L’opération baptisée « CHAN CITOYEN ET PATRIOTIQUE SANS COVID-19 », lancée par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou a pour objectif de promouvoir les valeurs de paix, de civisme, de solidarité, de fraternité et de patriotisme pendant la période du CHAN, tout en observant les mesures barrières contre le Covid-19. Le championnat d’Afrique des Nations démarré le 16 janvier s’achèvera  le 7 février 2021.

L’Opération « CHAN CITOYEN ET PATRIOTIQUE SANS COVID-19  a été lancée à l’esplanade du Stade Omnisports de Yaoundé  par le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou le le 15 janvier 2021. Une opération similaire a également été lancée le même jour à Douala, capitale économique du pays. Le Cameroun organise le championnat d’Afrique des nations du 16 janvier au 7 février 2021.

L’objectif de cette opération est  de promouvoir les valeurs de paix, de civisme, de solidarité, de fraternité et de patriotisme pendant la période du CHAN, tout en observant les mesures barrières contre le Covid-19. Le ministre Mounouna Foutsou, accompagné par le secrétaire général du ministère des sports et de l’Education physique Monsieur Joseph Yerima représentant du MINSEP, a sillonné les artères de la capitale politique Yaoundé coordonnant ainsi personnellement les activités sur le terrain à savoir, le Déploiement des caravanes de sensibilisation de masse dans les quartiers ; Distributions des flyers et dépliants ;Diffusion de slogans et messages civiques par les Médiateurs Communautaires au moyen d’un mégaphone ;Animations diverses ;Jeux concours sous forme de questions-réponses.

Le premier arrêt, c’était au lieu-dit CARREFOUR MVOG-MBI pour la sensibilisation des populations de l’arrondissement de Yaoundé 4.Puis Départ de la caravane de sensibilisation du Carrefour MVOG-MBI pour CHÂTEAU (entrée université) dans l’arrondissement de Yaoundé 3.

Pendant ce temps, la ville de Douala vibrait également au rythme de cette caravane. Et dans la capitale économique, le lancement de la caravane citoyenne et patriotique CHAN TOTAL sans Covid-19 à Douala était conduit par le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Douala 4è  avec la présence effective du Chef DAJ représentant personnel du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique et des cadres MINJEC Douala.

A Yaoundé, il ya eu la distribution des flyers  au château (entrée de université de Yaoundé 1) dans l’arrondissement de Yaoundé 3. Même ambiance au carrefour BIYEMASSI dans l’arrondissement de Yaoundé 6. Puis départ de la caravane de sensibilisation du Carrefour MECC pour le palais des sports (esplanade) dans l’arrondissement de Yaoundé 2(photo ci-dessous).

Le Car podium de la caravane, à l’aide d’un micro, invitait les populations  des différents arrondissements de la ville de Yaoundé à respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement afin de limiter la propagation du Corona virus pendant le championnat d’Afrique des nations que le Cameroun organise du 16 janvier au 7 février 2021. La mascotte du CHAN “Tara” participe également à l’opération CHAN citoyen et Patriotique sans Covid-19 en invitant les populations de Yaoundé à présenter une bonne image du Cameroun aux étrangers présents pour le CHAN tout au long de la compétition.

Les conducteurs de Motos sont également invités à la sensibilisation…

Les motos taximen de la ville de Yaoundé se sont aussi associés à l’équipe de sensibilisation de l’opération en partageant des messages de  préservation de paix, du vivre ensemble harmonieux et appeler à l’accentuation de la ferveur patriotique tout au long de la compétition au Cameroun. Dans l’arrondissement de  Yaoundé 2, le Sous-préfet s’est également associé à l’équipe de sensibilisation pour  Promouvoir la propreté dans sa localité et a invité les populations à garder un environnement propre pendant le CHAN.

