier l’engagement de nos partenaires en général et ceux du Secteur Privé en particulier.

Je m’en voudrais ainsi de poursuivre mon propos, sans exprimer ma profonde gratitude à la Présidente de la Fondation PUENE,affectueusement appelée «MAMY NYANGA» qui, dans son généreux élan en faveur de notre Jeunesse, a manifesté son engagement à nos côtés pour traduire le Projet Youth Connekt Cameroon en réalité. Je voudrais en outre, lui réitérer ma reconnaissance pour l’accueil chaleureux et les dispositions prises pour la tenue de la présente cérémonie dans ces somptueux locaux. Cette attitude que je salue à sa juste mesure, traduit à n’en plus douter, sa sensibilité personnelle en faveur de l’autonomisation économique des jeunes et de la promotion de l’action gouvernementale. Elle augure d’ores et déjà de la qualité de la collaboration qui se profile entre sa structure, le MINJEC et les autres parties prenantes du Projet, notamment le PNUD. ➢Madame la Présidente,Chère Ambassadrice du YouthConnekt Cameroon,➢Distingués Invités,➢Mesdames et Messieurs,➢Chers jeunes.Comme vous le savez, le Youth Connekt est une initiative africaine lancée en 2012 au Rwanda et qui vise à bien connecter les jeunes à leurs modèles, leurs pairs, aux ressources disponibles, aux compétences des experts mentors ou coachs et à diverses opportunités économiques, civiques et politiques, dans le but d’optimiser leur autonomisation et de faciliter leur pleine participation au développement. Le Youth Connekt se positionne ainsi comme une stratégie innovante de réponse aux aspirations de cette génération androide des jeunes à travers une utilisation judicieuse et optimum des TIC, pour faciliter leur insertion socioéconomique harmonieuse dans la société. Ce modèle d’intervention, entend booster le dividende démographique à travers des approches innovantes favorisant une pleine émulation de la jeunesse.

En prélude à la mise en œuvre de cette initiative au Cameroun et sur Très Hautes Instructions du Président de la République, le Gouvernement, avec l’accompagnement du Programme des Nations Unies pour le Développement et en rapport avec le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, a organisé des consultations nationales des jeunes. Celles-ci ont permis de recueillir les perspectives des jeunes et des acteurs œuvrant en faveur de la promotion de la jeunesse, relativement à la mise en place de cette initiative. Par ailleurs, conscients de ce que le succès de cette initiative requiert la mobilisation et l’engagement non seulement des jeunes eux-mêmes, mais surtout des pouvoirs publics, du secteur privé, des partenaires au développement et des organisations de la société civile, susceptibles de parrainer l’une des composantes et de primer ou accompagner les jeunes bénéficiaires, le MINJEC, le PNUD et le CNJC ont conduit une campagne de rencontres stratégiques avec ces potentiels partenaires, à l’occasion du lancement de cette initiative au Cameroun. Cette phase de sensibilisation avait permis l’adhésion de plusieurs icônes de la jeunesse, en l’occurrence, le compatriote Samuel ETO’O Fils, ainsi que de nombreuses icônes du milieu des affaires, à l’instar du regretté patriarche homme d’affaire Feu FOTSO Victor, paix à son âme, ou encore notre chère Françoise PUENE, Présidente Fondatrice de la Fondation PUENE pour la Liberté qui nous accueille aujourd’hui. Ils avaient été faits Ambassadeurs du Youth Connekt Cameroon au lancement de cette initiative dans notre pays. La présente cérémonie est donc le début de la phase de concrétisation et de formalisation des partenariats, à travers la signature des conventions appropriées, avec ces opérateurs publics et privés acquis à la cause de la jeunesse et qui avaient déjà adhéré à la charte de l’initiative. Si l’initiative se veut un cadre de mutualisation des actions, des opportunités et de renforcement des synergies, sa mise en œuvre repose sur cinq principaux piliers correspondant à des préoccupations spécifiques. S’agissant du Youth Connekt Cameroon, la promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat qui constitue le deuxième pilier prioritaire, vise à mettre en place les mécanismes de renforcement de l’auto-emploi et d’insertion décente et durable des jeunes sur le marché du travail. Il s’agit concrètement de:

