Le concours international africain de beauté est organisé en prélude à la journée internationale de la femme africaine. La capitale Camerounaise Yaoundé est honorée d’accueillir l’édition 2020. Le Ministère des arts et de la culture du Cameroun soutiendra l’évènement.
« La prochaine édition de Miss Flambeau d’Afrique aura lieu au mois de juillet 2020. Les délégations arrivent au Cameroun à partir du 20 juillet, car l’activité est organisée en prélude à la journée internationale de la femme africaine qui a lieu le 31 juillet de chaque année » a confié à Yaoundeinfo.com Joseph Tsoungui le promoteur de ce concours africain de beauté. Sur place au Cameroun, les préparatifs vont bon train afin que tout se passe sans anicroche. C’est dans cette optique que le Ministre des arts et de la culture du Cameroun le Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a eu une séance de travail avec le promoteur et son staff le 30 janvier 2020(photo) à Yaoundé pour faire le point sur les préparatifs mais aussi de voir quel type d’accompagnement le Ministère peut apporter aux organisateurs de l’évènement. Ils ont sollicité l’appui et l’accompagnement du Ministère des arts et de la culture au cours de cette audience. Mais au Ministère des arts et de la culture, il se dit que le patron des lieux le Ministre Bidoung Mkpatt est favorable pour un accompagnement remarquable. « Le Ministre tient tellement à l’image de marque du pays, voilà pourquoi il n’hésite à soutenir toute initiative culturelle et artistique impliquant l’image et le nom du Cameroun…Miss Flambeau d’Afrique sera donc soutenu..» déclare un cadre du Ministère des arts et de la culture. Mais on ne sait pas encore la date exacte de la grande soirée. On sait seulement, pour l’instant, que l’évènement est prévu « du 20 au 31 juillet 2020 » à Yaoundé.
Rosalie A.

\"\" Le nouvel immeuble siège de la Régionale SA à Yaoundé, Une Mini-tour futuriste.

La cérémonie d\’inauguration de cet immeuble siège a été présidée par le Secrétaire Général du Ministère des finances, Gilbert Didier Edoa, le 5 décembre 2019 à Yaoundé, en présence du Rev. Charles Rollin Ombang Ekath Administrateur Directeur Général de la Régionale Cameroun et Président de la Régionale SA, ainsi que des invités de marque. Zoom sur cet immeuble siège et sur les produits de la Régionale d\’Epargne et de crédit, un établissement de Micro finance au service de toutes les couches sociales et à la conquête de la sous-région Afrique Centrale.
L’immeuble siège de la Régionale SA est une Mini-Tour futuriste constituée d’un sous-sol, un rez de chaussée et de huit(8) étages avec 2 ascenseurs panoramiques. Cet immeuble est le chef d’œuvre technique de deux cabinets d\’architectures que sont le cabinet d\’architecture Turque Dantela représenté par l’architecte Bilal Yildrim et le cabinet KTC&Partners représenté par l’architecte Limameba Calvin et l’ingénieur Jules Nietcho. Cet immeuble siège situé au quartier Nlongkak à Yaoundé, fait désormais partie des édifices qui embellissent la capitale Camerounaise, Yaoundé.

\"\"

Les invités spéciaux notamment le président de la Commission de la CEMAC Daniel Ona Ondo, les autorités administratives et membres du gouvernement, ont tous apprécié ce joyau architectural au cœur de la capitale camerounaise.
Créée en février 1993, la Régionale d’Epargne et de crédit est un établissement de Micro finance dont l’objectif principal est de collecter l’épargne et de distribuer le crédit aux personnes généralement exclues du système bancaire classique, ceci pour les aider à améliorer leurs conditions de vie. Et depuis le 19 février 2018, La Régionale d’épargne et de crédit a signé avec la CNPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale),une convention de partenariat dans le processus de collecter des cotisations sociales versées par les employés et les assurés volontaires et du paiement des prestations sociales servies par la CNPS.
Des produits innovants de la Régionale SA
Dans le soucis de toujours rendre satisfaction, l’espace transfert a été mis sur pied en 2018. Une gamme qui offre tous les produits de transferts imaginables tant national qu\’international à l\’instar de : Mandat Gabon, Western Union, Money gram, Ria, Sigue, World Remit,Pay Top, Small Word, les transferts mobiles. Avec en prime un guichet unique pour tous les transferts.
En novembre 2019, il y a eu le lancement commercial des nouvelles cartes Colombe offrant la possibilité de faire des retraits d’argent dans ses distributeurs 24h/24 et 7/7 jours dans les distributeurs et le réseau Gimac au Cameroun et dans la zone CEMAC. Ces cartes permettent également d\’effectuer des paiements dans les Terminaux de Paiement Électroniques aujourd’hui. Avec ces cartes, les populations peuvent aisément toucher dans tous les distributeurs automatiques de billets des banques au Cameroun et en Afrique Centrale.
La Régionale SA à la conquête de l’Afrique centrale
L’expérience et la notoriété acquises durant son parcours ont permis à cette entreprise de s\’installer depuis 2016 au Gabon où elle compte actuellement 4 agences. Au Cameroun, l\’entreprise compte déjà 42 agences interconnectées dans les dix régions du pays. Aujourd’hui, l’ambition de la Régionale SA est de conquérir toute l’Afrique centrale. Le Rev.Charles Rollin Ombang Ekath, le Patron de l\’entreprise et ses collaborateurs sont motivés et déterminés à atteindre cet objectif pour le grand bonheur des populations de la sous-région.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\" Les explications du Pr. Christian Seignobos, Commissaire de l\’exposition, à l\’ambassadeur de France et au Ministre des arts et de la culture.