Autres faits marquants, des Actions de sensibilisation des populations sur la morale publique, les abus et les comportements déviants de tous genres, l’indécence vestimentaire, les dangers des stupéfiants et la consommation abusive de l’alcool.  Le point de chute de l’opération CHAN Citoyen et Patriotique sans Covid-19 c’est à l’hôtel de Ville de Yaoundé. On y retrouve une « fan zone » mise en place pour accueillir les amoureux du ballon rond venant des différents quartiers dans l’optique de suivre les matchs de football en direct sur écran géant. C’est également l’une des mesures pour suivre les matchs en direct en dehors des stades ceci afin de limiter la propagation du  COVID-19 pendant la compétition.

Yaoundeinfo.com

 

 

 

 

 

Ce Centre multimédia du Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun (CJARC) qui vient d’être inauguré par le Ministre des Postes et Télécommunications(Minpostel), a pour mission d’offrir des services multimédias inclusifs et pluridisciplinaires  à travers des outils et technologies de dernière génération pour aider les personnes handicapées à être plus autonomes, plus actives et plus épanouies.  Zoom sur ce Centre situé au siège du CJARC sis au quartier Ekié à Yaoundé.

Minette Libom Li Likeng, le Ministre des Postes et Télécommunication a procédé à l’inauguration de ce Centre Multimédia inclusif le 2 décembre 2020 au cours d’une belle cérémonie à laquelle prenaient également part le Ministre des Enseignement secondaires et le Représentant du Ministre des Affaires Sociales ainsi que des personnalités de tout bord  sans oublier les personnes handicapées.

Le Ministre des Postes et Télécommunications avec le Directeur du CJARC Coco Bertin Mowa à l’entrée du Centre Multimédia.

C’est le Bâtiment nommé CENI qui abrite ce centre  son premier étage. Il s’agit d’un espace accessible  doté d’un matériel de pointe et d’un personnel qualifié, pouvant répondre aux nombreuses attentes de la cible. Le Centre multimédia Inclusif du Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun(CJARC) travaille principalement à favoriser l’accès à l’information, la culture et l’éducation aux personnes handicapées à travers le numérique. Selon Coco Bertin MOWA, on retrouve plusieurs services dans ce Centre notamment le Service de la Formation en informatique spécialisé. C’est un service ouvert à toute personne handicapée désirant se familiariser avec les Technologies de l’Information et de la Communication ; le Service d’édition et de transcription Braille, qui travaille à rendre accessible les différents documents aux personnes déficientes visuelles. Il s’agira entre autres des manuels et documents scolaires, des rapports etc.., et le Service céciweb qui est un espace dédié à la formation et à l’accès des déficients visuels à internet. Cette formation  permettra à la personne handicapée de la vue de maitriser les différents contours de la navigation sur le web.  Il y a également le Service de la formation en informatique dont l’objectif est  d’outiller les bénéficiaires aux différentes techniques de bureautique. Ce Service favorisera l’insertion socioprofessionnelle des bénéficiaires en général et des personnes handicapées en particulier. Pour le Ministre des Postes et Télécommunication, « la dotation d’un Centre Multimédia au CJARC, constitue incontestablement, un marqueur important des politiques publiques en faveur des personnes défavorisées. Elle témoigne de la…vision des pouvoir publics, sous l’impulsion des plus hautes autorités de notre pays, notamment sur les problématiques  de l’inclusion numérique ». Madame Minette Libom Li Likeng ajoute qu’ «  elle traduit les efforts constants du gouvernement engagé dans la réduction de la fracture numérique. En l’occurrence, l’octroi de cette infrastructure moderne à cette Institution si représentative du refus de la fatalité, et si dynamique, donne sens aux actions entreprises par le Ministère des Postes et Télécommunications, selon un axe que l’on pourrait qualifier de catégoriel ».  En rappel, c’est le 10 octobre 2016, au cours de la cérémonie officielle de lancement des activités de la 36è édition de la Journée internationale de la Canne blanche sous le thème «  Canne blanche : Outil d’inclusion  et d’accès à l’emploi, aux TIC, pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable », cérémonie qu’elle a co-présidée avec le Ministre des Affaires Sociales , le Ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng avait annoncé un appui du Gouvernement au CJARC, à travers un Centre Multimédia Inclusif.  Quatre ans après, la promesse du Minpostel s’est transformée en réalité.