5•renforcer les capacités techniques et entrepreneuriales de 30000 jeunes; •de favoriser la création de 1000 entreprises jeunes;•et, de créer 5000 emplois en faveur des jeunes dans divers domaines. Pour atteindre ces objectifs ambitieux, l’appui attendu du Secteur privé est décisif. Le partenariat avec la Fondation PUENE s’inscrit donc dans cette dynamique positive. Il s’agira de saisir l’opportunité de l’encadrement offert par cette Fondation, pour offrir aux jeunes l’occasion de valoriser leurs idées de projets. Ace titre, l’accent sera mis sur la mutualisation des moyens humains, techniques et logistiques, en vue de dérouler un programme d’accompagnement robuste, permettant de garantir l’émergence des initiatives les plus innovantes. L’attention de mon département ministériel sera notamment cristallisée sur le déploiement de notre dispositif de réarmement moral, civique et entrepreneurial, baptisé «REAMORCE», qui permet de poser des bases solides aux jeunes pour la réussite de leurs projets. Il me parait également essentiel d’indiquer combien il sera important, de faire le suivi et l’évaluation régulière de nos actions. Toute chose qui nous permettra d’apprécier les progrès réalisés et surtout d’observer la contribution de cette collaboration dans l’atteinte des résultats du Projet Youth Connekt Cameroon. Dans cette optique, je voudrais d’ores et déjà vous rassurer, cher partenaire de la Fondation PUENE,de la disponibilité de mes collaborateurs, et particulièrement de nos434 Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ), disséminés sur l’ensemble du territoire national; dont le cœur de métier est l’encadrement et l’accompagnement extrascolaires de la jeunesse. Cette signature de convention, pionnière dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative Youth Connekt Cameroon, me donne l’occasion de lancer un appel aux autres potentiels partenaires à plus d’engagement à nos côtés, en emboitant les pas de la Fondation PUENE, pour enrichir l’écosystème Youth Connekt Cameroon, envue de la construction d’une Jeunesse Responsable, qui tire pleinement avantage des Opportunités et participe plus activement au Développement de notre pays.

6➢Madam the President of PUENE Foundation, and Dear Youth Connekt Cameroon Ambassador,➢Distinguished Guests,➢Ladies and Gentlemen,➢Dear youths, Let me close my remarks by underscoring our wish to see this Partnership Agreement serve as a catalyst for an increased mobilization of the private sector in the implementation of the Youth Connekt Cameroon Project. That said, it is on this positive note that I am pleased to welcome this Partnership, the first of its kind, involvingthe Private Sector; so that: ➢Long live the Cameroonian Youth!➢Long live the public/private partnership!➢Long live Cameroon and her Illustrious Headof State, His Excellency Paul BIYA.Thank you for your kind attention

Cette Convention signée le 18 juin 2020 à Yaoundé par Mounouna FOUTSOU, Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) et Pierre Kaldadak Directeur Général de CAMPOST(Cameroon Postal Services), se propose d’accompagner les jeunes dans les 4 domaines du volontariat, de l’entrepreneuriat des jeunes, de l’éducation civique et de la participation des jeunes, comme l’a indiqué Mounouna FOUTSOU dans son discours.

 

Discours intégral du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique.

