\"canal

C’est le Premier Ministre Chef du gouvernement, Philémon Yang qui a inauguré cette salle qui s’appuie sur une conception architecturale originale lui permettant d’accueillir 300 personnes en configuration intérieure et plusieurs milliers de personnes en configuration extérieure.

Du beau monde hier 14 juin 2016 au campus de l’université de Yaoundé1 à la cérémonie d’inauguration de la salle de cinéma et de spectacles Canal Olympia, placée sous le haut patronage du Président de la République, Paul Biya. Cette première salle de cinéma et de spectacle Canal Olympia du continent africain sur le campus de l’université de Yaoundé1, est dotée d’équipements de projection et de sonorisation numérique des plus modernes. Selon Vincent Bolloré, le Président du groupe Bolloré et Président du Conseil de surveillance de Vivendi, Canal Olympia accompagnera le parcours de formation des étudiants de la filière Arts et spectacles de l’université de Yaoundé1. Pour lui ce tout premier Canal Olympia s’inscrit dans la volonté de vivendi d’œuvrer à la création de nombreux lieux dédiés au divertissement et à la culture sur le continent africain. Il permettra notamment la projection de films, l’organisation de concerts d’artistes locaux et internationaux et l’accueil de stand-up d’humoristes. Canal Olympia contribuera à mieux faire connaitre les chefs d’œuvre du cinéma et les artistes de musique et assurera également le rayonnement de jeunes talents camerounais à travers le réseau international du groupe Vivendi.

Bon à savoir, cette salle a été réalisée dans les plus brefs délais par la société camerounaise Kalfrelec et porte les valeurs de l’éco-responsabilité avec une alimentation électrique de l’ensemble du bâtiment par l’énergie solaire, captée à partir de 720m2 de panneaux solaires et stockée grâce aux batteries Lithium Metal Polymère(LMP) de Bolloré Blue Solutions.

Il faut rappeler que la marque CanalOlympia est une combinaison des savoir-faire du groupe Vivendi et fait référence à la richesse des contenus de canal+ ainsi  qu’à l’expertise du spectacle vivant de la mythique salle parisienne l’Olympia. L’implantation de canal Olympia au campus de l’université de Yaoundé 1,  a été saluée par le recteur de cette institution, le Pr. Maurice Aurélien Sosso, et le Ministre de l’enseignement supérieur le Pr. Jacques Fame Ndongo. Mais aussi et surtout par les étudiants qui ont remercié vivement Vincent Bolloré pour cet autre projet de son groupe au sein de leur campus. Vincent Bolloré a annoncé l\’ouverture de deux autres salles de cinéma, à Douala et à Yaoundé.

Ericien Pascal Nguiamba.

\"japon1\"

Les trois jeunes boursiers camerounais vont non seulement représenter leur pays mais aussi étudier pendant deux ans et demie dans des universités japonaises pour faire profiter au Cameroun et aux camerounais les nombreuses connaissances et compétences qu’ils auront acquises au Japon.

C’est dans le cadre de la deuxième phase de l’Initiative ABE « African Business Education » que ces trois jeunes camerounais ont été sélectionnés. Bessong John Ebot né en 1986 vient de l’université de Buea et va poursuivre sa formation à l’université national de Yokohama ; Nta Nestor Asoh né en 1987 étudiant à l’université de Buea a été sélectionné pour l’université de Kwansei Gakuin et Ekote Nelson Nnoko, né en 1984 et étudiant à l’université de Douala ira lui aussi à l’Université de Kwansei Gakuin. Un dîner à leur honneur a été offert à la résidence de l’ambassadeur du Japon au Cameroun, S.E.M Okamura Kunio(photo,au milieu des jeunes étudiants) le 17 août 2015 à Yaoundé en présence de M. Umemoto, Représentant de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale(JICA)(photo, extrême gauche).

Selon l’ambassadeur du Japon, « l’objectif du Diplôme de Master et du programme de stage de l’Initiative African Business Education est de soutenir le jeune personnel ayant le potentiel de contribuer au développement des industries en Afrique ». S.E Okamura Kunio ajoute que « Ce programme offre aux jeunes hommes et femmes africains la possibilité de faire des études de Master dans des universités japonaises en tant qu’étudiants internationaux (ci-après dénommés « participants ») et d’acquérir l’expérience des stages dans les entreprises japonaises ».Le but étant pour eux de « développer et de maitriser efficacement les connaissances acquises afin qu’ils puisent intervenir favorablement dans différents domaines » dit-il. Mais il fait noter qu’au-delà de l’acquisition des compétences, ce programme vise également à former un excellent personnel capable de reconnaitre et de comprendre les contextes de la société japonaise ainsi que le système des entreprises japonaises.

Ericien Pascal Nguiamba.