Ericien Pascal Nguiamba

Selon le Directeur Général du Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunal(FEICOM), Philippe Camille AKOA qui remettait le chèque au Ministre de la Santé Publique, vendredi 7 août 2020 à Yaoundé(photo), ces 6 millions 770 mille FCFA  représentent la contribution du personnel du FEICOM et du Directeur Général pour la lutte contre le coronavirus au Cameroun. Les détails.

Camille AKOA le Directeur Général du FEICOM est venu personnellement au Ministère de la santé remettre le chèque au Ministre Manaouda MALACHIE qui avait à ses côtés le Secrétaire d’Etat chargé de la lutte contre les Epidémies et les Pandémies, Alim HAYATOU, et d’autres proches collaborateurs.

Le personnel du FEICOM et le Directeur Général ont été sensibles à l’action menée par l’Etat dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. Philippe Camille AKOA  a souligné l’engagement du gouvernement, et la bonne marche de la stratégie mise sur pied pour combattre la  covid-19. En outre, le DG du FEICOM et son personnel ont  été sensibles au discours du Chef de l’Etat, et ont  pensé qu’il était normal d’être solidaire à cette action. D’où cette contribution symbolique d‘un montant de  6 millions 770 mille FCFA  remise au Ministre de la santé publique pour soutenir la lutte anticovid-19. « C’est un soutien modeste » a dit le DG du FEICOM qui a rappelé qu’il y a eu des personnes testées positives au sein de son entreprise et qui ont été guéries grâce à une meilleure prise en charge par le personnel soignant du Ministère de la santé publique.  Philippe Camille AKOA a profité de cette circonstance pour féliciter ce personnel soignant pour son professionnalisme. « Nous voulons ici témoigner le travail que fait le gouvernement, et saluer le travail du personnel soignant du ministère de la santé publique» a lancé le DG du FEICOM. Pour lui, cette contribution modeste est également le signe du soutien au Chef de l’Etat et signe du patriotisme du personnel du FEICOM. Pour sa part, le Ministre de la santé publique a rappelé que cette lutte devrait être une affaire de tous. « Le Coronavirus n’est pas fini. Il est encore là » et « il est question de briser la chaine de contamination » a dit Manaouda MALACHIE fier des résultats de plus en plus satisfaisants de la lutte contre la covid-19 au Cameroun. Bon à savoir, le personnel du Feicom a contribué jusqu’au jour de la remise du chèque d’où la différence entre le montant du chèque et celui donné par le DG du FEICOM.

EPN

L’information diffusée sur les réseaux sociaux par le promoteur de Africa Stand UP est diversement appréciée et largement commentée par ses fans. Valery Ndongo s’explique.
«Quand je suis sérieux, les gens me lap que woooo NDONGO TU ES TROP DRÔLE. OK!A cause de Corona je deviens taximan dès lundi(27 avril 2020 ndlr)mes gens. Voilà mon badge de taximan.Il n y’a plus les gombos dehors. L’enfant chauffe. Anti! 😥Ceux qui veulent djoum dans mon taxi, rendez vous lundi 27 avril,7 heures, sur ma page facebook VALERY NDONGO PRO.ET APPRÊTEZ LA MONAIE HEIN? ON SE CONNAIT AVEC LES 100 DANS 500F » c’est par ce message que le jeune comédien a informé ses fans en particulier et le grand public en général de sa décision de devenir chauffeur de taxi à Yaoundé à compter du lundi 27 avril 2020. Selon lui, à cause du Coronavirus, les artistes ne peuvent plus prester et gagner leur pain en raison du confinement imposé par la terrible pandémie. Dans la publication faite sur Facebook, il a présenté un badge de taximan et une demande de permis de conduire. Depuis, les commentaires vont bon train. Plusieurs internautes saluent cette décision courageuse tandis que d’autres la critiquent. D’autres encore n’y croient vraiment pas et pensent plutôt à un coup fumant de buzz du comédien. Sait and see.
Nina Joly