« Monsieur le Secrétaire Général du MINJEC;➢Monsieur le Directeur Général de Cameroon Postal Services (CAMPOST);➢Madame la Présidente du Bureau Exécutif National du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun; ➢Distingués invités;➢Mesdames et messieurs ;➢Chers jeunes. Permettez-moi avant toute chose de souhaiter une chaleureuse bienvenue à Monsieur le Directeur Général de CAMPOST et à ses collaborateurs, dans cette salle de Conférences du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, dans le cadre de la signature de la Convention de partenariat entre Cameroon Postal Services (CAMPOST) et le département ministériel dont j’ai la charge. Comme vous le savez, les jeunes hommes et femmes âgés de 15 à 35 ans représentent plus du tiers de la population du Cameroun. Malheureusement, cette catégorie sociale est la plus frappée par le chômage et surtout par le sous-emploi. A ces fléaux, s’ajoutent également leurs faibles capacités en matière de leadership, management et entreprenariat, lesquelles rendent davantage vulnérables ces jeunes face aux nombreux défis qui se présentent à eux et qui plombent leur ardent désir d’apporter leur pierre à la construction nationale. C’est pourquoi l’encadrement de cette jeunesse en général, et son insertion économique en particulier, comptent parmi les priorités majeures du Gouvernement. Ceci se traduit, au Ministère de la Jeunesse et l’Education Civique, par l’élaboration et la mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse, à travers le développement d’un dispositif d’insertion socio-économique des jeunes constitué notamment:-du Service Civique National de Participation au Développement (SCNPD) avec la formation, chaque année, des appelés et des volontaires en leur assurant un réarmement moral et civique approprié ;-des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ), véritables structures de formation extrascolaire et d’encadrement de proximité des jeunes;

3-de l’Observatoire National de la Jeunesse(ONJ), sorte de «guichet unique» d’information suret pour la jeunesse, dont les antennes sont installées dans les CMPJ;-Le Conseil National de la Jeunesse (CNJC) qui est l’organisation faitière des associations et mouvements de jeunesse et qui sert d’interface entre les jeunes, les pouvoirs publics et les partenaires au développement;-du Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U) qui mobilise, forme et accompagnent jeunes dans le domaine entrepreneurial et managérial ;-du Fond National d’Insertion des Jeunes(FONIJ), qui est un guichet spécifique de financement des projets des jeunes et de leurs accompagnateurs;-du Programme d’Aide au Retour et à l’Insertion des Jeunes de la Diaspora (PARI-JEDI), qui facilite la réintégration des jeunes migrants de retour et sensibilise les jeunes sur les dangers de l’émigration clandestine et irrégulière;-du Projet d’Education Populaire, Civique et d’Intégration Nationale (PEPCIN), élément d’intensification de la campagne nationale d’éducation civique et d’intégration nationale lancée en 2015, à travers le déploiement des Equipes Mobiles d’Animation Populaire Urbaine et Rurale (EMAPUR) et des Médiateurs Communautaires, véritables pairs éducateurs en civisme;-du Programme National de Volontariat (PNV) dont l’objectif est de créer un environnement favorable au développement du Volontariat au Cameroun et de promouvoir ainsi toutes les formes de volontariat, en plus du volontariat du Service Civique déjà encadré par l’ASCNPD.➢Monsieur le Directeur Général;➢Distingués invités;➢Mesdames Messieurs; Malgré le fait que l’importance de toute cette batterie d’initiatives gouvernementales que je viens de décliner n’est plus à démontrer, force est de constater qu’elles ne sauraient répondre à toutes les attentes des jeunes, tant la demande est forte. Les interventions des partenaires du Gouvernement participent donc de cette lutte intégrée contre les difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés. C’est ici le lieu pour moi de saluer le partenariat qui s’établit ce jour avec Cameroon Postal Services, qui se propose d’accompagner les jeunes dans les 4 domaines du volontariat, de l’entrepreneuriat des jeunes, de l’éducation civique et de la participation des jeunes. La convention signée ce jour met en évidence la collaboration qui existe entre les institutions publiques dans l’implémentation des Très Hautes Directives du Chef de l’Etat, notamment en ce qui concerne l’insertion socioéconomique des jeunes et la lutte contre le chômage. Elle s’inscrit également dans le cadre de la promotion de l’inclusion financière des jeunes. En effet l’un des axes majeurs de ce partenariat vise la mise à disposition des crédits accordés aux jeunes et leur recouvrement, à travers une plateforme électronique,CAMPOST MONEY, laquelle facilitera le suivi en temps réel des opérations de décaissement et de recouvrement des financements des jeunes. L’objectif poursuivit étant d’arrimer les mécanismes de financement et de garantie des projets des jeunes à l’évolution du marché des FinTech pour plus d’efficacité. Ainsi, la dématérialisation des procédures proposée par le partenaire CAMPOST dans le cadre des financements des projets des jeunes va permettre de juguler certaines difficultés rencontrées par les responsables en charge de l’accompagnement des projets des jeunes dans les domaines financiers ainsi que de leur accompagnement de proximité. ➢Monsieur le Directeur Général;➢Distingués invités;➢Mesdames Messieurs; Comment ne pas le reconnaitre! Votre engagement aujourd’hui, est à considérer et avec raison, comme l’acte d’une entreprise publique citoyenne qui se soucie non seulement de l’encadrement de la population mais aussi et surtout de la jeunesse. En effet, bien avant cette convention, vous l’avez déjà prouvé avec les offres des stages des vacances, en relation avec nos services compétents de promotion de l’emploi et des stages des jeunes, ou encore l’ouverture des comptes sans frais des bénéficiaires du PAJER-U et des responsables du CNJC, plus récemment. Cette coopération active avec votre structure, Monsieur le DG, devrait servir d’exemple à d’autres structures publiques qui j’ose espérer, vous emboiteront le pas. En vous remerciant sincèrement de votre engagement personnel, M le DG, je puis vous assurer que nous ne ménagerons aucun effort pour la concrétisation de ce partenariat de grande envergure. A cet effet, vous pouvez d’ores et déjà compter sur ma franche collaboration pour l’accomplissement de nos engagements contractuels tels que convenus dans la convention. A cet égard,

