\"Mpande

A quelques semaines de la sortie officielle de son premier maxi single, le chanteur camerounais Mpande Star s’est confié à  yaoundeinfo.com .  Pour parler de cette nouvelle galette musicale qualifié de « véritable révolution » par l’auteur- compositeur. Lire.

Mpande Star bonjour, après plusieurs années d\’absence sur la scène tu es de retour avec un maxi single. D\’abord pourquoi cette longue absence?

Bonjour à tous et à toutes et surtout à tous mes fans de part le monde. Il faut déjà préciser que j\’ai eu pour habitude depuis pas mal d\’années à distancer mes sorties d\’albums pour premièrement avoir le temps de bien travailler et mûrir mes œuvres, faire des recherches pour constamment innover à chaque sortie d\’album et aussi ne pas saturer mes fans en leur donnant envie de me voir revenir toujours en force comme cette fois ci encore.

Pourquoi avoir opté pour la formule Maxi single alors que tu as habitué tes fans avec des albums complets?

Il faut dire que j\’ai habitué mes fans avec au minimum 10 chansons à chaque sortie d\’album. Mais il faut avouer que les temps ont évolué car parfois les gens se focalisaient sur la chanson en promotion alors même que l\’album contient d\’autres tubes à découvrir, voilà pourquoi j\’ai décidé d\’offrir à mes fans des sorties en maxi singles juste pour que toutes les chansons soient bien appréciées et ainsi sortir l\’album plus tard. Mais il faut déjà préciser que l\’album en lui même comporte 20 titres déjà enregistrés et tout ceci coïncide avec mes 20 ans de carrière dans la musique.

Parle nous donc de ce maxi single…

Ce premier maxi single est une vraie révolution que vont vivre mes fans. Il est vrai que je ne me suis pas éloigné de mon style habituel mais il y\’a beaucoup à découvrir car il est riche en mélodies, cadence avec une touche particulière sur le bikutsi que mes fans seront surpris de trouver en plage 2 du maxi single. Il faut aussi dire que j\’arrive avec un clip vidéo révolutionnaire, fruit de mes recherches depuis des années.

A quand la sortie nationale et continentale de cette œuvre?

Le maxi single sort vers la fin du mois de mai 2016 au Cameroun et dans le monde si DIEU le veut bien car tout est prêt pour la sortie juste quelques détails d\’ordre logistique à régler. Je demande à mes fans de se tenir prêts car leur champion arriver et ça va franchement déménager.

Mpande Star peux tu nous faire un bref résumé de ta discographie?

Je compte à mon actif 7 albums avec celui dont la sortie est imminente. « GENERATION 80 » fut mon tout premier album sorti en janvier 1997. « ZINGUE MILITAIRE » mon deuxième album est sorti en fin 1997, « PRESTATION DE SERMENT » est sorti en 2000, « COEUR brisé » en fin 2000. L’album « UPPERCUT » est sorti en 2002, « SODOME ET GOMMHORRE » en 2008 et  il ya donc l’album « 20 ANS DE COMBAT » dont la sortie est imminente.

Entretien avec Ericien Pascal Nguiamba

\"Artistes1\"

Voici les raisons et objectifs de ce point de presse tenu le 26 avril 2016 à Yaoundé.

Les artistes musiciens, les Associations et Syndicats d’Artistes Musiciens, se sont réunis le 26 avril 2016 à Yaoundé pour évaluer le processus d’assainissement de la gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins du droit d’auteur dans l’art musical. Processus prescrit au gouvernement par le Chef de l’Etat, Paul Biya et piloté par le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Philémon Yang.

C’est au terme de cette importante concertation que  les membres du collectif « trop c’est trop » pour l’assainissement de la gestion collective dans l’art musical et d’autres organisations et syndicats d’artistes musiciens partageant la préoccupation d’assainissement ayant rejoint le collectif, ont tenu leur point de presse à Yaoundé. « Dans une volonté d’union consensuelle pour la construction de l’avenir de l’art musical pour l’assainissement de sa gestion collective » indique le Communiqué de presse rendu public par le Collectif.