Il raconte les circonstances de l’accident qui a failli l’emporter au pays des morts. La police saisie pour besoin d’enquête, établira les responsabilités.

« Un véhicule dérape à plus de 100m de la route et vient échouer dans le mur arrière de ma résidence à Nkoabang par Yaoundé ». C’est par ces mots que le journaliste Parfait Magloire Obam a informé ses amis parents et connaissances via Whatsapp de cet accident qui a failli lui coûter la vie. Au regard de la photo, on peut deviner la violence du choc. Plus de peur que de mal, le journaliste et sa famille, surpris par cet accident, sont sains et saufs. La police appelée pour enquête,  fera sans doute toute la lumière sur cet accident.

Parfait Magloire Obam est journaliste originaire de la Région du Sud Cameroun. Il est le promoteur de TV6, une télévision en ligne et du journal La Plume. Il y a quelques jours, il a été « lynché » sur Facebook par certains internautes pour ses prises de position politiques.

Yaoundeinfo.com

 

Dans l’optique de contribuer à l’efficacité des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19 au Cameroun, les personnes handicapées viennent de finaliser un projet global prenant en compte les personnes handicapées dans l’ensemble des 10 régions du pays. Ce projet a été présenté à la presse vendredi 24 avril 2020 à Yaoundé par le Directeur Général du Club des Jeunes Aveugles réhabilités du Cameroun(CJARC) Coco Bertin Mowa. Le coût du projet, les objectifs et résultats attendus, ont été dévoilés aux journalistes. Le gouvernement et les partenaires au développement déjà saisis. Lire la suite…

« Ce projet vise à limiter l’impact du Covid-19 auprès des personnes handicapées pendant et après la pandémie » a déclaré Coco Bertin face à la presse nationale au siège du CJARC à Yaoundé. Selon lui « le projet cible spécifiquement les personnes handicapées de toutes catégories. Les bénéficiaires directs sont : environ 3 millions de personnes handicapées et les bénéficiaires indirects sont les familles des personnes handicapées, le personnel sanitaire, les institutions en charge de l’encadrement des personnes handicapées” . Il a également dévoilé l’objectif global du projet à savoir « contribuer à la limitation de l’impact et des effets du Covid-19 sur les personnes handicapées et leurs familles ».

Il sera aussi question dans ce projet de renforcer les capacités d’action des personnes handicapées en terme de prévention et de gestion de la pandémie ; d’accompagner les personnes handicapées et leurs familles dans la gestion de la phase post-pandémie. A terme, indique le Directeur Général du CJARC, 5 millions de personnes handicapées, leurs familles et le grand public seront sensibilisés ; 5000 personnes handicapées bénéficieront des kits alimentaires et sanitaires ; 25 familles de personnes handicapées  affectées par le Covid-19 seront identifiées et accompagnées dans leurs activités économiques. Le projet qui va durer un an, est évalué à 211.085.000 FCFA. Il a déjà été soumis au gouvernement et aux partenaires au développement.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

 

 

 

Léopold Clovis Noundjio qui était également le Président de l’Association des Journalistes Patriotes du Cameroun, est mort dimanche 5 avril 2020, à l’Hôpital de la CNPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) des suites de maladie.

