Vainqueur des prestigieux Prix Goncourt des lycéens et Prix Goncourt  Choix de l’orient 2020, Amal Djaili Amadou vient de recevoir des mains du Ministre des Arts et de la Culture(Minac) Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, la lettre de félicitations du Président Paul Biya. Cette héroïne de la plume  représente valablement aujourd’hui, le Cameroun dans le domaine de la littérature. Lire la suite…

C’est au cours d’une belle audience le 11 décembre 2020 dans la salle de conférences du Musée National à Yaoundé, que le Ministre des Arts et de la Culture Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a remis à madame Amal Djaili Amadou, sa lettre de félicitations que lui a adressée le Chef de l’Etat, Paul Biya. Même si le contenu de cet important courrier n’a pas été révélé au public et à la presse, il faut dire que cette lettre de félicitations du Chef de l’Etat adressé à cette jeune compatriote est un immense honneur pour la jeune écrivaine à la créativité exceptionnelle et prolifique et un signe d’encouragement à toujours porter haut le Cameroun au plan littéraire en particulier et au plan culturel en général. Le Chef de l’Etat fier des prouesses de Amal Djaili Amadou l’exhorte à persévérer dans ses efforts pour toujours servir de référence en matière de créativité, pour toujours enrichir le patrimoine littéraire camerounais et davantage servir d’exemple qui inspire d’autres compatriotes.

Le livre « Les Impatientes », qui a permis à la jeune écrivaine camerounaise de remporter le prix international Goncourt  des Lycéens, avait déjà remporté un laurier mémorable, le prix orange du livre en Afrique en 2019.

Qualifiée de « fierté de l’écriture féminine au Cameroun » par le Dr. Bidoung Mkpatt, Amal Djaili Amadou a des talents « riches et originaux ». Avec de « grandes qualités d’écrivaine sachant descendre dans les tréfonds des entrailles de nos réalités socioculturelles pour faire éclore par son génie de grandes œuvres littéraires qui sont désormais reconnues au plan national et international » souligne le Minac. Le grand écrivain guinéen, Tierno Monnembo qui lui rendait déjà hommage en ces termes : « En s’attribuant le prestigieux Prix Goncourt des lycéens (et le Goncourt choix de l’orient), cette brillante jeune femme a redoré le blason des lettres africaines. Elle confirme ce que je pressentais déjà : à savoir que la littérature féminine est devenue de fait la grande artère de la littérature négro-africaine ». Le gouvernement de la République du Cameroun et le monde de la culture sont donc fiers de  « cette dynamique personnalité, créative, proactive, engagée sans relâche dans le travail  qui émancipe les cœurs et les esprits pour cultiver davantage en chaque citoyen, le supplément d’humanisme, de fraternité et de convivialité » affirme le Ministre Bidoung Mkpatt. Amal Djaili Amadou est en somme, une écrivaine perspicace qui contribue à consolider à travers la culture  le vivre-ensemble  harmonieux, l’unité et l’intégration nationales.

Ericien Pascal Nguiamba