Le vernissage de cette exposition a eu lieu vendredi 6 décembre 2019 au Musée National, en présence de l’Ambassadeur de France au Cameroun, Son Excellence Christophe Guilhou et du Ministre camerounais des arts et de la culture le Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Présent également à ce vernissage, le Commissaire de l’exposition le Pr. Christian Seignobos.
Après le vernissage le 6 décembre, l’exposition elle, est ouverte au public depuis samedi 7 décembre 2019 au Musée National à Yaoundé. Cette exposition organisée par l’Agence Française de Développement(AFD) en partenariat avec le Ministère des Arts et de la culture du Cameroun, met en lumière, à travers les dessins du Géographe Christian Seignobos et les photographies du reporter Pascal Maître, un cas d’école d\’adaptation de populations diverses à une géographie complexe, en mouvement perpétuel, située aux confins de plusieurs zones agitées, à la frontière entre le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun. L\’Agence Française de Développement a souhaité, par cette exposition, faire connaître les modes de vie et les pratiques des populations du Lac Tchad. L’AFD soutient ces populations par une action résolue en faveur du développement territorial local, de l’insertion socio-économique, de la sécurité alimentaire et de la gestion des ressources naturelles.
Cette exposition présente le quotidien des populations locales liées aux activités telles que le commerce, la pêche, l\’agriculture etc…ces illustrations permettent d’admirer une flore et une faune exceptionnelle dans un espace situé au cœur des crises, notamment environnementale et sécuritaire depuis quelques décennies. Pour le Ministre des arts et de la culture du Cameroun, le Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, «Il est important que le grand public soit informé sur l\’existence de cet important patrimoine culturel matériel et immatériel qui reste très peu connu ». Le Ministre Bidoung Mkpatt affirme que «les objectifs de cette exposition sont en phase avec les préoccupations du Ministère des Arts et de la culture, qui travaille, depuis deux ans, sur un dossier d\’inscription du Lac Tchad sur la liste du Patrimoine Mondial ». Il s\’agit, poursuit-il, «d’une démarche qui met en exergue l’intérêt de ce cours d’eau et attire l’attention de la communauté internationale sur les menaces environnementales, les crises sécuritaires, les problèmes sociaux et grands défis en matière de développement. C’est pour cette raison que cette préoccupation est intégrée dans cette exposition ». Une exposition qui restera ouverte jusqu’au 20 février 2020 à Yaoundé.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\" Le Rapport 2018. Déjà disponible.