5j’engage mes collaborateurs à s’impliquer résolument pour la mise en œuvre optimale de ce partenariat.➢Chers Jeunes,Vous êtes les premiers bénéficiaires de ce partenariat qui s’établit ce jour. Je vous invite donc à tirer profit de tous les avantages que ce partenariat offre pour votre épanouissement. Sachez en faire bon usage pour mener à bien vos projets. Faitespreuve de «patriotisme économique» comme le recommande le Président de la République S.E.M. Paul BIYA.Ce travail, vous le réussirez en mettant en pratique les solutions et recommandations des structures d’accompagnement gouvernementales et la CAMPOST.➢The Secretary General of the MINJEC;➢The Director General of CAMPOST;➢Distinguished Guests;➢Ladies and Gentlemen, I am convinced that, the mutualisation of our common efforts will permit the achievement of the objectives of this convention we just signed, notably, the integration of more and more young people in the economic production sphere,through the accompaniment and financing of their innovative and entrepreneurial projects; so that;➢Long live the Cameroonian Youth!➢Long live the Public-Public Cooperation!➢Long live the Cameroon Postal Services!➢Long live the Ministry of Youth Affairs and Civic Education!➢Long live Cameroon and her Illustrious Head of State, H.E. Paul BIYA!

Thank you for your kind attention

 

 

C’était au cours d’une cérémonie présidée le 24 juin 2020 à Yaoundé par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(MINJEC), Mounouna FOUTSOU. Il s’agit des structures opérationnelles centrales, déconcentrées et rattachées du Minjec, les Équipes Mobiles d’animation populaire (EMAPUR), les Médiateurs communautaires, les jeunes du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun,  les Appelés du Service Civique, les Volontaires et des associations de la PLAVOLCAM déployés sur le terrain.

« Les kits remis ce jour visent à appuyer les structures opérationnelles centrales, déconcentrées et rattachées du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique sur le terrain, en matériel de sensibilisation et de protection contre laCOVID-19. Ils permettront aux acteurs sus évoqués de bien conduire, sans difficultés majeures, la campagne spéciale dans ses différentes composantes. » a déclaré le Ministre Mounouna FOUTSOU. Il faut dire que cette activité s’inscrit dans le cadre de la Riposte gouvernementale contre le Corona virus au Cameroun. Des Equipes Mobiles d’Animation Urbaine et Rurale(EMAPUR), des Médiateurs Communautaires, des jeunes du CNJC, des Appelés du Service Civique, les volontaires et d’autres Associations et Mouvements de Jeunesse, sont mobilisés pour effectuer des descentes sur le terrain, afin de donner les bonnes informations aux populations concernant les mesures à prendre pour rompre la chaîne de transmission du coronavirus. Cette campagne qui se déroule sur l’ensemble du territoire national,  est placée sous la supervision des autorités administratives, présidents des Comités locaux d’éducation civique et d’intégration nationale, avec le soutien des Collectivités Territoriales Décentralisées et autres forces.

