C’est à la place des fêtes d’Awaé, dans le Département de la Mefou et Afamba, Région du Centre Cameroun, qu’a eu lieu le 18 novembre 2020, la cérémonie de remise solennelle des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes), des Kits de Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) et du matériel roulant aux Services Déconcentrés du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique(MINJEC).  C’était également la dernière étape de la tournée du Ministre Mounouna Foutsou dans les 10 régions du Cameroun. Tournée nationale entamée le 30 octobre 2020 dans les régions du Littoral et du Sud-ouest. 

Le Ministre Mounouna Foutsou (au centre) avec des personnalités invitées .

La cérémonie d’Awaé, s’inscrivait dans la concrétisation de la promesse du Chef de l’État, PAUL BIYA, en faveur de la Jeunesse. Les appuis accordés dans le cadre de ce Plan, visent à améliorer les conditions de vie des jeunes en favorisant leur insertion dans le monde socioprofessionnel, à travers la création de micros entreprises et l’accès aux emplois décents. Le Ministre de la jeunesse et de l’éducation Civique a passé un important message aux jeunes : « Chers jeunes, j’ai suivi avec une attention particulière, votre parcours du début, jusqu’à ce beau jour où vous avez le plaisir et le privilège de voir votre rêve devenir réalité. Ce ne fut pas un long fleuve tranquille. Vous avez fait preuve d’endurance. Vous voilà désormais prêts à mettre en œuvre vos projets respectifs, qui je le sais, vous tiennent tant à cœur. Terminée la phase des doutes, du scepticisme et du découragement. Place désormais à la confiance en soi car vous serez désormais des entrepreneurs et gestionnaires de ressources humaines pour la plupart. Ce qui requiert des habiletés et des qualités de managers que sont entre autres le sens de l’organisation du travail, le travail en équipe, l’assiduité et la ponctualité, la capacité d’écoute et j’en passe. Je vous invite par conséquent à avoir la foi en vos projets respectifs, que vous devrez conduire avec toute la rigueur et l’engagement nécessaires. La balle est désormais dans votre camp. Sachez que les autres jeunes auront le regard fixé sur vous. Pendant la phase d’opérationnalisation de votre projet, faites usage de vos séances de réarmement moral, civique et entrepreneurial, pour surmonter toutes les difficultés qui s’opposeraient à vous. Mettez-vous au travail, car très bientôt, vous serez appelés malheureusement ou heureusement, à rembourser une partie des crédits qui vous sont accordés aujourd’hui par l’État. Faites preuves de patriotisme économique pour que d’autres jeunes puissent aussi bénéficier du même accompagnement à partir du «Revolving Fund» que vont générer vos remboursements ». Il faut  rappeler que seuls les financements de 0 à 1500000 FCFA sont non remboursables. De 1500001 FCFA à 10000000 FCFA, ce sont des crédits remboursables à taux zéro et de 10000001 FCFA à 25000000 FCFA, ce sont des crédits remboursables au taux bonifié de 8% et correspondent à l’accompagnement des EMF et les assurances.

Mounouna Foutsou.

L’on a noté  la présence à cette cérémonie de Luc Magloire ATANGANA, Ministre du Commerce, Clémentine ANANGA MESSINA, Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, le Gouverneur de la Région du Centre, NASERI Paul BEA et  SAMBGOGA SITECK guillaume, Chargé de Mission au Secrétariat Général de la Présidence de la République qui traite au quotidien les dossiers du plan Triennal Spécial-Jeunes. Dans son mot de remerciement, le représentant des bénéficiaires, Abba Alexandre a dit qu’au lancement du PTS-JEUNES, beaucoup ont cru à une utopie. Aujourd’hui, tout le monde peut se rendre compte que c’est une réalité. Ces appuis produiront à coup sûr des entrepreneurs, qui les utiliseront à bon escient et les fruits de ces entreprises profiteront à toute la société. Le Maire de la Commune d’Awae,  Akono Alinga André Rémy.dans son discours, a en insisté sur le fait qu’elle est composée à 51,95% des jeunes. Ces derniers rythment la vie économique de la localité à travers l’élevage, l’agriculture et le commerce informel. Pour lui, l’appui du PTS-JEUNES apporte une motivation supplémentaire aux jeunes. Pour cet effort, le Maire a demandé au Ministre  Mounouna Foutsou de transmettre les remerciements des populations d’Awae au Chef de l’Etat et a souhaité que ce Plan puisse être reconduit autant que nécessaire.  Pour le Président régional du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, Sop Gaël Brice, la présence des jeunes bénéficiaires est la preuve de la volonté du gouvernement de transformer le tissu économique du Cameroun et de faire des jeunes des Ambassadeurs de bonne moralité et de dynamisme. Il a indiqué que de toutes les initiatives gouvernementales en faveur des jeunes, le PTS-JEUNES est le projet par excellence pour l’insertion Socio-économique des jeunes. Il a invité ses pairs jeunes à faire bon usage de ces appuis afin de se montrer digne de la confiance placée en eux par l’État.