C’est l’un des poids lourds de la presse camerounaise qui vient de s’éteindre. Léopold Clovis Noundjio était à la tête d’un important groupe de presse où l’on retrouvait plusieurs titres tels que le quotidien l’Epervier, ainsi que La veuve, l’Orphelin etc. Il était également patron d’une imprimerie où la plupart des patrons de presse de la capitale Yaoundé, impriment leurs journaux. Depuis l’annonce de sa mort, les syndicats de journalistes saluent la mémoire de cet homme qui avait également la casquette de Chef de bloc du quartier Messa à Yaoundé.

Perin Loire Nzindi

Un important stock de matériels sanitaires destinés aux régions, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, vient d’être livré au Ministère de la santé Publique. Ce matériel sera acheminé dans les régions et les formations sanitaires dimanche 5 avril 2020 a appris yaoundeinfo.com. C’est la première partie d’une commande générale qui vise à s’assurer de la disponibilité de stock pouvant approvisionner tout le Cameroun, en attendant les commandes à l’international. Zoom sur ces équipements.

Selon les responsables du Ministère de la santé(Minsanté), il s’agit  d’une première livraison, une autre est attendue samedi 4 avril 2020. En fait, une  commande générale a été lancée au plan local pour être sûr qu’il y a un stock suffisant pour approvisionner tout le Cameroun. Dans ce stock, il y a des équipements de protection individuelle, notamment des masques chirurgicaux, des masques FF2, et de normes M95, des masques FFP3 qui sont des masques les plus utilisés en laboratoire, ce sont ces masques qui protègent le mieux les personnels de santé, les surblouses, les combinaisons, les gangs chirurgicaux, les gangs de soins, des bottes et le matériel de laboratoire. Ces équipements présentés à la presse vendredi 3 avril 2020, permettront de ravitailler l’ensemble des régions. Après l’arrivée de la première livraison, une autre est attendue samedi 4 avril. Et dès dimanche ce matériel sera envoyé en région et dans les formations sanitaires. A côté de cela, le Ministère de la santé Publique a fait une commande de 16 atomiseurs, qui, à l’aide d’un certain nombre de produits désinfectants,  vont permettre de désinfecter les marchés, les lieux de mise en quarantaine ou des sites de prise en charge des patients du covid-19, question de limiter des contaminations. En attendant les commandes à l’international.

L’un des 16 Atomiseurs présentés à la presse.

En rappel, le Cameroun, au 3 avril 2020, est passé à 509 cas de personnes infectées par le Coronavirus, 8 décès et 17 guéris a annoncé au cours d’un point de presse, le Ministre de la santé Publique le Dr. Manaouda Malachie.

Ericien Pascal Nguiamba

Cette opération du Ministère des Affaires Sociales, lancée le 1er avril 2020 à Yaoundé(photo), bénéficie de l’accompagnement des partenaires au rang desquels  le Ministère de la Santé Publique, la Délégation Générale à la sûreté nationale(DGSN), le Secrétariat d’Etat à la Défense(SED), le Fonds National de l’Emploi (FNE), la ville de Yaoundé et les communes d’arrondissement de la capitale.