En rappel, concernant la riposte gouvernementale contre la pandémie du Covid-19, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique se déploie depuis le 25 mars 2020 dans le cadre de la Campagne Spéciale de sensibilisation et de prévention de proximité contre le coronavirus. Cette campagne s’est vue renforcée le 15 mai dernier avec le lancement de l’opération spéciale «Fin d’année scolaire citoyenne et patriotique sans Covid-19», en soutien aux autres ministères en charge de l’éducation formelle et non formelle, pour mieux vulgariser et garantir le succès des mesures qu’ils ont prises, en vue de la réussite de l’année en cours. Par ailleurs, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique accompagne sur le terrain, la Caravane de communication motorisée organisée par le Ministère de la Communication.

Ericien Pascal Nguiamba

Mounouna Foutsou, Ministre de la Jeunesse et de l’éducation Civique(Minjec) et Joseph Le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative(Minfopra) ont signé un communiqué conjoint le 16 juin 2020 à la salle des conférences de l’Observatoire National de la Jeunesse à Yaoundé. Grâce à cette collaboration Minjec/Minfopra, les jeunes auront désormais des facilités d’inscription en ligne aux différents concours administratifs quel que soit leur lieu de résidence dans le pays à condition d’avoir une connexion internet. Plus de détails.

« La visite de travail que nous effectuons ce jour au Centre Multifonctionnel de Promotion des Jeunes de Madagascar, s’inscrit dans la continuité des mesures visant l’amélioration de la qualité du service que nous rendons au quotidien à nos usagers. Il s’agit de la simplification et de la dématérialisation des procédures administratives. En effet, depuis le 08 juin 2020, le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, a  rendu effective, l’inscription en ligne des candidats aux concours administratifs, en vue de faciliter leur enregistrement et limiter les attroupements, devant les services chargés de la délivrance de diverses pièces exigées dans la composition de leur dossier» a déclaré Joseph Le, le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. Avant d’ajouter que « Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape, dans cette volonté de déconcentration du service public, avec l’opportunité que nous offre le Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique, en mettant à contribution, les 437antennes de l’Observatoire National de la Jeunesse, les ONJ, dans la procédure d’inscription en ligne des candidats. Concrètement, nos jeunes compatriotes, désireux de faire acte de candidature aux concours administratifs, pourront se rapprocher des Centres Multifonctionnels, où sont logées les antennes de l’Observatoire National de la Jeunesse, pour s’inscrire en ligne ».

Bon à savoir,  l’ONJ est créée à la suite à la suite de la mise en place du Plan Triennal Spécial Jeunes. C’est un interface entre les jeunes et les programmes et projets gouvernementaux et non gouvernementaux d’insertion socio-économique. Ces Centres Multifonctionnels en tant que guichets d’information et d’orientation des jeunes, vont accompagner gratuitement les candidats dans les différentes phases d’inscription aux divers concours. Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou s’est dit satisfait de cette plateforme de collaboration qui met également en vitrine la solidarité gouvernementale.

Ericien Pascal Nguiamba

C’est une initiative du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) mise en œuvre en partenariat avec Mako industries. Des acteurs formés à l’atelier organisé le 8 avril 2020 au Centre Multifonctionnel de promotion de Jeunes(Cmpj) de Yaoundé, auront une importante mission sur le terrain de la sensibilisation des populations sur la lutte contre le Coronavirus. Réaction édifiante du Ministre Mounouna Foutsou.

Ce partenariat avec Mako industries a permis au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique d’assurer la formation de ces jeunes qui seront déployés sur le terrain avec pour mission de former à leur tour leurs pairs engagés dans la sensibilisation des populations dans la prévention contre le Covid-19. Au total ce sont 70 médiateurs communautaires, 30 cadres d’encadrement des Emapurs venus des 9 départements du Mfoundi et 10 Appelés du service Civique qui ont bénéficié de cette formation à la fabrication des masques hygiéniques de protection.