Ce Rapport a été présenté au public le 28 novembre 2019 au cours d’une cérémonie présidée par le Président de la Commission Nationale des Droits de l\’Homme et des Libertés(Cndhl) Dr. Chemuta Divine Banda. C’est un document riche à consulter et à conserver.
« La réalisation du présent Rapport a certes connu un certain nombre d\’entraves, néanmoins, le comité de rédaction a travaillé d\’arrache-pied dans des conditions pour le moins difficiles, car d’une part nous n\’avons pas été en mesure de collecter les données nécessaires auprès des parties prenantes comme nous l\’aurions souhaité. D\’autre part, il a fallu conjuguer avec la portion congrue de ressources matérielles et financières à laquelle nous étions réduits. En dépit de ces écueils, nous nous réjouissons d\’avoir pu documenter l’œuvre accomplie par la Commission et de vous la présenter ce jour ». C’est par ces paroles que le Dr Chemuta Divine Banda, le Président de la Cndhl a planté le décors lors de la cérémonie de présentation du Rapport 2018 de la Commission. C’est un volumineux document de 469 pages composées de deux parties : une partie en Français et une autre en anglais. Le titre1 du Rapport parle des activités statutaires et non statutaires de la Commission pendant l\’année 2018. Le titre 2, lui parle de nombreuses allégations de violation des droits de l’homme et divers rapports des organes et institutions en charges des droits de droits de l\’homme reçus et traités par la Commission. Ces différentes sources d\’information ont servi d’éléments d\’analyse et de présentation de la situation des droits civils et politiques dans le titre 2. Le titre 3 du Rapport parle des droits économiques, sociaux et culturels, tandis que le titre 4 parle des droits des Groupes spécifiques. Le titre 5 du Rapport aborde les questions spéciales et analyse les problématiques transversales qui influencent le niveau de réalisation des droits de l’homme au Cameroun. Le titre 6, le dernier du Rapport, présente le niveau de respect par l’État du Cameroun de ses engagements régionaux et internationaux en matière des droits de l\’homme. La mise en œuvre des recommandations formulées dans ce Rapport et la mobilisation des ressources en vue de la pleine réalisation des droits de l\’homme au Cameroun contribueront, à n\’en point douter, à l’amélioration de la situation des droits de l\’homme encore préoccupante au Cameroun en 2018 peut-on lire en conclusion. Le président de la Commission Nationale des Droits de l’homme et des Libertés a également annoncé que les travaux relatifs à l’élaboration du Rapport 2019 ont déjà été lancés.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\" Pauline Irène Nguene Ministre des affaires sociales du Cameroun.

De concert avec les autres nations de la planète, le Cameroun célèbre la 28e édition de la Journée Internationale des Personnes Handicapées le 3 décembre 2019. Madame Le Ministre des affaires sociales(Minas), Pauline Irène Nguene a procédé au lancement des activités y relatives le 26 novembre à Yaoundé. Pauline Irène Nguene a demandé aux personnes handicapées de ne pas perdre espoir.

\"\" Le Ministre Pauline Irène Nguene donnant le coup d\’envoi du match de Basket-Ball.

«Cette journée rappelle à la communauté nationale que la problématique de l’inclusion des personnes handicapées est encore d\’actualité et doit se faire dans tous les secteurs de développement. Celà doit être compris par tous et pris en compte en matière de santé, d’éducation, de formation d\’insertion socioéconomique et Professionnelle, de construction d’infrastructures publiques ou ouvertes au public, de la participation à la vie publique et politique et aussi en matière de sport. Bref, pour un avenir meilleur pour nos compatriotes handicapées» a déclaré Madame Pauline Irène Nguene, Ministre des affaires sociales lors du lancement des activités de la journée internationale des personnes handicapées au Centre National de Réhabilitation des Personnes handicapées-Cardinal Paul Émile Léger.
Le sport était justement l\’activité majeur lors du lancement des activités de l’édition 2019. \ »Cette activité s\’inscrit dans la mouvance de promotion des sports des personnes handicapées\ » a souligné le Ministre Pauline Irène Nguene. Le public a ainsi assisté à deux rencontres Sportives : Un match de Goal Ball et un match de Basket-Ball. «L’État du Cameroun fait de l’épanouissement et du développement de la personne handicapée, l’un des axes majeurs de la politique sociale du gouvernement» a rappelé Pauline Irène Nguene. Célébrée au Cameroun sous le thème « l’avenir est prometteur», la journée internationale des personnes handicapées a pour objectif général de mobiliser la communauté nationale autour de la problématique de la prise en compte des personnes vivant avec un handicap dans tous les projets et programmes sectoriels de développement durable.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\"

