Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qui poursuivait sa tournée de remise des appuis aux bénéficiaires du Pts-Jeunes dans la région de l’Ouest le 16 novembre 2020, a apprécié le génie créateur de la jeunesse de cette partie du Cameroun. Il a tenu à féliciter et à encourager cette jeunesse entreprenante. Les détails.

A Balefout, où est  situé l’un des Clusters de la Région de l’Ouest, le Minjec en compagnie du Gouverneur, sont venus voir ce que font les jeunes bénéficiaires du Pts-Jeunes sur les hauteurs de ces collines. Le cluster qui reçoit la visite du minjec, a pour spécialité, la production des semences, la commercialisation et la transformation des pommes de terre. C’est sur une  superficie de 20ha que les jeunes promoteurs de ce projet se déploient. Ils sont 14 jeunes au total, engagés dans cette initiative qu’accompagne le Plan Triennal Spécial-Jeunes. «La particularité de ce groupe, est qu’il est constitué à majorité, des ingénieurs agronomes et des élèves ingénieurs agronomes de la Fasa de l’université de Dschang » indique une source à la délégation départementale de la Jeunesse de la Menoua. MOUNOUNA FOUTSOU, après quelques questions de compréhension, a encouragé les jeunes. « J’ai tenu à prêcher par l’exemple pour vous faire savoir que nous sommes passés par là. Ça veut dire que ce que vous faites ici n’est en rien dégradant. Il est question ici de pratiquer l’agriculture de seconde génération et faire de vous, des véritables entrepreneurs agricoles et partant, les premiers acteurs de développement » a dit le ministre.

A Dschang, le ministre fait un premier arrêt au lieu-dit carrefour Ankh. Ici, est établi, Ta Ankh : terre de vie. C’est un Cluster.  C’est l’œuvre de quatre jeunes diplômés de la Fasa. La structure est spécialisée dans la production des semences agricoles durables, la prestation de services à l’agriculture durable, la fabrication des machines et outillages agricoles et agroalimentaires, les prestations de services de développement rural et les actions sociales. Ta Ankh s’est donné pour mission, de développer les chaînes de valeur de l’agriculture durable. Au sujet des activités observées ici, MOUNOUNA FOUTSOU, avant de quitter le carrefour Ankh a instruit : « il faut exploiter la circulaire qui appelle les responsables locaux du Minjec et du Minader à co-accompagner ces jeunes. D’une part sur le volet réarmement moral civique et entrepreneurial et la formation technique d’autre part. Donc il ne suffit pas de s’arrêter à la théorie, mais de transformer toutes ces opportunités en business » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’Education, Civique.

Able, est  la dernière entreprise visitée par le Minjec dans la ville de Dschang. Constituée de 10 jeunes camerounais, cette structure offre multiples produits et services. Ventes de matériel informatique, maintenance, location, formation entre autres. Mounouna Foutsou a été séduit et impressionné par cette jeunesse dynamique qui n’a pas croisé les bras. Mais qui œuvre activement pour s’assurer un meilleur épanouissement et contribuant ainsi à l’essor de l’économie nationale.

Ericien Pascal Nguiamba