Bon à savoir, Le minjec mettra en œuvre dans cette initiative, salutaire, les jeunes adhérents des cmpj, particulièrement ceux de la filière industrie d’habillement d’où la mise à contribution des jeunes bénéficiaires de la première cuvée du programme cmpj incubator qui ont été installés il y a quelques mois.

A cause de la pandémie du coronavirus et du respect strict des mesures barrières, c’est de manière virtuelle que le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou a effectué le tour du site de formation. La formation a eu lieu dans quatre salles du cmpj de référence pour respecter la distanciation sociale en vigueur.

Pour le Ministre Mounouna Foutsou, l’objectif visé, était de « sensibiliser les populations aux gestes qui sauvent mais également les aider à s’organiser à se prendre en charge » dans cette bataille contre l’invisible Covid-19.

Ericien Pascal Nguiamba

Achaleke Christian Leke, le président de cette association a remis ces solutions hydro alcooliques au Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou le 1er avril 2020 à Yaoundé. 10.000 nouveaux flacons bientôt disponibles.

« Face à la crise sanitaire du moment, nous avons abandonné nos missions habituelles. En effet, la flambée des prix des produits de protection contre le covid-19 à l’instar des solutions hydro alcooliques a attiré notre attention. Bien plus, lors de la descente d’évaluation du Minjec récemment, les équipes de sensibilisation sur le terrain  ont posé leurs difficultés parmi lesquelles le manque de cette solution » a déclaré à la presse Achaleke Christian Leke le président de Local Youth Corner, une association de jeunesse qui a fait de la lutte contre l’extrémisme violent son cheval de bataille. «  J’ai donc décidé de lancer un appel en direction des volontaires afin de m’accompagner dans la fabrication de ces produits. Plusieurs ont réagi et depuis quelques semaines, avec nos propres moyens, nous avons pu produire 4000 flacons pour les offrir à nos pairs jeunes sur le terrain » révèlera-t-il. Pour ce jeune compatriote, c’est sa contribution dans la riposte du gouvernement face à la pandémie du coronavirus. « C’est ce que nous pouvions faire afin de répondre à l’appel de notre ministre de tutelle » dira-t-il.

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation Civique Mounouna Foutsou(photo) a réagi promptement pour encourager et soutenir cette initiative. « J’instruis à l’instant au programme d’éducation populaire, civique  et d’intégration nationale, pepcin que les ressources allouées à la sensibilisation soient mises à la disposition de l’équipe de Local Youth Corner afin de fabriquer  10.000 autres  flacons de solution hydro alcoolique pour doter les 360 arrondissements du pays » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou.

Ce don offert aux jeunes des équipes de sensibilisation par Local Youth Corner  a été remis en présence du 2e vice-président du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (cnjc),  Anastasie Abomo  et du Dr Vandi représentant du ministre de la santé publique. « Nous sommes allés visiter leur laboratoire de circonstance et avons trouvé encourageant ce qui y est fait. Après quelques conseils, nous pouvons dire que le produit ici présent est de qualité et peut effectivement contribuer à se protéger contre le virus. Nos remercieront vont à l’endroit de tous les ministères sectoriels à l’instar du minjec dont je salue sincèrement l’implication du ministre » a déclaré le représentant du Ministre Manaouda Malachie.

Ericien Pascal Nguiamba

Les contours de ce soutien ont été dévoilés au cours de l’audience accordée au PDG du groupe Mako Industries S.A, Dr. Kouatchou, par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou(photo) le 30 mars 2020 à Yaoundé.

« Mako est prêt à supporter les besoins en masques par exemple  et s’engage à fournir les masques au grand public à des coûts démocratiques en cette période difficile » a déclaré le Dr. Kouatchou. Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique a, pour sa part, salué cette initiative, fruit de son appel lancé le 25 mars lors de sa descente sur le terrain à Yaoundé. «  Je me réjouis de ce que ma descente d’évaluation des Emapurs et Médiateurs communautaires ait touché votre sensibilité. Je salue votre démarche qui est citoyenne. Votre action devrait inciter d’autres âmes de bonne volonté à se mettre aux côtés du gouvernement dans sa lutte contre le coronavirus » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou avant d’ajouter que « Le ministre de la santé publique ici représenté, a toujours réagit promptement à notre sollicitation et en sa qualité de coordonnateur technique de cette lutte contre le Covid-19, il saura toujours accompagner les initiatives de cette nature qui sont vivement souhaitées ».

