Cet important Don offert par le Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) au Ministère de la santé Publique du Cameroun, mercredi 2 septembre 2020 à Yaoundé, s’inscrit dans le cadre de l’ajustement de certaines activités de mise en œuvre du Projet d’Appui à la Santé  Maternelle, Néonatale et Infantile (PASMNI), financé par la Banque Islamique de Développement (BID).  Et cela en réponse aux exigences de protection et de prévention du personnel de santé aux risques de contamination à la maladie liée au coronavirus (COVID-19). C’est le Directeur de la Santé Familiale, le Pr. MBU Enow Robinson(photo), Représentant du Ministre de la santé, qui a réceptionné ces équipements.

Ce matériel vise à assurer la continuité des services de santé de reproduction en contexte de covid-19. Le lot est composé des ordinateurs portables, des modems d’accès à internet, tablettes, téléphones portables, les écrans plasma de 43’’, des Licences pour l’application de visioconférence « zoom », les Câble HDMI et les smartphones. Cet important don est offert par l’UNFPA à la direction de la santé familiale, PLMI, Cousp, et autres accessoires aux délégations régionales de la santé de l’Extrême-Nord, nord, Adamaoua, Est et du Centre. Il faut noter que cette dotation en équipement en télétravail rentre dans le cadre de la continuité de l’offre des services de santé sexuelle et de reproduction en contexte de riposte contre la covid-19. Cette opération est réalisée par le Projet de l’Appui à la Santé Maternelle Néonatale et Infantile(PASMNI) financé par la Banque Islamique de Développement (BID).

Le Pr. Mbu Enow Robinson au centre. A gauche le Représentant adjoint de l’UNFPA au Cameroun.

« Face à la pandémie du covid-19, les prestataires de santé, doivent appliquer les mesures sanitaires « barrières » tout en assurant la continuité des services. Pour y parvenir, le télétravail constitue une réponse appropriée » a déclaré le Dr Henri Claude Voltaire, le Représentant adjoint de l’UNFPA au Cameroun. Il a invité tous les bénéficiaires à « faire bon usage de cet équipement de haute technologie dans leur travail de supervision et d’administration de la télémédecine pour une meilleure santé de la mère et de l’enfant même en situation de prévalence contre la covid-19 »

Ericien Pascal Nguiamba