Le Président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale(PCRN) face à la presse nationale et internationale le 9 septembre 2020 au siège du parti à Yaoundé, a dit pourquoi sa formation politique ira aux élections régionales prévue le 6 décembre 2020. Cabral LIBII est contre le boycott de ce scrutin et dévoile les régions et départements dans lesquels son parti ira en compétition… pour gagner.

«Le PCRN pense que les élections régionales ont même tardé à se tenir parce qu’elles font partie du package des résolutions du Grand Dialogue National, et elles visent à déclencher le processus de fonctionnement du statut spécial dans les zones en crise. Parce que pour nous c’est l’une des plus grosses attentes qui sont rattachées  aux élections régionales, ce statut spécial, et pour que ce statut spécial soit mis en œuvre, il faut donc qu’il y ait une Assemblée Régionale… et tout le reste. On espère que ça pourra déclencher un apaisement de la crise de ce côté-là, tout comme au PCRN nous pensons également que c’est une grande avancée pour la mise en place d’un sujet qui nous tient à cœur, le régionalisme identitaire, le fédéralisme communautaire parce qu’en fait nous pensons qu’il n’y a pas des élections des régions, il y a plutôt des élections des départements et les départements sont aujourd’hui au Cameroun, la meilleure traduction de la circonscription identitaire au-delà de la circonscription  administrative » a déclaré Cabral LIBII le Président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale. Selon lui, «  pour le PCRN qui est nouvellement dans le champ politique camerounais, ce sera toujours de l’expérience à engranger, donc nous irons aux élections là où en théorie on pense qu’on peut gagner notamment le Nyong et kelle. Mais nous irons aussi dans le Wouri, la Sanaga Maritime, le Nkam (Région du Littoral) dans le Mbéré le faro (Partie septentrionale du pays) et ainsi de suite ». Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 a annoncé la mise sur pied au sein de son parti d’une commission nationale qui reçoit les candidatures et qui va les dépouiller et donc organiser les primaires dans les  arrondissements concernés par ces élections,  « puisque dans le département il faut au moins un candidat par arrondissement » précise-t-il.

Contacter la Rédaction de YAOUNDEINFO.COM +237 699843976