C’est le Dr Vandi, Directeur de la pharmacie, qui représentait le Ministre de la santé publique Manaouda Malachie à cette audience, à laquelle a également pris par le Dr Dogmo, président du Haut Conseil des Camerounais de l’Extérieur.

Ericien Pascal Nguiamba

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Cameroun, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) a mené une campagne de sensibilisation des populations, notamment les jeunes du Mfoundi le 25 mars 2020. Mounouna Foutsou(photo) a ainsi parcouru les localités des arrondissements de Yaoundé6 et de Yaoundé2 où il a échangé avec de nombreux jeunes.

Dans l’arrondissement de Yaoundé 6, Le Minjec a eu des échanges avec les jeunes et autorités de la chefferie Simbock et du marché Mendong, la chefferie Tsinga village et le marché Etoudi. Dans l’arrondissement de yaoundé2, le Minjec a fait escale à la Chefferie Ekorozock à côté du marché 8è. « Il était question pour moi depuis ce matin d’aller en direction des jeunes volontaires des équipes mobiles d’animation populaires urbaines et rurales, des associations et mouvements de jeunesse des médiateurs communautaires des appelés du service civique qui se sont mobilisés et répondu à l’appel au civisme du Chef de l’Etat à la mobilisation générale contre cette pandémie, de les encourager pour cet acte civique et patriotique, d’aller sensibiliser leurs pairs les populations par rapport aux règles édictées par le gouvernement notamment le ministère de la santé publique, et l’OMS » a déclaré le Ministre Mounouna Foutsou.

Au cours des échanges, il a décrié le fait que certaines mesures du gouvernement ne sont pas appliquées malheureusement par certaines catégories de personnes au point de compromettre l’effort général qui est fait aujourd’hui pour lutter contre la pandémie du coronavirus et ceci « à cause des comportements inciviques », « l’indiscipline », « l’insouciance » de certains de ces acteurs. « C’est la raison pour laquelle ma descente vise également à amplifier ce message du gouvernement à savoir intensifier la campagne de proximité des populations et c’est pourquoi les équipes mobiles d’animation populaires urbaines et rurales, sont  invitées aujourd’hui à intensifier l’éducation populaire » affirme Mounouna Foutsou qui est venu « les doter des outils qui leur permettent de mener cette campagne de proximité, cette éducation de masse mais également les inviter  désormais à suivre le ton donné par le gouvernement à savoir passer à la sanction et à cet égard ils doivent dénoncer auprès des autorités compétentes les auteurs des actes inciviques des contrevenants aux règles édictées par le gouvernement afin que ces contrevenants soient punis conformément à nos lois et règlements ».

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique et son équipe ont également profité de cette tournée de sensibilisation  pour « rappeler aux autorités administratives qui sont les présidents des comités locaux d’éducation civique et d’intégration nationale d’encadrer  ces équipes avec les autorités traditionnelles, avec les autres forces vives des communes, notamment l’autorité municipales pour lancer un appel en direction des élus , les nouveaux maires pour que ces maires élus s’appuient sur ces jeunes mobilisés et engagés pour défendre leur pays et surtout lutter contre cette pandémie, à les intégrer dans leur dispositif de sensibilisation tous azimuts ». A chaque étape, Mounouna Foutsou rappelait les règles d’hygiène de base à respecter pour lutter contre le Coronavirus, à savoir se laver régulièrement les mains à l’eau courante et avec du savon.

Ericien Pascal Nguiamba

Au regard de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19), et en vue de prévenir son expansion à travers les contaminations, le Ministre Mounouna Foutsou, dans une note de service rendue publique le 17 mars 2020, a prescrit des mesures visant à renforcer la prévention au sein du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique.