Ce point de presse avait donc pour objectif de partager avec la famille des médias nationaux et l’opinion publique nationale l‘appréciation des artistes musiciens dont les associations et syndicats sont constitués au sein du Collectif, des mesures gouvernementales d’assainissement. Il était aussi question d’exprimer au gouvernement les attentes immédiates des ayants droits en terme de parachèvement du dispositif légal sur le cheminement devant conduire à très brève échéance à la relance des activités de gestion collective dans l’art musical en conformité avec le décret 3979 du Premier Ministre du 25 septembre 2015 fixant les modalités d’application de la loi 2000/011/ du 19 décembre 2000 relative au droit d’auteur et aux droits voisins du doit d’auteur.

Dans une Communication lue par la chanteuse et doyenne Rachel Tchoungui, qui avait à ses côtés Ze Bella,Djene Djento et Jean-Paul Fouda Ottou, le Secrétaire Général du Syndicat national des professionnels de la musique (Synaprom) , Syndicat que dirige le promoteur culturel Raymond Tchengang, les Artistes saluent « la volonté du gouvernement à assainir de façon définitive la gestion du droit d’auteur au Cameroun ».

Ils ont aussi  apprécié avec enthousiasme « le pouvoir conféré au Ministre chargé de la culture de saisir la justice aux fins de la liquidation des sociétés dont l’agrément aura été retiré(cas de la CMC) ou n’aura pas été renouvelé (cas de la SOCAM) cf.art.31(2), cette disposition clos définitivement le pseudo débat sur la fusion CMC/SOCAM l’une s’étant vu retiré l’agrément en 2008 et l’autre n’ayant pas obtenu le renouvellement du sien en 2013 et engage les titulaires des droits à la création d’un nouvel organe de gestion collective ». Plusieurs vedettes de la chanson camerounaise ont pris part à cette concertation et au point de presse : Jean Pierre Essome, Josco l’inquieteur, Ledoux Marlin, Ngoye Djeka, Simon Messanga, Messi Ambroise, entre autres.

Comme un seul homme, ils ont reconnu que « l’absence d’une société de droits d’auteurs dans le domaine de l’art musical est préjudiciable aux auteurs, compositeurs, interprètes et aux producteurs ». Le gouvernement est donc interpelé pour une véritable normalisation de ce secteur.

Ericien Pascal Nguiamba.

\"Bebe

Le petit Kenny est né le lundi 14 mars 2016 à 6h07. C’est le troisième enfant de cette chanteuse camerounaise.

C’est avec fierté, joie et émotion que Mani Bella a annoncé elle-même cette nouvelle aux internautes : «Coucou famille, je vous présente Kenny…Ma 3ème merveille du monde…Il est né lundi 14 mars 2016 à 6h07…Merci Seigneur…Merci à ma famille, mes proches et merci à tous mes fans…Que Dieu protège et bénisse toutes celles qui décident de donner la vie…Bienvenue mon prince! Bienvenue à tous les nouveaux nés ». Au cours d’un entretien avec yaoundeinfo.com, Mani Bella déclarait avec fierté que « Je ne suis pas seulement pala pala, je prends aussi le temps fonder une famille ». Et aujourd’hui elle a trois enfants : Une fille et deux garçons.

\"Maniok\"

Artiste internationale qui fait la fierté du Cameroun culturel, Mani Bella montre qu’une femme artiste est avant tout une maman, bref une femme à part entière et non une femme à part. Elle a toujours su allier la musique avec sa vie de famille, car pour elle la famille est sacrée. Mais il faut dire qu’après cet accouchement, ses fans ne la verront pas de sitôt sur les scènes. Le temps pour elle de s’occuper affectueusement de son nouveau bébé. De son nouveau prince. Félicitations Mani !