Cette conférence a été organisée le 14 novembre 2019 par la Représentation de l\’Agence pour la sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) en prélude à la célébration de ses 60 ans le 12 décembre 2019 à Dakar et dans tous les États membres, dont le Cameroun. Cette conférence avait un but bien précis.
«Le nouveau statut de l’agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et Madagascar et ses privilèges», c’est le thème de cette conférence qui avait pour but de faire mieux connaître l\’Asecna par les Missions Diplomatiques accréditées au Cameroun. Que prévoit le nouveau statut dans la coopération entre les Etats membres ? Les États coopèrent ils avec l’Asecna et ses représentations dans le respect de la réglementation en vigueur, de la Convention de Libreville du 28 avril 2010 ? Ces questionnements ont fait l\’objet de développement par les panelistes au cours de cette conférence diplomatique. Ces débats ont ainsi permis d\’améliorer la coopération avec l\’Agence. Cette conférence avait également pour objectif de mettre tout en. Œuvre pour une adhésion d\’autres États au sein de l’organisation. M. Job René Njila Mounton, le Représentant du Ministre des Relations extérieures, S.E Mbella Mbella, s’est dit heureux de cette initiative des autorités de l\’Asecna d\’avoir associé son département ministériel aux festivités de la commémoration des 60 ans de l’Asecna prévue le 12 décembre 2019 à Dakar au Sénégal et dans tous les États membres dont le Cameroun.
Selon le Représentant résident de l’Asecna au Cameroun, Boulou Domnole Eloi Iya, cette Organisation créée le 12 décembre 1959 à Saint Louis au Sénégal à l’aube des indépendances, est « une référence en matière d’intégration régionale». Aujourd’hui l\’Asecna compte 18 États membres dont la France par ailleurs principal partenaire technique et financier de l\’Agence.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\"

Révélations de l\’Ambassadeur, Chef de la délégation de l’Union Européenne au Cameroun, lors des travaux de la 3e session du comité de pilotage du programme UE-OIM pour la Protection et la Réintégration des Migrants au Cameroun le 12 novembre 2019 à Yaoundé. Objectifs de ce Programme financé par l’Union Européenne.
«L’Union Européenne est globalement très engagée dans la lutte contre la migration irrégulière, l’action pour la protection des droits des migrants et l’amélioration de la gestion de la migration légale » a déclaré l\’ambassadeur de l’Union européenne Hans-Peter Schadek qui saluant également le travail mené par l’équipe de l\’OIM(Organisation Internationale pour les Migrations) qui depuis 2017 a permis d\’accompagner le retour volontaire et la dignité de plus de 3.500 hommes, femmes et enfants de Nationalité Camerounaise du pays. «Actuellement l\’OIM dispose d\’un budget d\’environ 10 millions d’euros soit 6,5 milliards de FCFA, pour le Cameroun, calculé pour permettre le retour et la Réintégration d’environ 3,350 migrants a révélé l’Ambassadeur, Chef de la délégation de l’Union européenne au Cameroun. Les travaux du Comité de pilotage tenus au ministère des relations extérieures en présence du Secrétaire Général par intérim dudit département ministériel, Abanchime Limangana, et du Chef de la Mission OIM au Cameroun Dr. Seybou Boubacar, ont permis de de faire le point plus détaillé sur les résultats obtenus jusqu’ici, et sur les efforts qui restent à fournir pour atteindre les objectifs visés.

\"\"

Pour le Dr. Seybou Boubacar, et pour l’Union Européenne, ce projet est bénéfique pour le Cameroun. Car il a pour objectifs de soutenir le Cameroun dans l’amélioration de la réintégration des migrants de retour et dans le renforcement de ses structures et capacités en terme de gestion de la réintégration de manière digne et durable ; permettre aux migrants de retour et aux migrants potentiels de prendre des décisions informées quant à leur parcours migratoire. Sensibiliser les communautés sur les dangers de la migration irrégulière, mais aussi renforcer la communication et les données relatives au flux , routes et tendances migratoires ainsi que sur les besoins et vulnérabilités des migrants dans les pays ciblés, ceci en vue de soutenir la conception de politiques et Programmes basés sur des éléments factuels.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\"C’était dans le cadre du Programme d\’Appui à l’Insertion et à la Réinsertion Professionnelle des Personnes Vulnérables(PAIRPPEV). Le Ministre des Affaires Sociales Pauline Irène Nguene a passé un important message aux bénéficiaires et au public.
La cérémonie a eu lieu le 8 novembre 2019 au Cercle Municipal de Yaoundé. Et les bénéficiaires,( Personnes handicapées, Albinos, Populations autochtones, Enfants de la rue) ont exprimé le désir de sortir du cercle infernal d\’une vie marquée par l\’incertitude, le vagabondage, la prise des stupéfiants et l’insécurité pour certains, la dépendance et la mendicité pour d’autres. En leur apportant donc une réponse à travers le PAIRPPEV, le Ministère des affaires sociales entend les transformer en aiguillons pour ceux qui sont encore dans la même situation et en faire des ambassadeurs de l\’autonomisation des Personnes Socialement Vulnérables.
Pauline Irène Nguene souligne que l’insertion et ou la réinsertion socioéconomique des Personnes Socialement Vulnérables par l\’octroi des appuis en ressources productives, constituent une action prioritaire pour le Ministère des affaires sociales qui a la charge au sein du gouvernement, de la prévention, de l\’assistance et la protection desdites catégories. Parmi les partenaires du Ministère des affaires sociales, le Fonds National de l’Emploi qui s’est engagé à apporter à ces personnes une expertise technique adaptée à leur insertion socioprofessionnelle. Aux lauréats du PAIRPPEV, le Ministre Pauline Irène Nguene a conseillé rigueur, responsabilité et changement de comportement. Afin qu’à travers leurs réussites, que ces lauréats puissent également apporter leur contribution à l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.
R.A.