«Nous avons envisagé cette opération avant la pandémie du coronavirus, nous avons programmé un échantillon de 65 enfants pour les amener au Centre d’Ecoute  et de Transit de Yaoundé mais avec la pandémie on a été obligé de réduire les groupes c’est pour ça que vous avez vu qu’on a visité plusieurs sites, on a commencé par le  Centre d’écoute de Yaoundé à la rue ceper, où il y a un peu plus d’enfants, eux, ils vont rester là, et c’est là qu’ils vont avoir leurs activités, nous sommes allés au centre social d’essos  où les enfants auront à suivre certaines activités et évidemment nous sommes allés à Messa… il était question initialement que tous ces enfants soient regroupés au centre d’écoute de Yaoundé. C’est aussi bien parce que ça permet un suivi de proximité de ces enfants. Vous avez vu dans deux autres centres, il y avait des groupes de 20 enfants… » a déclaré à la presse le Ministre des Affaires Sociales(Minas) Pauline Irène Nguene, au terme de cette visite des espaces aménagés pour loger tous ces enfants retirés de la rue mercredi 1er avril 2020. A chaque centre, Pauline Irène Nguene a échangé avec ces enfants en leur demandant d’être sage et de ne plus repartir dans la rue. «  Nous voulons  non seulement retirer ces enfants de la rue, mais également nous voulons les amener vers la resocialisation » a déclaré le Ministre des affaires sociales. Cette opération de socialisation qui permit d’identifier 82 enfants, tire ses origines des échecs des précédentes campagnes qui consistaient à faire des rafles des enfants de la rue et à les ramener en famille. « Mais on s’est rendu compte que quelques jours après, ils retournaient dans la rue » déplore Pauline Irène Nguene. D’où cette formule de socialisation de ces enfants. « Il est question pour nous aujourd’hui de mener avec ces enfants des activités sportives, ludiques, des activités d’éveil, des causeries éducatives pour qu’on aille identifier les besoins spécifiques de ces enfants  et à ce moment-là il y a plusieurs possibilités : soit ils rentrent en famille, soit on va les placer dans nos centres de rééducation, surtout les mineurs, soit  on va leur apprendre des petits métiers. Il y a toutes ces possibilités là pour que les enfants puissent prendre goût à la vie pour qu’ils puissent avoir un projet de vie. Nous allons les accompagner » confie le Ministre des Affaires Sociales qui a achevée cette intense journée par la visite du Centre National de Commandement de vidéosurveilance de la Délégation Générale à la sureté Nationale, partenaire de cette opération de retrait des enfants de la rue du Centre commercial de la ville de Yaoundé.

Pauline Irène Nguene, répondant à la presse au Centre national de commandement de vidéosurveillance de la police partenaire de l’opération.

Cette opération qui va durer trois mois, est un projet pilote  qui va s’étendre à Douala et à Bafoussam. « Après cela on examinera la possibilité d’étendre cette opération sur toute l’étendue du territoire » a annoncé le Minas.

Ericien Pascal Nguiamba

Le concours international africain de beauté est organisé en prélude à la journée internationale de la femme africaine. La capitale Camerounaise Yaoundé est honorée d’accueillir l’édition 2020. Le Ministère des arts et de la culture du Cameroun soutiendra l’évènement.
« La prochaine édition de Miss Flambeau d’Afrique aura lieu au mois de juillet 2020. Les délégations arrivent au Cameroun à partir du 20 juillet, car l’activité est organisée en prélude à la journée internationale de la femme africaine qui a lieu le 31 juillet de chaque année » a confié à Yaoundeinfo.com Joseph Tsoungui le promoteur de ce concours africain de beauté. Sur place au Cameroun, les préparatifs vont bon train afin que tout se passe sans anicroche. C’est dans cette optique que le Ministre des arts et de la culture du Cameroun le Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a eu une séance de travail avec le promoteur et son staff le 30 janvier 2020(photo) à Yaoundé pour faire le point sur les préparatifs mais aussi de voir quel type d’accompagnement le Ministère peut apporter aux organisateurs de l’évènement. Ils ont sollicité l’appui et l’accompagnement du Ministère des arts et de la culture au cours de cette audience. Mais au Ministère des arts et de la culture, il se dit que le patron des lieux le Ministre Bidoung Mkpatt est favorable pour un accompagnement remarquable. « Le Ministre tient tellement à l’image de marque du pays, voilà pourquoi il n’hésite à soutenir toute initiative culturelle et artistique impliquant l’image et le nom du Cameroun…Miss Flambeau d’Afrique sera donc soutenu..» déclare un cadre du Ministère des arts et de la culture. Mais on ne sait pas encore la date exacte de la grande soirée. On sait seulement, pour l’instant, que l’évènement est prévu « du 20 au 31 juillet 2020 » à Yaoundé.
Rosalie A.