Rédaction yaoundeinfo.com

\"X

Cet album de 15 titres produit par le label X Music, est un concentré de plusieurs styles musicaux. Sa présentation à la presse à l’hôtel hilton de Yaoundé le 20 janvier 2016 a été marquée par la présence d’invités de marque.

Le groupe camerounais X Maleya est de retour sur la scène musicale avec un nouvel album. « Playlist » est un concentré de plusieurs styles musicaux : rnb, soul, makounè, bend-skin, assiko, makossa, reggae avec une ouverture vers les musiques urbaines du Nigeria. L’album s’ouvre par un titre déjà connu du grand public, puisque « Doumba » a été dévoilé à celui-ci en octobre 2015 et en quelques mois il a conquis les cœurs des mélomanes. « Doumba c’est un thème qui touche tout le monde. C’est un thème de société. Tout le monde a déjà été victime d’ingratitude dans la vie » a déclaré Roger, l’un des membres du groupe.

Dans ce 5è album, Auguste, Roger et Hais, y abordent des thèmes variés : la jalousie, l’amour, la tolérance, la joie etc. X Maleya y relate en fait des morceaux choisis de la vie quotidienne dans un style qui lui est propre et qui lui a toujours réussi.

Bon à savoir, sur les 15 titres de l’opus, 11 ont été écrits par X Maleya et les quatre autres chansons écrites avec le concours de Dj Kool Trackmaster, et Phillbeatz. Le groupe qui compte faire une tournée nationale et surtout offrir au public de Yaoundé un spectacle géant le 16 juillet 2016 au Palais des congrès, a offert un show « en avant première » aux journalistes et invités d’honneurs parmi lesquels le Ministre du travail et de la sécurité Sociale Grégoire Owona. Avec les chansons « Doumba », « Pitié » et « Georgette ». L’album « Playlist » sera disponible officiellement jeudi 21 janvier au prix de 1000(mille) FCFA le CD original.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

Les deux artistes ont reçu leurs médailles le 15 décembre 2015 à Yaoundé au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre des Arts et de la Culture, Pr. Narcisse Mouelle Kombi.

\"Ben

L’artiste Ben Decca a été fait Chevalier de l’ordre de la valeur à titre exceptionnel ce 15 décembre 2015. La médaille à lui décernée par la grande Chancellerie des Ordres Nationaux, lui a été remise par le Ministre des Arts et de la Culture, Pr.Narcisse Mouelle Kombi. Avec 24 albums à son actif, Ben Decca qui vient de célébrer ses 30 ans de carrière musicale, est une référence de la musique camerounaise, voire africaine.

En 1986, il a eu un disque d’or avec l’album « Amour à sens unique », une œuvre qui a su traverser les clivages et les frontières nationales. De son vrai nom Mouangué Eyoum Victor, Ben Decca a également le mérite d’avoir frayé le chemin de la musique outre à ses frères et sœurs (Dora Decca, Isaac Decca et Grace Decca) mais aussi à d’autres artistes camerounais du Makossa (rythme camerounais).La médaille qu’il a reçue est donc une marque de reconnaissance de la grandeur et de la valeur de ses œuvres, par le Chef de l’Etat, Paul Biya.

L’artiste plasticien Othéo de son vrai nom Ondigui Onana Théodore a, lui, reçu la médaille d’officier de l’ordre national du mérite. Âgé de 72 et Président du Conseil d’Administration(PCA) de la Société Civile du Droit d’Auteur et Droits voisins des Arts Plastiques et Graphiques(SOCADAP) depuis 2003, Il compte plus de 50 ans dans le domaine des arts plastiques. Il a réalisé de nombreuses expositions en Afrique Europe et Amérique et a gagné des distinctions, notamment le Premier Prix du Festival de Peinture du Québec en 2015. Le Ministre Mouelle Kombi qui a salué son travail a reconnu que l’artiste plasticien donne force et forme à la matière, vivacité et vitalité aux couleurs.