\"\"

Juvéline Ngum Ngwa,31 ans, originaire de la région du Nord-Ouest Cameroun a remporté le 1er Prix \ »Développement économique\ » du Youth Connekt Africa Awards organisé au cours de ce 3e sommet qui s’est tenu à Kigali au Rwanda du 9 au 12 octobre 2019. Cette compétition a été organisée avec 2500 jeunes africains sélectionnés. De retour de Kigali, la jeune lauréate a présenté son Prix aux autorités de son pays vendredi 18 octobre au cours d\’une cérémonie présidée par le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou. Zoom sur ce Prix et sur l\’initiative Youth Connekt Africa lancée en 2012 au Rwanda.

Au cours du 3e sommet Youth Connekt Africa, une compétition a été organisée avec 2500 jeunes africains sélectionnés. Puis les 12 finalistes, dont faisait partie la jeune Camerounaise Juvéline Ngum Ngwa, ont été intégrés dans un Bootcam de trois jours. A l\’issue de cette phase, les jeunes ont été répartis par catégorie de trois candidats et ont soumis leurs projets à un Jury. Juvéline Ngum Ngwa a concouru dans la catégorie « Développement économique» et a remporté le 1er Prix accompagné d’un chèque d\’une valeur de 5000 dollars pour permettre à la jeune femme de mettre en œuvre son projet entrepreneurial. Projet de fabrication de foyers améliorés grâce au recyclage de déchets métalliques. Elle est aujourd\’hui à la tête d\’une jeune entreprise \ »Bleaglee\ ».Ces foyers sont très économiques et respectueux de l\’environnement car ils n\’utilisent pas de bois. Il faut souligner que le matériau qui sert à la fabrication de ces foyers améliorés est essentiellement constitué de déchets métalliques ramassés dans l\’environnement, auprès des entreprises ou encore des vieilles voitures abandonnées.
Lancé au Rwanda en 2012, l\’initiative Youth Connekt Africa, est un programme qui regroupe le gouvernement, le secteur privé et les partenaires au développement autour du problème croissant du chômage et de l’exclusion des jeunes de la croissance économique et du processus démocratique de l’Afrique. Le ministre Camerounais de la jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou a annoncé au cours de cette cérémonie, la mise en œuvre au Cameroun de l’initiative Youth Connekt, avec l\’appui espère-t-il, des partenaires techniques et financiers institutionnels du secteur public et privé de la société civile et des jeunes.
Ericien Pascal Nguiamba

\"\"

En 2020 cette entreprise de téléphonie mobile compte accompagner à nouveau les grands évènements culturels au Cameroun. Après une rencontre avec le Ministre des arts et de la culture Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, le Directeur Général d\’Orange annonce le renforcement de la coopération avec le Cameroun à travers le département ministériel en charge de la Culture.
« L\’objectif de cette visite ? C’était une visite de courtoisie avec son Excellence Monsieur le Ministre. Nous travaillons de manière importante avec le ministère.Nous sommes venus échanger avec le Ministre pour voir comment ensemble, nous pouvons développer la relation avec le ministère, comment nous assurer que la culture au Cameroun se diffuse convenablement… » déclarait le Directeur Général d’Orange Cameroun au sortir de l\’audience avec le Ministre des arts et de la culture le 24 septembre 2019 à Yaoundé. Cette rencontre intervient après l\’organisation en mai 2019 du Prix du Livre Orange en Afrique, pour la première fois à Yaoundé. Orange veut donc faire plus,en apportant son accompagnement aux grands évènements qui seront organisés au Cameroun en 2020. On pense notamment au Festival National des arts et de la culture (Fenac), ou encore le Salon International du Livre de Yaoundé. Le Ministre Bidoung Mkpatt a insisté sur une «Collaboration bénéfique » avec Orange qui, selon lui, est aujourd’hui un «partenaire stratégique » pour son département ministériel en particulier et pour le Cameroun en général.
Ericien Pascal Nguiamba