Les chefs traditionnels à travers un rite initiatique ont fait du Ministre un Grand notable de la communauté Mvele et citoyen d’honneur de la Commune d’Awae.  M. Kouam Ambassadeur du Youth Connekt Cameroon pour la région du Centre a indiqué qu’il lui a fallu beaucoup de courage pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Il a encouragé les jeunes à faire de même et leur a donné l’assurance à travers son parcours, que la voie de l’entrepreneuriat conduit au succès lorsqu’on y met tout son sérieux. Il est actuellement président d’une coopérative qui fait dans la production de plusieurs produits tels que l’ananas ou encore le riz. Pour lui, les appuis PTS-JEUNES sont un rayon de soleil pour les jeunes et ceux-ci doivent en faire bon usage. M. Meye Stéphane, Directeur Général de Meye Tech-innovation a donné son témoignage en matière d’entrepreneuriat. Son entreprise qui a développé le 1er antivirus africain doté d’une intelligence artificielle s’est lancée dans ce projet après avoir constaté que le Cameroun perdait 60 millions de dollars dans le piratage de données et les attaques cybernétiques. C’est fort de ce constat que son entreprise s’est lancée dans cette recherche il y a 3 ans et grâce à l’accompagnement du Minjec, à travers le FONIJ, l’entreprise a grandi et emploie actuellement 15 personnes à Yaoundé et à Douala. Le succès a été si concluant que l’entreprise a obtenu la certification de Microsoft. M. Meye Stéphane projette d’étendre les activités de son entreprise avec l’appui du Minjec et du PNUD. Il a insisté sur le fait que les débuts n’ont pas été faciles mais à force de volonté et de travail il y est arrivé.

De la présentation technique du PTS-JEUNES et des équipements d’installation ainsi que les kits de REAMORCE par l’Inspecteur Général des Programmes et Méthodes d’Enseignement et de Formation, Marc Armand Sandjok, on retiendra que c’est une initiative du Président de la République dont l’ambition est de contribuer à juguler le chômage des jeunes et de dynamiser la croissance économique par l’appui à la création d’entreprises et d’emplois. Le processus de préparation de ce programme a permis d’identifier les activités centrales et charnières qui constituent le socle de la réussite dudit plan. S’agissant des appuis, il y avait entre autres : des machines à coudre, des machines à laver, des extincteurs, un salon pour salle d’attente, des climatiseurs LG, des pistolets de peinture sans fil. S’agissant des kits pour le REAMORCE, il y avait des motos, des groupes électrogènes et une unité de sonorisation. L’honorable Roger Melingui, élite de la région du Centre a dit merci pour les appuis PTS-JEUNES remis aux jeunes bénéficiaires et a souhaité bonne chance et beaucoup de courage aux nouveaux entrepreneurs. Les bénéficiaires se sont s’engagent à exercer avec professionnalisme l’entrepreneuriat pour lequel ils ont reçu des appuis. Ils s’engagent également à être des modèles, des exemples et des Ambassadeurs du PTS-JEUNES auprès de leurs pairs. Le Minjec a exprimé sa satisfaction face au travail de ces jeunes. Mounouna Foutsou a expliqué que c’est exactement ce qu’il faut faire en terme d’entreprises. Se constituer en chaîne de production pour pouvoir alimenter le marché et trouver son compte.

Ericien Pascal Nguiamba

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qui poursuivait sa tournée de remise des appuis aux bénéficiaires du Pts-Jeunes dans la région de l’Ouest le 16 novembre 2020, a apprécié le génie créateur de la jeunesse de cette partie du Cameroun. Il a tenu à féliciter et à encourager cette jeunesse entreprenante. Les détails.

A Balefout, où est  situé l’un des Clusters de la Région de l’Ouest, le Minjec en compagnie du Gouverneur, sont venus voir ce que font les jeunes bénéficiaires du Pts-Jeunes sur les hauteurs de ces collines. Le cluster qui reçoit la visite du minjec, a pour spécialité, la production des semences, la commercialisation et la transformation des pommes de terre. C’est sur une  superficie de 20ha que les jeunes promoteurs de ce projet se déploient. Ils sont 14 jeunes au total, engagés dans cette initiative qu’accompagne le Plan Triennal Spécial-Jeunes. «La particularité de ce groupe, est qu’il est constitué à majorité, des ingénieurs agronomes et des élèves ingénieurs agronomes de la Fasa de l’université de Dschang » indique une source à la délégation départementale de la Jeunesse de la Menoua. MOUNOUNA FOUTSOU, après quelques questions de compréhension, a encouragé les jeunes. « J’ai tenu à prêcher par l’exemple pour vous faire savoir que nous sommes passés par là. Ça veut dire que ce que vous faites ici n’est en rien dégradant. Il est question ici de pratiquer l’agriculture de seconde génération et faire de vous, des véritables entrepreneurs agricoles et partant, les premiers acteurs de développement » a dit le ministre.

A Dschang, le ministre fait un premier arrêt au lieu-dit carrefour Ankh. Ici, est établi, Ta Ankh : terre de vie. C’est un Cluster.  C’est l’œuvre de quatre jeunes diplômés de la Fasa. La structure est spécialisée dans la production des semences agricoles durables, la prestation de services à l’agriculture durable, la fabrication des machines et outillages agricoles et agroalimentaires, les prestations de services de développement rural et les actions sociales. Ta Ankh s’est donné pour mission, de développer les chaînes de valeur de l’agriculture durable. Au sujet des activités observées ici, MOUNOUNA FOUTSOU, avant de quitter le carrefour Ankh a instruit : « il faut exploiter la circulaire qui appelle les responsables locaux du Minjec et du Minader à co-accompagner ces jeunes. D’une part sur le volet réarmement moral civique et entrepreneurial et la formation technique d’autre part. Donc il ne suffit pas de s’arrêter à la théorie, mais de transformer toutes ces opportunités en business » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’Education, Civique.

Able, est  la dernière entreprise visitée par le Minjec dans la ville de Dschang. Constituée de 10 jeunes camerounais, cette structure offre multiples produits et services. Ventes de matériel informatique, maintenance, location, formation entre autres. Mounouna Foutsou a été séduit et impressionné par cette jeunesse dynamique qui n’a pas croisé les bras. Mais qui œuvre activement pour s’assurer un meilleur épanouissement et contribuant ainsi à l’essor de l’économie nationale.

Ericien Pascal Nguiamba