L’artiste Richard Bona pourtant annoncé pour recevoir sa médaille d’Officier de l’Ordre de la valeur, n’a pas pu faire le déplacement de Yaoundé pour des « Raisons familiales » a-t-on appris au Ministère des Arts et de la Culture. Des mesures avaient pourtant été prises pour faciliter son arrivée et son séjour au Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba.

L’album « Retour à l’art, Riz, Culture » a été présenté à la presse le 4 décembre 2015 à Yaoundé au cours d’une conférence de presse.

\"Reezbo\"

Après près de 4 ans d’absence sur la scène musicale nationale et internationale, Reezbo est de retour avec son tout premier album solo. « Yoma » un extrait de ce nouvel opus a été présenté à la presse le 4 décembre 2015 à Yaoundé au cours d’une conférence de presse. C’est une chanson chantée en featuring avec le rappeur camerounais Krotal. « Yoma est un extrait de mon album solo de 12 titres « Retour à l’art, riz, culture » qui sera présenté officiellement au public au cours d’un spectacle que j’organise le 11 décembre 2015 au Centre Culturel Camerounais(CCC) à Yaoundé » a déclaré l’artiste Reezbo, ex sociétaire d’Ak Sang Grave, groupe pionnier du hip hop camerounais fondé en 1996 par Reezbo, Eboo et Dar-X. Avec ses deux compagnons d’Ak Sang Grave, Reezbo a réalisé trois albums.

Reezbo qui vient donc d’opter pour une carrière solo, revient sur la scène musicale avec un album dont les thèmes sont liés à l’environnement. « Quel avenir sur terre pour nos enfants » s’interroge cet artiste soucieux de l’avenir de sa progéniture et qui se questionne sur « l’héritage que nous lèguerons aux générations futures ». Produit par le Label, « Les agriculteurs », le nouvel album de Reezbo comporte des titres comme « le chant des champs », « cultivateurs de lettres », des chansons qui montrent que son projet d’avenir est de retourner à la terre et de participer à la promotion de celle-ci. Car Reezbo est convaincu que « l’avenir du Cameroun est dans l‘agriculture et l’élevage ».

Ericien Pascal Nguiamba

\"eko-roosevelt\"

Voici les artistes invités à cet évènement culturel et les modalités de participation.

C’est un Diner-Spectacle que l’artiste international camerounais Eko Roosevelt va offrir au public le 11 décembre 2015 dès 20 à l’hôtel La Falaise de Yaoundé, à l’occasion de la célébration de ses 50 ans de musique. Pour rendre la fête encore plus belle, Eko Roosevelt a invité plusieurs artistes : Esa, Anne-Marie Nzié, Ekambi Brillant, Mo girls, Rachel Tsoungui, Sam Fan Thomas, Tonton Ebogo, François Misse Ngoh, Ange Ebogo, Vincent Effila, Kawtal, Jean-Pierre Essome, Jean Marc Noah, Macase et Vibrations. L\’orchestre dirigé par Stève Ndzana est fin pret pour cette grande soirée.Face à la presse jeudi 26 novembre 2015 à Yaoundé, le Comité d’organisation de cet évènement a indiqué que les billets, vendus à 50.000 FCFA (Y compris le repas et la boisson) sont déjà disponibles à l’hôtel la Falaise à Yaoundé, au Bois d’Ebène, au Katios et au Platinium.

\"Ekoo

Né le 13 novembre 1946 à Lobé près de Kribi dans le Sud Cameroun, Eko Roosevelt a parcouru l’Afrique et l’Europe grâce à sa musique. Cet homme qui continue de dispenser des cours de musique est depuis 1997, Chef traditionnel du Village Lobé où il réside avec son épouse Nicole Nevez. Père de trois enfants et de 5 petits enfants, Eko Roosevelt affirme toujours avec fierté que « La musique c’est mon métier ». Une musique qui lui a tout donné et qu’il va célébrer avec bonheur le 11 décembre 2015 à Yaoundé. Au public d’être nombreux pour venir communier avec cette légende de la musique camerounaise et africaine.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

\"thesy2\"

« Tienou » est un opus de 7 titres qui balade les mélomanes dans divers rythmes et véhicule des messages forts et poignants sur la valorisation des origines africaines.