 

1- A LA DAG

D’installer les points de désinfection au sein du bâtiment Principal et annexe avec des solutions hydro alcooliques et des savons antiseptiques ;

De s’assurer de la désinfection permanente et régulière des poignées des portes, des allées et de l’ascenseur ;

De s’assurer de l’application, par le service d’entretien, des mesures préventives édictées par le MINSANTE,

De coordonner avec la Cellule informatique, la désinfection des téléphones, clavier d’ordinateur, laptops etc    mettre en place une équipe de veille.

A TOUT LE PERSONNEL

Limiter au maximum les formes de salutations de contacts pouvant accélérer les cas de contamination;

Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou utiliser des solutions hydro alcooliques ;

Signaler tous les cas suspects auprès des services médicaux compétents, notarnment au numéro vert 1510 •

1

Utiliser des masques, en cas d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, toux, écoulement nasal…),

Tousser dans le coude ou dans un mouchoir jetable et se laver les mains par la suite.

111- AU CNPDDJ

Reproduire les 2 affiches validées par le MINSANTE sur les mesures préventives et à observer, sous format A3, en français et en anglais •

Faire afficher ces mesures dans les services centraux, déconcentrés, rattachés et sous tutelle du MINJEC.

IV-      A LA CELCOM/DAG

Animer en permanence une communication de proximité et dans nos foras, sur l’évolution du coronavirus ainsi que les mesures préventives à adopter ;

Suivre et évaluer l’efficacité des mesures de prévention mise en  œuvre au sein du MINJEC.

V-        A LA DECIN

Suivre la mise en œuvre de ma lettre circulaire relative à la vulgarisation des prescriptions du MINSANTE dans le cadre de la riposte gouvernementale contre la pandémie du Coronavirus.

Le Ministre Mounouna Foutsou  compte sur le civisme et le sens élevé de responsabilité de tous pour l’application scrupuleuse de ces instructions auxquelles il attache le plus grand prix.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou(photo) le 3 février 2020. Ce Village Jeunesse sera ouvert au public pendant toute la «Onzaine de la jeunesse» jusqu’au 11 février, jour de la célébration de la fête nationale de la jeunesse au Cameroun. Découverte du Village Jeunesse.
Le Village Jeunesse est un espace propice qui permet, en un lieu de rassemblement unique, de développer à partir du thème central de la célébration de la Fête de la Jeunesse, un maximum d’activités de sensibilisation, de brassage, d’échanges, d’informations, de formations et d’intermédiation en faveur de toutes les franges de jeunes pendant la «Onzaine de la jeunesse».Le Village Jeunesse est organisé sur toute l’étendue du territoire nationale et les activités de référence tiennent compte des réalités locales.
Le Village est également un espace festif, commun, participatif et d’offres de services et produits divers, pour valoriser et partager avec le public les actions menées par l’Etat et ses partenaires en faveur des jeunes. Les activités de référence dans le Village Jeunesse concernent les activités majeures qui se déroulent de façon harmonisée et synchronisée sur toute l’étendue du territoire national. De manière concrète, ces activités sont : Le Youth chat on Line;Le U-Report;Le Youth Connekt Space;Le Salon des opportunités socioéconomiques ;La Diaspora Youth Entrepreneurship Days ;Les Activités de citoyenneté et d’intégration nationale ;La Foire promotionnelle des initiatives et de la créativité des jeunes ;Les Activités de promotion de l’engagement volontaire;Les Activités socio culturelles ;Les Echanges socioéducatifs;L’Animation Sportive de la paix et la fraternité.
La cérémonie d’ouverture de ce Village Jeunesse a été marquée par une prière inter religieuse avec la participation de la communauté musulmane, l’église orthodoxe, l’église protestante, l’église catholique et le lancement d’une caravane citoyen modèle. Mais avant,le Ministre Mounouna Foutsou a visité les stands et encouragé les jeunes à plus d’ardeur au travail et à faire preuve d’inventivité et de créativité. Pour un Cameroun nouveau.
Ericien Pascal Nguiamba