A travers son troisième album Thesy Moumani  prône « un monde meilleur ». Normal pour cette artiste qui est présentée par son équipe managériale comme « une personne généreuse, très enthousiaste, positive et d’une sympathie quelque peu maladive ».Thesy « s’enivre du bonheur des autres et pense que chacun a un rôle à jouer dans cette planète quant à son épanouissement, que la jeunesse est l’avenir de demain et par ailleurs exhorte les jeunes à ne jamais se décourager » peut-on lire en parcourant sa biographie. Des valeurs que l’artiste matérialise dans son nouvel album. Au cours de la conférence de presse de présentation de cet opus le 21 novembre 2015 à Yaoundé, Thesy Moumani a indiqué que tout ce qu’elle écrit et chante, elle le puise dans le vécu quotidien. Elle s’impose alors comme le miroir de la société. Son nouvel album de 7 titres (dont trois en instrumental) mérite une écoute intégrale et attentive. Il a été réalisé avec la participation de Engo Solo à la guitare, Fredo Bass à la basse, Marius Djam au chœur, Ernesto Love au chant. Et arrangé par Hilaire Tchenga.

\"thesy3\"

Originaire de Bafang à l’Ouest Cameroun, la chanteuse Thesy est également poète et comédienne. Après l’obtention de son Baccalauréat, elle s’envolera pour la France pour y poursuivre ses études. Mais après deux années seulement passées à l’université, elle abandonne ses études supérieures et s’inscrit au Cours Florent, l’une des prestigieuse Ecole d’Arts Dramatiques de Paris où elle apprendra le théâtre, la musique et le cinéma. « Amours et peine » est son tout premier album sorti en 1998. Suivi de « Lokotte » sorti en 2007. « Tienou » le troisième, est sans doute l’album dans lequel Thesy s’est beaucoup plus investie. Car elle voulait offrir aux mélomanes une œuvre de belle facture. A consommer sans modération.

Ericien Pascal Nguiamba

\"Ismael

Il s’est tenu du 16 au 21 novembre 2015 à Yaoundé et a connu la participation des artistes internationaux.

Le Festi-Bikutsi s’est achevé le samedi 21 novembre 2015 à Yaoundé. Ce festival a été marqué cette année par la participation des artistes internationaux à l’instar du Sénégalais Ismaël Lô, qui a effectué le déplacement de Yaoundé avec ses musiciens ; la camerounaise Sally Nyolo, Djeli Moussa Diawara, et le groupe tchadien, D6BEL CHAD venu de Ndjamena ont également participé à la 17è édition de ce festival international des musiques bantoues qui célébrait aussi ses 20 ans d’existence. Présence remarquable de Madame Daba Saar, d’Africa Fête festival, et Cécile Rata d’Africa Fête Marseille. La chanteuse camerounaise Véro la Reine venue tout droit d’Autriche (où elle vit depuis 27 ans) a fait découvrir le Cameroun à ses musiciens. Médard Mbongo, le Directeur-Fondateur du Festival International des Musiques et des Arts(FIMA) du Congo Brazzaville dont la prochaine édition aura lieu en mars 2016, a participé activement à l’évènement et a annoncé la matérialisation d’une collaboration et d’un partenariat entre le FIMA et le Festi-Bikutsi. C’est dans cette optique que la lauréate du Prix Découverte Festi-Bikutsi 2015, la jeune chanteuse Cécille Eke, participera l’année prochaine au FIMA à Pointe Noire. Outre donc son aspect festif, le Festi-Bikutsi est de plus en plus sur la voie de l’ouverture vers le monde. Une manière de donner une dimension encore plus internationale à ce festival. René Ayina, son promoteur, ne ménage aucun effort pour faire de ce festival(le seul qui reste au Cameroun), la vitrine internationale du Bikutsi mais également l’espace de découverte et de promotion de jeunes talents.

Les distinctions et Prix du Festi-Bikutsi 2015.

Cette année encore, le Festi-Bikutsi a primé des artistes qui ont participé à cet évènement. Ainsi le Prix Découvertes Festi-Bikutsi 2015 est revenu à la jeune chanteuse Cécille Eke qui a fait l’unanimité avec sa voix posée douce et suave et ses chansons à texte. Le jury présidé par l’ancien journaliste de la Radio nationale du Cameroun, François Bingono Bingono, a décerné le Prix de la Participation au groupe tchadien D6BEL CHAD qui a également remporté le Prix du Public. Le Prix du Meilleur Promoteur Culturel est revenu à Achille Mbanga, bien connu dans les milieux du showbiz et de la culture, au Cameroun et même hors des frontières nationales. L’artiste François Misse Ngoh a remporté le Prix du Meilleur spectacle et Ob Jazz a été sacré Artiste de l’année.

Au camp eneo, village du festival, sis au quartier Essos à Yaoundé, le public a eu droit à des soirées festives avec des spectacles de très belle facture. Rendez-vous a été pris pour 2016 à la 18è édition.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

\"GOVY2\"

Rencontré par yaoundeinfo.com après la conférence de presse donnée par le comité d’organisation, à laquelle il a également pris part, l’artiste camerounais GOVINAL, « Govy » parle du festival et de sa prestation du 21 novembre…

Govinal bonjour tu es annoncé en grande pompe comme l’une des grosses pointures de ce festival, quel sentiment t’anime à quelques jours de ta prestation ?

Je suis ravi de retrouver mes fans et le public qui me soutient depuis déjà 35 ans de carrière. Je suis fier de participer à ce festival que j’ai vu naitre et grandir. J’ai toujours été là car c’est un grand évènement dans la vie d’un artiste de bikutsi que je suis avec 35 ans de métier dont 15 albums et une cinquantaine de titres.

Que compte offrir Govinal à ses fans en particulier et au public en général ?

(Rires)…Ce que je vais leur offrir samedi (21 novembre 2015 ndlr), c’est des chansons qui créent l’émotion comme d’habitude. De ce côté je suis prêt. Qu’est ce que je vais leur offrir en début ou après, là c’est la grande surprise que je leur réserve, mais tout le monde sait que la chanson « naya naya » ne manquera jamais. Je joue samedi à la clôture, ce sera un plateau riche que je vais partager avec d’autres confrères africains, c’est un rendez-vous du donner et du recevoir car un festival c’est aussi les échanges.

Govy un mot sur le festi-Bikutsi, c’est une belle initiative ?

Oui c’est une très belle initiative. Au départ, c’était une initiative locale mais aujourd’hui je suis fier de voir que le festi-bikutsi s’est ouvert au monde. Je pense que le festi-bikutsi est entrain d’atteindre son but, quand je vois tous ces artistes, des tchadiens, des français, des sénégalais qui arrivent…Ismaël Lô c’est comme Manu Dibango et n’invite pas Manu Dibango qui veut mais qui peut pour paraphraser notre papa(le chef de l’Etat Paul Biya, ndlr) .ça montre que le festi-Bikutsi malgré des modestes moyens se bat à offrir une véritable tribune aux artistes et à eux d’en profiter. 20 ans après, je pense que le festi-bikutsi a pris du galon et je suis fier de voir ce à quoi on assiste aujourd’hui.

Alors Govy on se dit à samedi…

Oui à samedi ! Ce sera la totale.

Entretien avec Ericien Pascal Nguiamba.